Restaurant Auréole - Las Vegas, le top de la cuisine progressive

le 08/09/2014


Charlie Palmer est un grand de la cuisine américaine. A Las Vegas avec "Auréole", il montre le vrai visage de la gastronomie américaine avec la complicité d'un chef français : Vincent Pouessel. Découverte…







Si le menu est la vedette du restaurant, Charlie Palmer emploie des serveuses aux allures d'alpinistes chargées d'aller chercher les bouteilles de la cave érigée en montagne.
Habillées comme Tom Cruise dans Mission Impossible, elles sont attachées avec un harnais et descendent la bouteille de vin de votre choix dans un cellier vitré, de quatre niveaux, comportant environ 10 000 bouteilles, et qui s'élève à 14 m au-dessus du sol.


Charlie Palmer, un label de qualité…


La cuisine est américaine et la carte ressemble beaucoup à celle de l'autre restaurant de Palmer à New York. Elle affiche des plats comme le sauté de foie gras Apple Harvest et les calmars garnis de chair de homard et de crabe.

Charlie Palmer est l'un des chefs américains les plus respectés de sa génération. Son restaurant new-yorkais, Auréole, ouvert en 1988, est considéré comme l'un des hauts lieux de la gastronomie nord américaine et il très réputé à travers le monde pour sa "cuisine américaine progressive".
Charlie Palmer est également propriétaire des restaurants Alva et Astra, et copropriétaire de la Lenox Room, tous les trois situés à New York. Il est aussi l'auteur de "Great American Food". Un livre à Savourez, sans modération.






Vincent Pouessel au piano…








Vincent Pouessel, breton d'origine a fait ses armes au "Jules Vernes" à Paris avant de venir au sein de L'Auréole au cœur du mythique Mandala Bay Hotel de Las Vegas.

Ce chef jovial n'hésite pas à vous faire partager sa passion pour la gastronomie et les Etats-Unis. Il déclare volontiers : "à Las Vegas, on est axé aujourd'hui sur la gastronomie… ici avec une cuisine progressive américaine".


"Je travaille des produits haut de gamme provenant de la côte Ouest du pays : les morilles d'Oregon, les crabes, les huîtres et le flétan arrivent de l'Alaska et les fruits et légumes du jardin potager du golfe du Mexique".
On vient chercher dans ce restaurant quelque chose de sophistiqué, "Charlie Palmer a introduit dans le pays la gastronomie américaine mais sur des fondations françaises".

Les américains malgré les idées reçues ont un goût pour la fine cuisine et la restauration un brun plus aventurière que celle que l'on trouve en France.






Après avoir soigneusement regardé le menu et le véritable livre des vins électronique qui propose 6000 références de vins, Vincent Pouessel et sa brigade ont servi un Duo de crabe de l'Alaska, saumon du Pacifique, un Dos de Saint-Pierre avec une farigoule d'artichaut, un Sorbet fraise et tuile de rhubarbe, et un soufflet de chocolat, boule vanille. Les plus gourmands peuvent aussi essayer la Tarte au caramel à la fleur de sel avec sa crème légère et sa petite feuillantine.
Le tout arrosé d'un chianti.

Si vous passez par la cité du jeu, faites donc un détour par le restaurant Auréole, on murmure que c'est l'un des plus fins restaurant du monde avec un excellent niveau de service et une qualité de mets constante.







POUR EN SAVOIR PLUS :


Aureole Restaurant, 3950 Las Vegas Boulevard South, Mandalay Bay Resort and Casino, Las Vegas.

Site Internet: www.aureolelv.com
et www.charliepalmer.com

D.Krauskopf (Photos : Restaurant Aureole)








À lire aussi