Un parfum de Méditerranée à bord du Costa Diadema

le 30/07/2018

Vivez une parenthèse de rêve à bord du Costa Diadema, l’un des navires de la flotte Costa -qui célèbre cette année ses 70 ans- , où l’art de vivre italien est au rendez-vous. Cap sur des escales culturelles de choix. Découverte…



Quel bonheur d'embarquer sous le soleil de Marseille, à bord du Costa Diadema. La cité Phocéenne affiche une richesse culturelle et historique incomparable. Les symboles de Marseille sont bien connus : la basilique Notre-Dame-de-la-Garde dont la statue dorée de la Bonne Mère domine le port du haut de ses 160 mètres, la Canebière, le Vieux Port et ses terrasses, le quartier du Panier, sans oublier dans les environs, les calanques ou les îles du Frioul, qui abritent le château d'If.

D'emblée, le Costa Diadema, se distingue par son design sobre et convivial des salles communes. Quelques chiffres : le navire compte 1 862 cabines dont 141 au sein du centre de remise en forme, -756 avec balcon privé, 64 suites, toutes avec balcon privé, et 11 suites au sein du spa-. Les architectes d'intérieur ont particulièrement recherché le confort en dessinant des cabines spacieuses.



On largue les amarres…


Il est 15h, tous les passagers prennent possession de leur douillette cabine avec vue extérieure et souvent avec balcon... et sont fins prêts à sillonner la Méditerranée pour un périple de quelques milles. En soirée le Costa Diadema largue les amarres pour une première nuit en mer… Cela permet de découvrir l'offre en terme de restaurants du paquebot comme le Restaurant Samsara, la Pizzeria Pummid’oro, le Corona Blu Club, le Lido Stella Del Sud, les nombreux bars, le Chocolatier-glacier et crêperie Amarillo. Les amateurs de décontraction visitent l’espace bien-être Samsara Spa (pas moins de 7 800 m2), les 3 piscines, dont une située sous une verrière amovible, l'un des 8 bains à hydromassage, le terrain multisports ou le parcours de footing en plein air.



Après une nuit de fête ou de repos, c’est le temps de la première escale : Barcelone. La métropole fourmille d'activités culturelles et festives, elle n'a pas son pareil pour mixer les expériences. Certains se rendent à la plage ou à la découverte de la Fondation Joan Miro, des ruelles du cœur historique, des Ramblas, toujours bondées ; sur Passeig de Gracia, l'artère chic de la ville ; et d'autres à la rencontre des œuvres de Gaudi à la Sagrada Familia ou au Parc Guell.

Convivialité et amusement…



De retour à bord en fin de journée, on prend plaisir à arpenter les coursives ouvertes sur la mer. Les croisiéristes sont invités à participer à des quizz, à se faire dorloter au Spa... Certains se prélassent dans les salons autour d'un verre, d'autres se retrouvent dans l’atrium, au cinéma 4D, au simulateur automobile de Grand Prix, dans les boutiques, à l’espace jeux vidéo… Pour ceux qui voyagent en famille, la compagnie Costa a pensé à eux. En effet, une équipe d'animateurs propose aux enfants un espace dédié. En prenant un peu de hauteur, en rejoignant le pont 10, place à la décontraction ou à une séance de farniente près de l'une des piscines et bains bouillonnants.

Le lendemain matin, le Costa Diadema accoste à Palma de Majorque. Outre le centre historique de la capitale, réservant de bien jolies surprises derrière ses murs, l’île de Majorque nous invite aussi à paresser dans des villages entourés de cultures, d’oliviers et d’amandiers. Et comme l’escale se prolonge après minuit… chacun profite des charmes de l’île avant de reprendre la mer pour un peu plus de 24h de navigation. De Palma, le navire rejoindra la Sardaigne.

A chacun son rythme…


Tandis que le Costa Diadema semble glisser fièrement sur l’eau, cette journée en mer permet à chacun de vivre à son rythme... Parfois, on ne sait plus "où donner de la tête" tant les animations sont nombreuses diverses et variées pour satisfaire les attentes des passagers. Mais il est vrai qu'il est difficile de participer à toutes les activités mentionnées dans le Journal de bord... il faut faire des choix !



Quand vient l'heure du dîner, les passagers se retrouvent au sein de la salle à manger " Fiorentino" située sur deux niveaux à l'arrière du navire (proposant deux services pour le dîner). Elle offre en prime une vue panoramique sur la mer. Un personnel attentif mais en rien guindé veille discrètement au bon déroulement du service. Ici, on partage le meilleur de l’Italie en célébrant le patrimoine culinaire régional italien. Place aux incontournables de la gastronomie italienne. La soirée est marquée par le divertissement donné dans le magnifique Théâtre Emerald (réparti sur 3 étages et offrant plus de 1600 places), lieu de tous les spectacles et revues. La nuit se poursuit, les uns dansent presque jusqu’au bout de la nuit, d’autres ont déjà le sommeil profond.



Durant la croisière, moyennant un modeste supplément, un passage par le restaurant « Samsara » est presque obligé. Son cadre intimiste et raffiné, fait oublier le temps du dîner que les passagers sont à bord d'un paquebot. On vit l'expérience d'un réel rendez-vous gastronomique. Pour le côté gastronomie asiatique -et show à la fois-, rendez-vous au Tavola Teppanyaki. Non loin, les joueurs disposent d'un vaste casino et de bars.


La Sardaigne et Cagliari …



Au réveil, un ciel azur s’offre à nous et déjà on distingue les contours de la ville de Cagliari, en Sardaigne. Nos pas nous mènent vers la Place Constituzione, dans le quartier appelé "Castello”, au bastion San Remy, puis une série d’escaliers nous porte jusqu’à la grande terrasse. De là, on admire le panorama sur la cité et sur la fameuse Selle du Diable -un promontoire qui divise la plage du Poetto et la plage Calamosca.

De retour à bord, on trouve en cabine le journal de bord. Il nous rappelle que la Soirée Blanche est prévue ce soir... après le dîner de gala. Comme l'ambiance est toujours festive, les passagers qui ont encore de l'énergie se retrouvent sur le terrain de basket-ball ou au sein de la salle de fitness panoramique située à l'avant du navire pour ne rien perdre des paysages qui défilent.

Le festif menu de Gala est servi ! il est particulièrement bien pensé... le chef embarque nos papilles dans un formidable voyage culinaire. Il tient compte des différentes cultures et nationalités présentes à bord. Les passagers, qu’ils soient italiens ou internationaux, comprennent l’importance des matières premières et la manière dont elles sont travaillées.


Le Civitavecchia, le port de Rome…



Le lendemain matin, la plupart des croisiéristes attendent avec une certaine impatience Rome. Il est 7 heures à Civitavecchia, le port de Rome... et le Costa Diadema est déjà à quai alors qu'une légère brume enveloppe la cité. Mais très vite, le ciel se dégage… au pied de la passerelle les bus de tourisme nous transportent jusqu’à Rome en un peu plus d’une heure… Que l’on découvre la capitale de l’Italie pour la première fois ou que l’on y revienne, chacun apprécie la ville qui dans l'Antiquité a su imposer son pouvoir à l'ensemble du monde Méditerranéen. Si elle reste la capitale de la spiritualité catholique, ses majestueux monuments surprennent à l’image du Colisée aux incroyables dimensions ; du Panthéon ; du Forum ;de la Piazza Spagna et de ses célèbres marches.


Le soir venu, chacun regagne le navire et pense déjà à la prochaine escale : Savone. Capitale de la province du même nom, cette séduisante station balnéaire offre de belles curiosités. On ne peut pas manquer la haute tour qui a reçu son nom en mémoire du célèbre navigateur Pancaldo. Non loin du port, se dresse l’église San Giovanni Battista, qui a été construite au XVI siècle.

70 bougies pour Costa !


Costa Croisières est membre du groupe Carnival Corporation & plc, la plus grande compagnie de croisières au monde. Depuis 70 ans, les navires de la flotte Costa sillonnent toutes les mers du globe en incarnant l’hospitalité et les vacances à l’italienne, à travers une gastronomie savoureuse. Actuellement, la flotte Costa est composée de 14 navires en service, battant tous pavillon italien. Deux navires de croisière de nouvelle génération seront livrés en 2019 et 2021 : ils seront propulsés en mer par du gaz naturel liquéfié (GNL), le combustible fossile le plus propre au monde.


Les enjeux de la nutrition et de la production alimentaire occupent une place centrale dans la stratégie de développement durable de Costa Croisières. Au cours des dernières années, des mesures particulièrement efficaces ont été mises en œuvre à bord des navires de la compagnie italienne afin de limiter les excédents alimentaires. Celles-ci seront renforcées grâce à une série d’initiatives sollicitant la participation des passagers. Informations : www.costacroisieres.fr et agences de voyages.

Après Savone, le Costa Diadema fait route vers Marseille… La croisière va bientôt s'achever… sur le souvenir d’avoir fait des escales au sein de sites réputés pour leurs attraits historiques et culturels. Il faudra prochainement quitter à regret le navire qui a permis à tous de vivre une parenthèse inoubliable !


Pour en savoir plus :


Consulter le site web : www.costacroisieres.fr

(Photos : D.Krauskopf et Costa croisières).



À lire aussi