Jérôme Houyvet et la photo maritime

le 31/08/2014

Tourné vers la photo maritime, Jérôme Houyvet a dans son objectif les sports de glisse comme le windsurf, le surf, le kite et de l'autre les paysages marins comme le Cotentin. Découverte…

Quel est votre parcours ?

"J'ai travaillé directement pour la Sécurité Civile en France…"


Après avoir découvert la photographie vers l'âge de 15 ans, j'ai eu rapidement l'envie d'en faire un métier. Je me suis donc inscrit à l'EFET, école de photographie sur Paris, où j'ai passé trois années. Major de promotion en 1992, j'ai travaillé directement pour la Sécurité Civile en France pour y effectuer des reportages sur tous les moyens de secours français (Secours en mer, montagne, sapeurs pompiers, canadairs...).

Pendant trois ans j'ai continué à apprendre mon métier et j'ai fait des rencontres extraordinaires dans un milieu passionnant. Je suis ensuite parti sur Hawaii pour me spécialiser dans la glisse et particulièrement le windsurf. Depuis je passe 6 mois par an entre Hawaii, les îles du Pacifique et le Cotentin où je vis et où j'ai ouvert ma galerie photo "Lumières Marines" à Barfleur.

Comment est venue votre passion pour la photo ?


"je dois être un peu accro de matériel photo…"


Simplement grâce à la mer et à la planche à voile que je pratique depuis l'âge de 12 ans. J'avais envie de garder quelques souvenirs de nos belles sessions de windsurf et la découverte du boitier Reflex a été décisive pour le reste de ma vie... Je dois être un peu accro de matériel photo, ces objets me fascinent. J'ai réussi à combiner vie professionnelle et passion... Je ne fonctionne que comme ça. C'est une passion dévorante, une obsession pour l'image.


Quelles techniques utilisez-vous ?


"je suis aussi très attiré par la photographie panoramique…"


Je travaille beaucoup dans l'eau avec des caissons étanches pour toute la partie aquatique de mes images, le windsurf, la voile... Pour tout ce qui concerne le Cotentin et la Normandie je travaille essentiellement en aérien grâce au para-moteur (un parapente motorisé). Il me permet une liberté totale et des vols en solo pour photographier le littoral sous toutes ses formes.

Je le transporte dans mon véhicule et je peux décoller de n'importe quel petit bout de champ ou de plage. De là-haut, je travaille comme à terre, avec le même matériel.
J'utilise des boitiers Reflex Canon de la gamme pro (1 D Mark IV, 1 DS Mark III, 5 D Mark II) et des objectifs du 15 mm fisheye au super télé 600 mm. Je suis aussi très attiré par la photographie panoramique, et pour ces images j'utilise toujours quelques boitiers argentiques qui me permettent de cadrer en panoramique dès la prise de vue (Hasselblad X-pan, Fuji GX617).

Quels sont les thèmes de vos travaux et vers quel public s'adressent-ils ?


"le windsurf, le surf, le kite et de l'autre les paysages marins…"


Mon travail est essentiellement tourné vers la mer et tout ce qui s'y passe. D'un côté les sports de glisse comme le windsurf, le surf, le kite et de l'autre les paysages marins que j'affectionne particulièrement. Hier 99% de mon activité était dédiée à la glisse, et aujourd'hui la part liée à l'illustration au paysage et à l'aérien est de plus en plus importante. Au final toutes mes images sont destinées au grand public. Elles passent parfois par les mains de professionnels de différents secteurs, mais c'est toujours pour être publiées dans la presse spécialisée (le magazine Wind par exemple) ou des magazines grands publics (exemple avec la revue Pays de Normandie qui a publié un beau portfolio sur mon travail aérien dans le Cotentin).


Pourquoi avoir abordé la Manche par la photo ?


"les gens sont souvent surpris lorsqu'ils découvrent cette région…"


Parce que c'est simplement là où je vis, que c'est une région qui me passionne et que j'avais aussi envie de montrer les beautés de ces côtes... Les gens sont souvent surpris lorsqu'ils découvrent cette région. Nous souffrons de beaucoup trop d'idées reçues et de clichés simplistes (Les Parapluies de Cherbourg pour ne citer que celui-ci...). Aujourd'hui avec "Vol au-dessus du littoral du Cotentin", le livre que je viens de publier, nous pouvons montrer fièrement notre environnement, notre littoral et ses richesses sous un angle différent et très photogénique.

Quels sont vos lieux de prédilection dans le Cotentin ?

"le Val de Saire regorge de trésors cachés…"


Barfleur évidemment, c'est mon village... l'un des plus beaux villages de France ! C'est là que j'ai ouvert ma galerie photo, sur le port. C'est ici que je me sens le mieux, j'y ai mes racines, mes amis. Mais j'aime me balader un peu partout dans cette région... La Hague est une partie qu'il faut absolument explorer dans ses moindres petits recoins, le Val de Saire regorge de trésors cachés, et la côte des Havres est unique en Europe. Le cotentin c'est une variété de paysages concentré absolument unique ! Un paradis pour la photographie, la randonnée, les sports nautiques... Le tout dans un environnement préservé et authentique.

Que représente la photo pour vous ?


"des heures de patience, de travail…"


Un mode de vie, une passion et un métier bien sûr. Derrière la partie visible de l'iceberg, il y a des heures de patience, de travail et de motivation à renouveler sans cesse. Ce n'est pas un métier de tout repos. Il faut savoir se remettre en question tous les jours, progresser, continuer à apprendre et ne pas baisser les bras devant les obstacles de ce genre d'aventure. La photo, c'est une manière de vivre, une manière de percevoir le monde extérieur.

Concevez-vous le fait de voyager comme un art de vivre ?


"je ne suis jamais très longtemps au même endroit…"


Complètement ! Le voyage fait partie intégrante de ma vie puisque je passe 6 mois par an avec mes sacs autour du monde. C'est une manière de vivre différente, une organisation permanente où l'on doit anticiper les événements à venir. Je ne suis jamais très longtemps au même endroit, il faut s'adapter à chaque culture, chaque pays. C'est une habitude, un rythme à prendre. C'est amusant comme parfois on rêve d'une vie plus sédentaire, alors que des milliers de personnes aspirent, elles, à voyager. Mais si je devais poser mes sacs, je ne tiendrai sans doute pas longtemps avant d'avoir envie de repartir à la découverte du monde.

Quels sont vos projets ?

"j'ai déjà quelques idées de livres…"


Je repars dans quelques jours pour Hawaii, la saison du vent et des vagues m'attends... Je serai de retour dans quelques semaines pour continuer à photographier ma région. J'ai déjà quelques idées de livres, et aussi beaucoup d'images que je rêve encore de faire. Le sujet est inépuisable, ma soif de découverte aussi.

Pour en savoir plus :


Consulter le site web : www.jeromehouyvet.com

A lire : "Vol au-dessus du littoral du Cotentin" , Big Red One éditions - 175 pages, plus de 150 photos couleurs, édition bilingue français-anglais, 29 Euros.

(Photos : Jérôme Houyvet).

À lire aussi