Los Angeles, ville de tous les contrastes

le 04/09/2014

Ouverte sur les rivages de l'océan Pacifique, la ville s'annonce jusqu'à l'horizon. Composée de 84 villes et quartiers, Hollywood en a fait la capitale mondiale de l'industrie cinématographique. Découverte…






On pourrait penser que Los Angeles, la Cité des Anges, se résume au strass et aux paillettes avec ses usines prodigieuses à fabriquer du rêve sur grand écran avec ses studios et quartiers aux noms évocateurs Hollywood, Sunset Boulevard, Beverly Hills, Malibu, Bel Air, Paramount Studios, Twenty Century Fox mais la ville compte quelques 150 musées dont le fabuleux Getty Center.


Un peu d'histoire…


En 1769, la région est peuplée d'indiens et les espagnols installent des missions religieuses mais l'histoire de Los Angeles commence réellement en 1781 avec l'arrivée d'un groupe de colons, la colonie El Pueblo de Nuestra Senora La Reina de Los Angeles. On y élève alors des animaux. San Francisco avec la ruée vers l'or connaît une prospérité que Los Angeles n'a pas. En 1885, tout change avec l'arrivée du train transcontinental depuis Santa Fe. Le développement immobilier bat son plein et les prix flambent. La ville connaît une expansion étonnante.

En 1911, un premier studio de cinéma s'installe dans le quartier de… Hollywood. Los Angeles annexe les villes environnantes pour contrôler la façade maritime et pour maîtriser les aqueducs. En 1930, on compte plus d'un million d'habitants et là débute la construction d'infrastructures routières. Les travailleurs immigrants noirs, asiatiques et mexicains s'installent.

Aujourd'hui, la pollution est omniprésente en raison de l'intense circulation des voitures. La mégalopole est souvent recouverte d'un nuage gris, le smog. On compte des quartiers huppés mais également de nombreux ghettos qui ne sont pas sans poser de difficultés depuis des décennies aux autorités locales.

On trouve d'immenses autoroutes sur plusieurs niveaux où circulent des voitures dernier cri et de vieux pick up. Dans les quartier chics, les palmiers bordent les rues et l'on distingue la célèbre colline sur laquelle on perçoit distinctement les 9 lettres blanches légendaires : Hollywood.


Beverly Hills, le mythe…


Situé à l'ouest, entre Hollywood et la côte de Santa Monica, ce quartier incarne le luxe par excellence. Lieu de résidence de nombreuses stars du cinéma depuis 1920. Les rues sont agréablement arborées de palmiers, de chênes et de sycomores. Les villas sont pimpantes souvent érigées dans un style Victorien aux couleurs audacieuses et les parcs et jardins sont très biens fleuris.

Beverly Hills que l'on peut sillonner uniquement en auto et non pas à pied selon le règlement évoque les images des stars d'hier ou d'aujourd'hui comme Marilyn Monroe, Elvis Presley, Charlie Chaplin, Tom Cruise ou Humphrey Bogart. On fera un détour par les magasins de luxe et par le fameux Rodeo Drive rien que pour le plaisir des yeux.


La légende hollywoodienne…


Impossible de manquer Hollywood né en 1911, le royaume du 7e art et du rêve. On y tourne 10 mois par an. C'est à un promoteur immobilier en 1923 que l'on doit les lettres géantes Hollywood land.

Aujourd'hui, le légendaire quartier attire les touristes venus un peu en pèlerinage sur les traces et les signatures des plus grandes vedettes du cinéma. On ne manquera pas sur Hollywood Boulevard, les empreintes gravées dans le ciment à l'entrée du Mann's Chinese Theatre dont la façade de la salle rappelle une pagode chinoise.

C'est là qu'ont lieu la plupart des premières mondiales des productions hollywoodiennes. A deux pas, sur le trottoir on remarque la Walk of Fame constituée de plus de 2000 étoiles. Chacune d'elle est dédiée à un artiste. Côté empreintes les plus prisées, on notera celles de James Dean, John Lennon et Steven Spielberg notamment.

Sunset Boulevard, ou Boulevard du Crépuscule, parallèle à Hollywood Bd, c'est incontestablement l'un des plus long boulevard du monde. Il s'étend sur 40 kilomètres, il commence dans les quartiers peu fréquentables au sud pour ensuite traverser Bevely Hills et pour s'achever sur la plage de Santa Monica. On perçoit le contraste entre les homeless du Downtown et des luxueux quartier des stars. Sur la partie du quartier de West Hollywood, on remarque des panneaux publicitaires présentant les derniers films conçus par des affichistes de grand talent.







Des plages animées…


Venice Beach est avec Malibu, la plage la plus célèbre du cinéma avec sa piste de rollers et vélos. Les voitures n'ont pas accès. A l'origine, Venice Beach était une petite station, balnéaire fondée par un riche propriétaire, qui après un voyage à Venise, décida de faire de ce quartier la Venise californienne. Il entreprit la construction de canaux mais ces derniers mal réalisés furent comblés 20 ans plus tard. Le quartier en garda seulement le nom. Haut lieu du mouvement Hippie, Venice Beach fut fréquenté par Jim Morrison qui appréciait l'ambiance du site et c'est ici que le groupe des Doors fut formé.

Les marginaux fréquentent beaucoup le quartier. Dans la journée, on peut s'y promener mais la nuit, c'est fortement déconseillé, le territoire appartient aux gangs. Parmi les attractions, on notera la présence de peintures murales et le spectacle permanent des amuseurs publics, des hommes et des femmes bodybuildés. C'est aussi ça le cliché de la Californie.

Situé au nord-ouest de Los Angeles, tout près de Venise Beach et de Beverly Hills, la ville de Santa Monica est la principale station balnéaire de la mégalopole. Le site est attrayant, l'ambiance bon enfant et les balades se font aussi sur la 3rd Street Promenade, très romantique et populaire bondée de cafés, de restaurants et de boutiques. Le Santa Monica Pier est une longue jetée en bois dont la construction fut terminée en 1921. Il s'agit du plus vieux port de plaisance de l'ouest. Réputé pour sa fête foraine, la flânerie le long de la plage vous permet de voir les artistes de rue, le quai en musique et vous croiserez les authentiques surfeurs californiens.







Les parcs de loisirs…


Dans les années 50, on connaissait les fêtes foraines mais en 1955 Disneyland révolutionnait le domaine avec la création d'un premier parc de loisirs à une quarantaine de kilomètres au sud de Los Angeles, à Anaheim. Le succès fut immédiat. La magie de Disney opère auprès des enfants et parents avec la présence seulement d'un quinzaine de décors à thèmes. Tout est conçu à la manière d'un spectacle.

On compte aussi les studios Universal, construits en 1915. Ils sont un haut lieu de visite visant à faire découvrir les coulisses du 7e art. Mais ces studios ne restent pas moins un endroit où l'on tourne encore de nombreux longs métrages. On y a réalisé des films aussi célèbres que Jurassic Park, ou King Kong.


Des musées hauts en couleurs…


Le rayonnement culturel de Los Angeles est réel. La métropole compte de nombreux et riches musées. Le musée d'Art du comté est l'un des centres culturels les plus importants des USA. Le LACMA présente l'histoire de l'art des origines jusqu'à nos jours. On y trouve des collections consacrées à l'art islamique, asiatique, américain, européen et à la photographie.

Le Getty Center fondé par le feu milliardaire Jean-Paul Getty est un immense complexe qui abrite les arts décoratifs, des chefs d'œuvres comme Saint-Barthélémy peint en 1661 par Rembrandt ou encore les Iris de Van Gogh (1889). La Getty Villa, réplique de la villa des Papyrus propose des jardins incroyables et une collection d'art antique.

Les passionnés d'art moderne se rendront au MOCA (Musée d'Art Moderne de Los Angeles) qui présente des œuvres postérieures à 1940, des grand classiques de Miro, Giacometti ou De Kooning. La somptueuse Villa Huntington invite à parcourir le jardin botanique, un jardin japonais. La villa renferme aussi une collection de livres dont une bible de Gutenberg imprimée en 1456.

Citons aussi au chapitre culturel de la ville le Norton Simon Museum of Art consacré à la peinture, à la sculpture européenne et à l'art asiatique. On y trouve un jardin des sculptures qui met en scène des œuvres de Rodin, de Maillol etc... Los Angeles, ville de contrastes stupéfiants est baignée de soleil plus de 180 jours par an en moyenne et elle incarne toujours le fameux rêve américain. Prenez le temps de l'apprivoiser.


Notre carnet d'adresses :

- BEVERLY HILLS HOTEL

Indissociable de l'âge d'or d'Hollywood, derrière sa célèbre façade, le Beverly Hills Hotel constitue toujours un havre de paix protégé pour les stars. Connu pour ses bungalows mythiques entourés de jardins et le légendaire Polo Lounge, il fait partie des résidences les plus prisées et des plus luxueuses villas de la ville. Ouvert en 1912, le domaine de style espagnol est surnommé "le pink palace" pour ses stucs roses.







Des personnalités légendaires telles que Marilyn Monroe, Howard Hughes et Greta Garbo séjournèrent dans les bungalows privés, nimbés de légendes et dispersées sur un parc de presque cinq hectares de végétation luxuriante où se côtoient citronniers, orangers, palmiers et un jardin de plantes aromatiques.

Les 204 chambres sont dispendieuses et aménagées dans un luxe moderne. Chaque pièce est individuelle, décorée dans des tons discrets, rose, vert abricot et jaune, que vient souligner le célèbre design à la feuille de banane. On ne manquera pas de faire un détour par le SPA et par le restaurant Polo Lounge qui propose une excellente cuisine californienne aux accents français avec ses pancakes de crabes sur lit d'oignons et de tomates par exemple. Adresse : 9641 Sunset Boulevard, Beverly Hills, CA 90210, USA. Site web : www.beverlyhillshotel.com



- HOLLYWOOD ROOSEVELT HOTEL


L' Hollywood Roosevelt fut ainsi nommé en 1927 en hommage au Président Roosevelt. Il est idéalement situé au cœur d'Hollywood sur le Walk of Fame en face du Mann's Chinese Theater, célèbre pour avoir accueilli la première cérémonie des Academy Awards. L'hôtel dispose de 302 chambres au style colonial ou moderne ayant des vues différentes. Certaines sur le Mann's Chines Theater, d'autres face aux collines de Hollywood ou encore avec un patio ou un balcon donnant sur la piscine.







Entièrement rénové en 2005, il est désormais un hôtel contemporain très tendance, apprécié par les stars et les médias lors de la cérémonie des Oscars. Adresse : 7000 Hollywood Boulevard- 90028 Los Angeles, CA- USA. Site web : www.hollywoodroosevelt.com


- AVALON HOTEL


L'Avalon Hotel est situé à proximité du Rodeo Drive, du Golden Triangle, de Century City et de Roxbury Park. L'hôtel est un havre de sérénité où l'âme et le corps, le passé et le présent, l'activité et le repos coexistent tous avec la même facilité. Complètement remanié sous la direction du décorateur d'intérieur Kelly Wearstler et de Koning Eizenberg, l'Avalon se distingue par son espace physique original - un triangle d'architecture du milieu de siècle. L'établissement, fréquenté autrefois par Marilyn Monroe, allie de nos jours le modern style au confort du nouveau millénaire.





Les branchés se donnent rendez-vous au bar du restaurant "Blue and Blue" pour y siroter un verre puis prennent un dîner autour de la piscine. Certains sont installés sur les canapés, d'autres à table. Lieu de décontraction par excellence, à l'ambiance conviviale, on apprécie le soir, lumière tamisée autour de la piscine. Au menu un gaspacho de melon, tomate et crabe, Saint Jacques accompagnées de son risotto et de ses champignons ou le steak New-York. Tout le gratin de Beverly Hills semble s'y donner rendez-vous. Il offre une qualité de service inégalable et un réel lieu de vie. Adresse : Avalon Hotel, 9400 W Olympic Blvd Beverly Hills - CA, USA. Site web : www.avalonbeverlyhills.com

POUR EN SAVOIR PLUS :


Los Angeles and Convention Visitors Bureau. Site web : www.lacvb.com

Office de tourisme des Etats-Unis à Paris, tél. 0 899 70 24 70. Site web: www.office-tourisme-usa.com

À lire aussi