Accueil Croisières La lagune de Venise en Pénichette, une escapade inoubliable
CroisièresVoyager sur l'eau

La lagune de Venise en Pénichette, une escapade inoubliable

Venise, la Sérénissime, c’est déjà tout un programme… Explorer la lagune à bord d’une ” Pénichette “, c’est réaliser un rêve éveillé. Découverte…

C’est à la pointe sud de la lagune, à Chioggia une petite cité colorée avec ses canaux et ses barques bigarrées que vous débuterez votre croisière. Au cœur de ce port, l’un des principaux pour la pêche en Italie avec son étonnant marché aux poissons, se situe la base Locaboat gérée par le correspondant local Rendez-vous Fantasia. Le temps de se familiariser avec le bateau et sa barre et vous devenez aisément un véritable capitaine. Place à une expérience unique à vivre…

Une lagune enchanteresse…

Quelques minutes de navigation suffisent pour se retrouver dépaysé. Séparée par la mer Adriatique par un étroit cordon littoral, la lagune se dévoile d’emblée dans toute son immensité. Vous voguez alors sur un site naturel préservé en traversant de pittoresques villages à l’image de Pellestrina, avec ses maisons ocre et jaune. Après l’embouchure de Malamocco, direction : Venise et les îles. Un périple qui se déguste, sans modération, depuis le poste de pilotage extérieur de la Pénichette par beau temps.

Parsemée de miroirs d’eau, de canaux et marais, la lagune est un lieu méconnu mais ô combien fascinant et enchanteur. Même si les activités humaines ont modifié, à travers les siècles, son délicat écosystème, la lagune conserve intact son charme. Entre les roseaux, les pré-salés et les canaux, on peut apercevoir notamment les vols gracieux des oiseaux et observer des plantes. La traversée de la lagune pour atteindre la Sérénissime est un vrai voyage en soi. Votre embarcation glisse entre ciel et eau. De longs pieux de bois, peuplés de mouettes vous guident et délimitent les chenaux. On croise en chemin le “meda”, unique et solitaire, la “briccola”, constituée de trois pieux cerclés de fer, et la “dama”, variété de “briccola” avec un quatrième pieu en son centre dépassant d’environ quatre-vingt centimètres. Les “briccole”, quant à elles, balisent le canal de la lagune, et les “dame” indiquent l’entrée ou la sortie d’un chenal.

Venise se dévoile…

L’arrivée sur Venise se fait par San Giorgio Maggiore et son campanile. Vous débouchez alors sur le bassin du Grand Canal. Mêlez-vous sans crainte à l’intense trafic des vaporetti, gondoles, bateaux taxis ou navires de marchandises. Profitez de l’exceptionnelle vue offerte lorsque que vous êtes face au palais des Doges et de la Place Saint-Marc. On prend ainsi toute la mesure de la cité lacustre. Au coucher du soleil, dirigez-vous vers la petite île verte de Vignole, traversée par un petit canal charmant, loin et si proche du tumulte de la Cité des Doges, pour y passer la nuit. Tout y est champêtre. L’île n’est pas très fréquentée par les touristes mais plutôt privilégiée par les familles Vénitiennes. Vous y ferez une pause hors des sentiers battus.

Direction les îles du nord de la lagune…

Après votre escale nocturne, prenez le “chemin” vers le nord et les îles romantiques. Tout d’abord, cap sur l’île de San Erasmo, connue aussi sous le nom populaire de jardin-potager de Venise. La Torre Massimiliano, une fortification historique témoigne de l’important système défensif de la République Vénitienne. Puis, votre regard sera attiré par San Francisco del Deserto, solitaire et intrigante, avec ses centaines de cyprès qui gardent le monastère où en 1220 s’est arrêté Saint François d’Assise revenant d’Orient. Un bel ensemble de cloîtres, chapelles et jardins immortalisés par Corto Maltese s’y niche. Tandis qu’à tribord, de curieux rameurs qui dirigent leurs barques en ramant ” à la valesane ” vous saluent amicalement, votre Pénichette vous conduit à Burano, un bourg de pêcheurs que l’on dirait né de la palette d’un peintre génial, avec ses maisons insolites colorées qui se reflètent dans les minuscules canaux. Accostez et parcourez, de préférence le matin, les pâtisseries, les boutiques de dentelles, et flânez le long des façades aux teintes abricot, cerise, myrtille, citron, orange ou encore pomme verte. Non loin se dévoile, l’île de Torcello connue pour son patrimoine architectural. Elle abrite : une basilique, une église et un musée. Torcello, fondée en 639 possède la première église qui fut construite dans la lagune, au neuvième siècle : la cathédrale Santa Maria Assunta, dont la mosaïque byzantine du Jugement dernier, d’or et de bleu, s’élève au-dessus de l’entrée.

A votre retour sur la Sérénissime, passez par Murano, célèbre pour son industrie verrière qui remonte au 11e siècle, et tranquillement, filez vers l’île de San Lazzaro degli armeni. Elle vous invite à une rencontre unique avec les arméniens, qui occupèrent à Venise une place de choix. Jadis, composée de commerçants et de banquiers, leur communauté s’est peu à peu éparpillée. Aujourd’hui, l’île est habitée par une poignée de moines qui conservent la tradition et font rayonner la culture arménienne. Du 12 au 17e siècle, l’île abritait une léproserie et dès 1917, une congrégation de linguistes et de savants s’y installa et acquit une réputation mondiale. Une bibliothèque remarquable abrite pas moins de 4000 manuscrits. (visites sur rendez-vous). Oui, la lagune vénitienne est un territoire envoûtant, très riche en patrimoine naturel et artistique. Un monde à part qui se dévoile sans pareil lors d’une croisière fluviale !

Pour en savoir plus :

Contacter Locaboat Holidays, tél. + 33 (0) 386 91 72 72. Site web : www.locaboat.com

À lire aussi

CroisièresVoyager sur l'eau

A bord du Wind Surf, l’art de voyager en Méditerranée

Chaque été, le Wind Surf, le plus grand paquebot-voilier du monde sillonne...

CroisièresVoyager sur l'eau

Géorgie du Sud et péninsule Antarctique, vivre l’émotion du grand sud

Le Diamant fait partie de ces petits paquebots de charme qui vous...

CroisièresVoyager sur l'eau

A bord du Norwegian Star, l’Alaska grandeur nature

Au cœur de l’été, profitez de l’exubérance de la nature et de...

CroisièresVoyager sur l'eau

A bord du Wind Surf, quand élégance rime avec décontraction

Avec ces cinq mâts culminant à 50 m de haut et ses...