Accueil Croisières A bord du Wind Surf, l’art de voyager en Méditerranée
CroisièresVoyager sur l'eau

A bord du Wind Surf, l’art de voyager en Méditerranée

Chaque été, le Wind Surf, le plus grand paquebot-voilier du monde sillonne la Méditerranée à la rencontre de véritables trésors : Almafi, Sorrente, Capri, Majorque, Barcelone et tant d’autres. Découverte…

Avec ces cinq mâts culminant à 50 m de haut et ses 188 mètres de long, le Wind Surf est conçu pour vivre des croisières dans une atmosphère décontractée. Par cette belle journée estivale, l’embarquement des passagers a lieu à Civitavecchia, ville du Latium située dans la province de Rome entre la mer Tyrrhénienne et les monts de la Tolfa. Il est 17h, le commandant de bord demande à son équipage de larguer les amarres. Le Wind Surf quitte le port, alors que la chaleur se fait encore pesante, et glisse sur la grande bleue… c’est parti pour une courte navigation de nuit. Accoudé avec nonchalance au bastingage, très vite, chacun trouve sa quiétude, il est vrai que la mer chasse le stress et les tensions que nous connaissons à terre.

Côte Almafitaine en vue…

Le lendemain matin après une douce nuit passée à bord, chacun a pris ses repères entre le Brigde Deck et le Main Deck, le cœur du navire, là où les passagers ont rendez-vous avec les animations du bord. Le Wind Surf semble toucher la côte Almafitaine constituée de majestueuses falaises. Les croisiéristes sont surpris par l’étonnante beauté naturelle du paysage qui se dévoile face à eux. C’est l’heure du petit-déjeuner à la Véranda. Le navire vient de jeter l’ancre dans la baie d’Amalfi au sein du golfe de Salerne et à quelques encablures de Naples. Le temps est venu d’emprunter un “tender” pour gagner le petit port. D’emblée, Amalfi séduit le visiteur. Elle se prête à la déambulation, alors certains visitent le marché, d’autres parcourent rues et allées et se mettre en quête d’un souvenir ou cherchent un café avec vue sur mer de préférence cela va de soi. Cette “station balnéaire” construite à flanc de parois, au pied du Monte Cerreto semble sortir du fond d’une gorge qui s’ouvre sur le port. Amalfi fut la capitale de la République maritime d’Amalfi. La ville est mentionnée dans les livres depuis le sixième siècle. Elle fut une puissance maritime grâce à son commerce de céréales, de sel et d’esclaves. Ce sont les marins d’Amalfi qui, les premiers en Occident, utilisèrent la boussole et firent la fortune de la ville précise un guide. Les portes de la cathédrale de la cité furent fondues en 1066 à Constantinople et amenées par mer. On apprend que les marchands amalfitains établis à Jérusalem étaient à l’origine de la fondation de l’Ordre de Malte. Le premier code maritime, les Tables Amalfitaines sont nées ici. Elle servirent à régler la navigation dans tout le bassin méditerranéen jusqu’en 1570.

Balade à Ravello…

Le temps de l’escale, il fait bon monter jusqu’à Ravello par le pittoresque bus local. Ravello se trouve à un peu moins de 10 kilomètres au sud d’Amalfi, et à 350 m au dessus du niveau de la mer. Des artistes célèbres comme Greta Garbo ou André Gide sont tombés amoureux de ce village haut perché. André Gide l’a décrit comme étant “entre ciel et terre”. Comme un peu partout dans le sud de l’Italie, le regard est attiré par de vieux messieurs qui jouent aux cartes à la terrasse d’un café en dégustant le fameux cappuccino. Les maisons de Ravello sont construites dans le style arabo-sicilien. Un détour s’impose par la cathédrale datant du douzième siècle, mais aussi par la magnifique villa Rufolo, qui a inspiré Richard Wagner pour composer la pièce du Klingsor dans Parsifal, et le belvédère de la Villa Cimbrone. Alors que le soleil est à son zénith, il faut penser à déjeuner. Alors pourquoi pas autour d’une délicieuse pizza au bord de la piscine de l’hôtel Caruso. L’endroit est romantique à souhaits.

Capri, une escale incontournable…

En soirée, tous les passagers sont de retour à bord du Wind Surf. On quitte alors lentement le littoral, prochaine escale : Capri. L’approche d’une escale est un moment fort dans une croisière. Installés sur le pont, les croisièristes distinguent à l’horizon le port, puis sa proximité de plus en plus grande, et les manoeuvres d’accostage du bateau débutent et offrent un merveilleux spectacle. L’agitation sur le quai, l’amarrage, les activités de l’équipage, tout cela est fascinant. Puis vient le moment où l’on franchit la passerelle pour rejoindre la terre ferme en prenant le temps de se retourner pour jeter un coup d’œil sur le bateau qui représente notre maison l’espace de quelques jours. “Il n’y a pas d’endroit au monde où il est possible de goûter une paix si délicieuse, comme sur cette petite île…” écrivait Charles Dickens et c’est bien vrai, une escale à Capri se révèle une expérience en soi. Capri est une île connue depuis l’antiquité pour sa beauté et en tant que lieu de villégiature depuis l’époque romaine. On la connaît particulièrement pour les faraglioni deux rochers émergeant de la mer. Mais l’île possède de nombreux autres intérêts comme la Marina Piccola, le belvédère de Tragara, Anacapri, la grotte bleue, ainsi que les ruines des villas impériales romaines. Alors, les croisiéristes partent à l’assaut de cette île, devenue une destination très prisée, qui a accueilli de nombreux hôtes illustres comme Oscar Wilde, Pablo Picasso. Pour la pause déjeuner, on se dirigera volontiers vers le Capri Palace et son excellent restaurant l’Olivo. A peine le temps de faire quelques emplettes et l’on regagne la Wind Surf en milieu d’après-midi. Direction le détroit de Bonifacio et les Baléares.

Plaisirs en mer…

Une journée en mer est à la bienvenue, c’est le temps d’humer l’air du large. Taillant sa route tout en grâce, ce grand voilier nous fait revire toutes les émotions du romantisme. Les passagers des 124 cabines et 30 suites prennent place sur le pont soleil pour y prendre un thé. Chacun aspire à se relaxer, alors les amateurs de détente se dirigent vers la salle de fitness qui offre une vue panoramique sur la mer ou plus bas vers le centre de balnéothérapie et de beauté animé par une équipe de professionnels. Pas moins de dix salles de soins dignes des plus grands centres que l’on trouve à terre vous tendent les bras. Sur l’ensemble des larges ponts, chacun s’installe et bavarde avec ses amis ou des inconnus qui deviendront vite des amis de voyage. Le temps paraît suspendu.

Il est important de prendre le temps de se prélasser sur la plate-forme arrière où l’on se baigne dans la piscine d’eau de mer ou dans l’un des deux bains à remous. Un barman vous propose un verre. Vous êtes alors détendu, relaxé dans une atmosphère souriante. Pas de doute, la vie à bord rime avant tout avec farniente et relaxation, et cela parce que ce navire est doté d’un bon spa et des meilleurs équipements en terme de soins du corps et de fitness. Si vous êtes sportif, de nombreuses activités en lien avec l’eau sont proposés depuis la marina, pour les inconditionnel du ski nautique, les amateurs de plongée. Au coucher du soleil, une halte par le bains à remous sur le pont arrière se déguste comme un réel moment de pur bonheur. Alors, le soir venu, on rejoint soit le restaurant gastronomique traditionnel ou l’autre salle plus intimiste du “Degrees”. On sert à bord des repas qui n’ont rien à envier aux grands restaurants. La ronde des plats est accompagnée d’excellents vins. L’atmosphère est originale. Ici point de tenue chic. Après le dîner, on peut choisir de savourer un cocktail. Quel plaisir d’écouter le murmure de l’eau et les légers craquements du pont en teck et quelle délectation de sentir la caresse de la brise marine. Oui, ce bateau incarne le luxe contemporain. Il a été conçu pour ceux qui apprécient le vent, la liberté, la navigation mais également le luxe…

Majorque, la photogénique…

Le Wind Surf aborde de bon matin, un autre haut lieu du tourisme, Majorque. Palma, la capitale de l’île renferme un joli centre historique profondément imprégné par son passé. La cathédrale, le palais de la Almudaina, la halle et la plaza Mayor sont quelques endroits de grand intérêt à visiter. Selon que l’on choisisse de visiter Palma ou de pénétrer dans l’arrière pays, on remarque de belles constructions s’insérant dans un décor de bateaux de pêcheurs, de pinèdes et de palmiers. Le paysage de l’île est composé de calanques, de plages et de falaises. A l’intérieur des terres subsistent des villages traditionnels enfouis dans les sierras dont les sommets atteignent parfois 1500 mètres. Les littéraires ont forcément un petit faible pour Valdemossa qui abrita, autrefois, les amours de George Sand et de Chopin.

Majorque, particulièrement photogénique, est fréquentée par de nombreux navires de croisière en période estivale. En début de soirée, chacun se retrouve à table tandis que le Wind Surf fait route vers Barcelone. Pour la plupart des passagers, la nuit sera assez courte. Barcelone est en vue… Il faut s’apprêter à quitter le Wind Surf mais la capitale de la Catalogne est l’une des destinations croisière les plus populaires. Cela n’est pas surprenant, quand on sait toute la séduction qui opère dans ce port catalan : un climat agréable, de nombreux magasins, une vie nocturne animée et une offre culturelle abondante. Une autre aventure nous attend mais… on a tous un sentiment d’appartenance au navire. C’est émouvant de le quitter après quelques jours de croisière. On avait déjà pris ses habitudes et l’on se sentait comme chez soi. Oui, sans aucun doute, vivre une croisière sur ce voilier à quelque chose de merveilleux et d’intime !

Pour en savoir plus : 

Consulter le site web : www.windstarcruises.com

(photos : Winstar Cruises).

À lire aussi

CroisièresVoyager sur l'eau

Géorgie du Sud et péninsule Antarctique, vivre l’émotion du grand sud

Le Diamant fait partie de ces petits paquebots de charme qui vous...

CroisièresVoyager sur l'eau

A bord du Norwegian Star, l’Alaska grandeur nature

Au cœur de l’été, profitez de l’exubérance de la nature et de...

CroisièresVoyager sur l'eau

A bord du Wind Surf, quand élégance rime avec décontraction

Avec ces cinq mâts culminant à 50 m de haut et ses...

CroisièresVoyager sur l'eau

A bord du M/S Nordstjernen entre fjords et glaciers

Qui n’a pas un jour rêvé de partir à la rencontre de...