Le Relais de la Poste - Magescq, une table de caractère et d’élégance

le 25/03/2015

Entre le Pays Basque et le Bordelais, le Relais de la Poste est une maison de tradition blottie au milieu des pins. Son chef, Jacques Coussau, auréolé de deux étoiles vous fera passer un moment inoubliable en terre landaise. Découverte…



Propriété de la famille Coussau depuis trois générations, l’établissement situé entre l'océan et l'immensité de la forêt, offre à ses visiteurs des attraits liés aux odeurs et aux arômes de la région des Landes. Cette maison de maître conjugue tout ce qu’on aime au sud-ouest de la France, et dans les Landes, terre de grands espaces. L’odeur des pins maritimes flotte sur les adeptes du farniente à la piscine ou sur les plages de sable blanc à quelques kilomètres.

Jean Coussau, l'âme des lieux...

Du bois, de la brique, de grandes vitres, de l’espace, des fauteuils confortables dans le goût des années 1950 : voilà qui donne le ton d’un relais de poste d’autrefois, mais qui s’est mué, peu à peu, avec des chambres « zen », plus un spa, en Relais & Châteaux moderne.



Le Chef Jean Coussau représente la quatrième génération de cuisiniers. Jean Coussau a grandi à Magescq, village landais de 1600 habitants, où son père s’est installé en 1952 au bord de la Route Nationale 10. Vingt ans après, Bernard Coussau déménageait le Relais de la Poste dans une ancienne maison de maître du XIXème siècle où ses fils exercent désormais leur talent : Jean en cuisine et Jacques en salle…

Les parents de Jean Coussau, s’étaient installés ici alors qu’il avait 3 ans et indique « C’est le village de mon enfance.... j’allais pêcher l’anguille le soir avec le feu et à 4 ou 5 ans j’accompagnais mo père à la chasse à l’alouette. À l’automne j’allais ramasser les champignons avec Denise, ma grand-mère ».

Bon élève, Jean arrête ses études après la classe de troisième pour rejoindre l’École Hôtelière de Toulouse. Là il retrouve Alain Dutournier (aujourd’hui au Carré des Feuillants) et, au sortir, peaufine ses connaissances dans plusieurs hôtels prestigieux et maisons étoilées avant de rentrer au bercail en 1972, à 23 ans. Aujourd’hui, Jean Coussau sait que Clémentine, sa nièce et fille de Jacques, entrée dans le métier depuis une dizaine d’années pourra assumer l’héritage. La cinquième génération a fait son entrée avec brio en cuisine !


Le terroir à l'honneur...


Jean Coussau chantre de la cuisine du Sud-Ouest, reste un maître admiré et sa maison une destination coutumière. Il produit également son propre vin, le vin la Petite Lagune jean Coussau. « Je bénéficie ici d’un travail, d’une culture… de nos jours on revient à une cuisine bourgeoise, à une cuisine intelligente qui s'est s'adaptées aux produits de saison… et puis notre région a offre une grande qualité de vie, on cultive le bien manger ».

Le chef concocte des recettes gourmandes, issues d’un terroir riche en produits d’exception. Pas de doute, sa cuisine décline saveurs et odeurs de saison d’un riche terroir landais, un mélange harmonieux de saveurs et d'odeurs qui fait rythmer poissons de l'océan ou de l’Adour, volaille, canard et foie gras des Landes, boeuf de Chalosse, asperges de Magescq, gibiers, fruits rouges et les goûteux champignons de la forêt landaise. Il les décline et les transforme au gré de son imagination, tels son «caviar d'Aquitaine et les blinis de maïs à la crème fleurette», son «foie gras de canard chaud aux raisins»...



N’oublions pas le foie gras et la truffe d'été en chaud et froid à la nectarine, la lamproie de l'Adour aux poireaux sauce vin rouge, le tournedos de bœuf de Chalosse Rossini de chanterelles et mousserons, qui accompagnent le tourteau et asperges ou le turbot aux ravioles truffées.

Une halte gourmande au Quiller s'impose...


Toujours présents, des plats et préparations de mémoire, brouillade aux truffes et sole aux cèpes, qui font autant de bien, accompagnés de crus nobles ou plus petits, sur bordeaux et sud-ouest. Jean Coussau vous fait partager sa passion pour la cuisine avec la complicité de son frère Jacques, qui lui veille, sur la cave et sur la salle, il assure un service net et précis, pratiquant la découpe au guéridon avec naturel.



Chez les Coussau, la tradition est une évidence, alors pourquoi ne pas Le Quiller (et son jeu de quilles) s'est fait en quelques années une réputation bien méritée. Situé à 100 mètres, ce restaurant propose une cuisine inventive : carpaccio de lotte de Flileyeur, huile d'olive et copeaux de parmesan, fraîcheur de tourteau aux légumes croquants. Une petite idée de menu : terrine de biche aux noisettes chutney d'automne, merlu de ligne de Saint-Jean-de-Luz épinards à la crème de jambon, beurre blanc, clafoutis à la figue crème glacée au lait fermier. Face aux pins, à l'intérieur ou en terrasse, il y a de fortes chances pour que vous passiez un bon moment.

Au Relais de la Poste, place à une vraie fête gourmande, telle qu'on la vit dans le Sud Ouest. Cet établissement est plus qu'une étape gourmande à 25 km de Dax, c'est un sanctuaire !


Pour en savoir plus :


Le Relais de la Poste, 24, av. de Maremme 40140 Magescq , tél. + 33 (0)5 58 47 70 25 Site web : www.relaisposte.com

(Photos : Le Relais de la Poste et D.Krauskopf).

À lire aussi