Lugano, la belle italienne au cœur suisse

le 16/09/2014

Entre lac et montagne, à moins de 10 km de l'Italie, la principale ville du Tessin offre de belles balades en bateau ou à pied, de grands rendez-vous culturels et toutes sortes de sports de plein air. Découverte.



Par Emmanuel Gabey


Sur chaque table des restaurants qui ceinturent la grande place de la Réforme trône une petite bouteille d'huile d'olive et une autre de vinaigre de Modane. Pourtant, nous ne se sommes pas en Italie mais en Suisse. En fait, en Suisse italienne. A Lugano, ville bien connue pour son grand lac. Les Suisses des autres cantons voient les Tessinois comme des Italiens. Et les Italiens, tout proches, les perçoivent, bien sûr, comme des Suisses ! En un mot, ici on lézarde au soleil (plus de 200 jours par an !), l'atmosphère est italienne, chaleureuse, décontractée mais l'on cultive la ponctualité, la précision, la rigueur suisse. Bienvenue dans la Suisse des palmiers et des mimosas !


Luxe et volupté…

Troisième place financière de Suisse avec près d'une centaine de banques, nombre de compagnies d'assurances, bref une belle place de business à la mode suisse, Lugano est aussi pour les vacanciers une ville de parcs, comme le parco Ciani, en plein cœur de ville, et moult jardins au petit look de Toscane. Une petite ville (moins de 60.000 habitants) qui est aussi un haut lieu du luxe. Pour s'en convaincre, il suffit d'arpenter l'artère chic, la via Nassa aux arcades rococos et aux boutiques élégantes où toutes les griffes célèbres se sont données rendez-vous : Cartier, Celine, Fendi Issa, Tod's, Mui miu, Rolex… On y trouve aussi quelques bons restaurants italiens et même quelques magasins "normaux".


Culture et randonnée…


Mais Lugano est aussi une cité de culture avec trois beaux musées : le musée d'Arte, qui proposait récemment une étonnante rétrospective Man Ray, le musée cantonal d'art consacré aux trésors du Tessin et le musée des cultures consacré aux arts tribaux. Sans oublier, au début de l'été, l'Estival Jazz.



Comme Lugano est entourée de montagnes dont certaines frisent les 1000 mètres, le funiculaire est roi. Au sommet du mont Bré, par exemple, on peut partir en randonnée ou, plus modestement, admirer les jolis villages jusqu'en Italie. Quant au mont San Salvadore, emblème de Lugano, il domine la ville et la baie. Par beau temps, c'est toute la chaine des Alpes que l'on découvre, jusqu'au Mont-Rose et aux Apennins en Italie.


Croisières sur le lac…

Environ toutes les heures, embarquement sur un joli petit bateau pour une croisière sur le lac, avec quelques haltes sympathiques et colorées. D'abord Campione, enclave italienne et surtout siège d'un grand casino -signé par l'architecte Mario Botta-, très couru. Puis, petite halte à Morcote très beau village paisible avec ses anciennes maisons à arcades et un étonnant cimetière en terrasse qui donne presque envie de tutoyer l'éternité. Ensuite, on reprend le bateau pour atteindre Gandria, dernier village suisse sur la route qui mène au lac de Côme en Italie. Très spectaculairement, le village est agrippé au rocher et les ruelles grimpent dru.



Non loin de là, à la frontière italo-suisse, se trouve l'un des rares musées au monde consacré aux douanes et à la contrebande. Sur trois étages, on peut découvrir les conditions de travail des douaniers au fil du temps, des jeux pédagogiques, et nombre de produits illégaux saisis : peaux de chat sauvage et de zèbres, carapaces de tortue ou encore de serpents, armes à feu, flacon de Viagra, figurines en ivoire, etc. Tout un bric à brac très spectaculaire. Avec, en point d'orgue, une sorte de sous-marin rudimentaire en forme de bateau pneumatique qui, jusqu'à son arraisonnement dans les années 50, avait comme spécialité de faire un très conséquent trafic… de salamis !


Pratique

Formalités : la carte d'identité suffit,
Monnaie : 1 Euro = 1,22 CHF,
Informations : www.ticino.ch
Guide : Petit Futé Suisse.

Y aller :

Par le train. TGV Paris-Metz-Strasbourg-Bâle (ou Zurich). De Bâle (ou Zurich) on peut continuer par l'Intercity pour Milan (sortir à Lugano…). Sites web : www.tgv-lyria.com et www.cff.ch pour les correspondances. Nombreux vols de Paris à Genève. Entre Genève et Lugano, il y a trois vols par jours organisés par la Darwin Airline.

Se loger : Hôtel International au Lac Hôtel tenu par la même famille depuis un siècle. Très bien situé au bout de la via Nassa. Site web : www.hotel-international.ch


POUR EN SAVOIR PLUS


Consulter le site web de Suisse Tourisme : www.myswitzerland.com

(Photos : EG et Office de tourisme).

À lire aussi