Cap Vert, à la rencontre d’une population chaleureuse

le 10/09/2014


Le Cap Vert et son archipel émerge de l'océan Atlantique à 450 km des côtes du Sénégal. C'est endroit privilégié où la douceur de vivre vous transporte à travers des couleurs ocre, vert, turquoise, bleu sans oublier la musique. Découverte…







Cet archipel, composé de dix îles dont 9 habitées, a été découvert en 1460 par le portugais Cadamosto. Il étonne le visiteur par sa diversité. Chaque île a sa particularité. Si certaines, comme Sal et Boa Vista ont peu de relief et sont désertiques, d'autres, et en particulier, Santo Antão sont montagneuses et très vertes. Santiago et São Vicente sont truffées de vestiges coloniaux.

Côté loisirs, Sal et Boa Vista sont des places uniques pour la baignade, la plongée, le windsurf, le surf et les différentes pêches ; sous-marine, à la ligne et en haute mer. A Brava, Fogo et Santo Antão : place aux randonnées, à l'escalade, aux balades à cheval ou à vélo.




A São Nicolau, São Vicente et Santiago, on trouve plage et montagne.
Sur toutes les îles, le voyageur est séduit par l'accueil chaleureux des capverdiens, un peuple qui sait ce que signifie encore, la joie de vivre.

Partout, on retrouve de larges bandes de sable, bordées d'un côté par une eau turquoise qui vire au bleu marine pour rejoindre un ciel d'azur et de l'autre la terre d'un ocre profond, qu'une végétation, par endroit luxuriante, recouvre d'une palette de verts éblouissants, sous un soleil radieux.






Porte d'entrée : l'île de Sal…


Émergeant timidement de l'Atlantique, les paysages arides de la petite île de Sal nous rappellent que l'archipel du Cap Vert se trouve à la même latitude que le désert du Sahara. Sal se trouve à 6 heures de Paris en vol direct.

Le paysage invite à se tourner vers la mer : entourée de plages paradisiaques, l'île propose de nombreux sports nautiques et d'excellents poissons capturés chaque jour par les pêcheurs, soulignant l'intime relation que l'île cultive avec l'océan.






Depuis l'abandon de l'exploitation de ses gigantesques salines, d'où vient son nom, cette île s'est métamorphosée en destination balnéaire de qualité. La plus renommée des plages est celle de Santa Maria au sud de l'île, avec ses 8 kilomètres de sable doré, une mer chaude, turquoise et cristalline, appréciée par des visiteurs du monde entier.

Toutes les conditions y sont réunies pour garantir un bon séjour : hôtellerie de qualité, de vastes complexes résidentiels, une grande variété de loisirs et tout cela dans une ambiance capverdienne accueillante.

De belles vagues et un vent constant font le bonheur des adeptes du surf et du windsurf. Les amateurs de pêches ont le choix entre la pêche sous-marine, à la ligne ou en haute mer.

De nombreuses escapades sont possibles vers Buracona et sa piscine naturelle, Espargos, ville principale de l'île et les mines de Pedra de Lume.


São Vicente, la bohême de l'archipel…


Par sa population, São Vicente est la seconde île la plus peuplée de l'archipel capverdien. Elle fait partie du groupe des îles Barlavento (îles au vent). Elle est facile d'accès et dispose d'un aéroport à São Pedro.






Deux événements annuels importants ponctuent le rythme de l'île : Le carnaval en février dont Cesaria Evora, qui est née ici, dépeint la couleur par sa citation "Soncente é um brazilim / São Vicente est un petit Brésil" et le Festival de Baia das Gatas, maintenant de réputation internationale, qui est devenu l'un des plus grands rassemblements du continent africain. Il se déroule chaque année lors d'une nuit de pleine lune au mois d'août.



Cesaria Evora, la diva aux pieds nus…





Cesaria Evora est née le 27 août 1941 à Mindelo. Nulle autre qu'elle sait si bien chanter la Morna, cette musique mélancolique, qu'elle a su faire connaître et apprécier au monde entier.

Diva incontestée et touchante, elle a remporté le Grammy Award du meilleur album World Music pour son "Voz d'amor" en 2003. La même année, son album "Gaia", contribue à sensibiliser aux questions de l'environnement et en 2007, le président français, Jacques Chirac, lui remet la médaille de la Légion d'Honneur.

Entre ses nombreuses tournées, Cesaria Evora revient souvent sur son île natale.
Les murs de sa maison sont couverts de ses disques d'or et également ornés d'une photo d'Elvis Presley.

Mindelo, ses vestiges et son ambiance nocturne…

Capitale de l'île d'environ 70 000 habitants, Mindelo melting-pot de toutes les aventures politiques et économiques de son histoire, se distingue par une population très ouverte envers l'étranger.

Le centre historique est riche de vieux vestiges coloniaux, les unes couleur jaune-sable, d'autres couleur pastel, dont de nombreux sont très bien restaurées ; toutes ces belles bâtisses s'entrechoquent gaiement aux couleurs vives des constructions plus modernes.






On s'arrêtera volontiers par le lycée Jorge Barbosa /Gil Eanes (anciennement Infante D. Henrique), un bel exemple de l'architecture coloniale, construit à partir de 1859, devenu lycée en 1917, après avoir été une caserne, un hôpital et un bureau de poste. Le premier étage n'a été ajouté que dans les années trente.





On remarquera le Palais du Gouvernement, rebaptisé Palais du Peuple à l'Indépendance en 1975 de cette ancienne colonie portugaise, c'est un bâtiment tout en rose et blanc, construit entre 1858 et 1874, sur lequel un étage a été ajouté en 1934.






Sur Praça Estrela, deux kiosques et des petits bâtiments rectangulaires, dont les pignons s'ornent de peintures sur faïences témoignent de l'histoire de la ville. Ils sont regroupés sur la place et abritent des échoppes qui sont souvent tenus par des africains du continent.

Le Cap Vert possède sa Tour de Belem, petite sœur de la fameuse tour de Belem de Lisbonne. Elle a été construite entre 1918 et 1921 et rénovée dans les années 90, puis en 2002-2003.

Le Marché aux poissons achalandé chaque jour par les pêcheurs locaux, voilà un endroit sur lequel on apprécie de s'attarder. Ce marché populaire est très animé en matinée.





En plus de ces trésors, des points de vues panoramiques, Mindelo se complète d'une ambiance nocturne unique. Nombreux sont les établissements chics ou plus modestes où vous pouvez manger ou boire tout en écoutant la musique live. Il y aura toujours un virtuose pour vous offrir une douce soirée tropicale inoubliable, toute en musique.


Les sites incontournables…


Parmi les excursions à réaliser sur l'île de São Vicente, il y a le Monte Verde.
Son ascension est une expérience. Avec ses 774 m, c'est le point culminant de São Vicente. Une panorama spectaculaire sur la baie de Mindelo et les alentours vous y attend.

Par ailleurs, il faut emprunter la Route de Baia das Gatas à Calhau.
Cette nouvelle voie est tracée dans un paysage fantastique fait de rochers volcaniques et dunes de sable, apportés au cours des siècles par l'Harmattan (tempête de sable qui se produit entre décembre et mars et qui dépose sa cargaison de sable venant du Sahara). Cette route vaut le détour.






Enfin, il faut réaliser le trajet Calhau - Madeiral. Il s'agit là de traverser une rare vallée fertile ponctuée d'oasis. Elle représente un vrai garde manger pour l'île.

La douceur de la température de l'air et de la mer, les paysages contrastés, la stabilité sociale sont des atouts certains pour venir au Cap Vert. On y trouve donc, le tourisme balnéaire, l'éco-tourisme, circuits, sports nautiques ou de montagne.

Ici tout est possible, on tombe sous le charme du Cap Vert. Il règne partout une ambiance marquée par l'hospitalité et la bonne humeur des insulaires.






Notre Carnet d'adresses :


- Hôtel Riu Funana


Situé sur l'île de Sal à Santa Maria, le Riu Funana est jumelé au Riu Garopa.

Ces deux complexes hôteliers exemplaires ont été inaugurés respectivement en 2005 et 2006. Tout y est pour un dépaysement garanti. Les bâtiments reflètent le style des plus beaux vestiges de l'architecture sudano-sahélienne et s'érigent comme un mirage au milieu de dunes le long de la plage de Santa Maria.





Riu Funana et Riu Garopa ont chacun une capacité de 500 chambres aménagées ingénieusement, toutes étant étalées sur l'ensemble du complexe.

Les deux enseignes ne sont pas séparées et chaque hôte peut profiter des facilités de l'un ou de l'autre. Rien ne manque pour passer un séjour agréable, très large éventail de restauration, d'activités sportives et d'animations.

Les restaurants ne manquent pas, le principal "Ponta Preta" avec terrasse, le "Cabo Verde" avec spécialités du Cap-Vert, le restaurant de la piscine grill "Santa Maria, un asiatique "Mandalay" , un africain "Mambana, un bar aquatique le "Botafogo".







Deux grandes piscines d'eau douce avec jacuzzi intégré dont une pour enfants sont à disposition des hôtes.

Vous pouvez goûter à de nombreuses spécialités différentes : asiatique, africaine et bien-entendu capverdienne ! Elles sont proposées sous forme de buffet dans différents restaurants qui leur sont dédiés, où il faudra réserver si vous êtes intéressé. Concernant le restaurant principal, le "Ponta Petra", il propose une cuisine internationale, servie également sous forme d'un buffet.

Ceux qui souhaiteraient se restaurer dans un lieu plus aéré privilégieront le restaurant de la piscine, le "Santa Maria".

Concernant les restaurants thématiques, ils sont ouverts uniquement le soir pour le dîner (pensez simplement à réserver sa table au préalable).






Au restaurant capverdien, par exemple, différentes spécialités sont à découvrir : le poulet accompagné d'une sauce aux piments "Magnaletas" ou la cassolette de poisson (deux spécialités de Saõ Vicente), mais aussi le filet de thon à l'ail et à l'oignon (spécialité de Sal) ou encore l'incontournable cachupa (plat traditionnel capverdien).
Enfin concernant les bars, toutes les consommations (locales, avec ou sans alcool), comme les repas, sont inclus dans la formule all-inclusive.

Bref, un établissement immense appréciable pour ses nombreuses prestations et qui convient aux familles qui trouveront tout à disposition. Une adresse donc pour se prélasser en toute quiétude en famille ou entre amis.

- Hôtel Oasis Atlântico Belhorizonte


Situé sur l'île de Sal à Santa Maria, en bordure de la grande plage de sable fin et à proximité immédiate du village, cet hôtel vous invite au farniente et à la pratique des sports de glisse.

L'établissement compte 173 bungalows et 60 chambres. Oasis Atlântico a investi dans 30 nouveaux bungalows équipés de chambres agréables et confortables. Tout en restant fidèle à la culture capverdienne, ces bungalows bénéficient chacun d'une décoration différente.






Le restaurant propose une large variété de plats typiquement cap verdiens et également une cuisine internationale à déguster au restaurant grill Salinas. Au bar de la plage, on savoure de délicieux plats légers.

Oásis Atlântico Belorizonte est un complexe hôtelier qui séduit par sa plage aux eaux limpides, ses piscines pour adultes et pour enfants, tennis, le club enfants, le centre de plongée et des animations journalières.

Site web : www.oasisatlantico.com

- Hôtel Oasis Atlântico Porto Grande


Situé à Mindelo sur l'île de São Vicente, l'hôtel Oasis Atlântico Porto Grande avec ses 48 chambres et 2 juniors suites, n'est qu'à 5 minutes à pied des attractions principales de la ville : la baie de Mindelo, le port avec sa fameuse "copie" de la Tour de Belem de Lisbonne et du centre historique.
L'hôtel n'est pas situé en bord de mer. La plage publique de Lejinha, au cadre attachant, se trouve à 10 minutes à pied environ.

L'hôtel dispose notamment d'une piscine pour adultes et pour enfants, d'un room service. Les chambres sont décorées simplement mais elles n'en sont pas moins confortables.





Au restaurant, différentes spécialités portugaises mais aussi d'Afrique du Nord, du Mozambique, d'Angola, de Guinée sont proposées à la carte : salades, soupes aux légumes ou aux asperges et aux crevettes, thon à la créole avec bananes et légumes ou encore le marlin à la sauce vierge...

Le salon et la terrasse surplombent la charmante place d'Amilcar Cabral. Un lieu magique pour écouter, le soir venu, la musique capverdienne en live.

Une adresse conviviale destinée aux vacanciers qui recherchent un quartier animé.

Site web : www.oasisatlantico.com


Pratique :

Avant de partir :

Passeport et visa obligatoires,

Monnaie :

115 Escudos capverdiens = 1 €.

Capitale :

Praia,

Fête nationale :

Jour de l'Indépendance, 5 Juillet (1975),

Décalage horaire :

Quand il est midi en France, au Cap-Vert il est 9 h du matin en été et 10 h en hiver,

Langue officielle :

La langue parlée au Cap-Vert est le portugais,

Religion :

9 Capverdiens sur 10 sont catholiques,

Météo :

La météo varie d'île en île, mais la température reste comprise entre 25 et 30°C tout au long de l'année, avec peu de précipitations,

Partenaire :

Le Cap Vert est considéré comme l'un des plus stables de l'Afrique et il est un partenaire privilégié de l'Union Européenne depuis 2007.


POUR EN SAVOIR PLUS


Consulter votre voyagiste Héliades, collection Nouvelles Evasions, spécialiste de la destination dans votre agence de proximité.

Renseignements et réservations :
0 892 23 15 23.

Site web : www.heliades.fr

(Texte et photos : W.Riegler, R.Scotto et pour certaines photos hôtels).

À lire aussi