Chypre, mosaïque culturelle du pays d’Aphrodite

le 08/09/2014

Au carrefour de l'Occident et de l'Orient, à quatre heures de vol de l'Hexagone, l'île de Chypre, troisième plus grande île de la Méditerranée et dix fois millénaire, offre des paysages spectaculaires. Découverte...






Avec ses plages de sable, montagnes, forêts de pins et rochers tourmentés, Chypre recèle des villages reflétant la mosaïque culturelle et les traditions de l'île. Quant au soleil, il ne fait (presque) jamais défaut.


Porte de l'Europe...






Entrée de plain-pied dans l'Union européenne, Chypre est à l'heure de l'Euro. Coupée en deux depuis 1974 en raison de l'invasion de sa partie nord par les bataillons de l'armée turque venus "soutenir" les Chypriotes turcs, l'île d'Aphrodite à le triste privilège d'être aujourd'hui le dernier pays au monde à avoir sa capitale, Nicosie, coupée en deux. Toutefois, il existe un rapprochement entre les deux communautés et surtout la fluidification du passage de la "ligne verte" qui sépare les deux Chypre avec pour point de passage la rue Ledra, au cœur de la vieille ville.

L'image de l'île d'Aphrodite reste encore un peu floue et le nombre de visiteurs français est inférieur à celui des Anglais, l'ancienne puissance coloniale (qui a, d'ailleurs, gardé deux bases stratégiques sur l'île où plusieurs milliers de Britanniques vivent en quasi-autarcie), mais aussi des Allemands, des Suisses, des Suédois et des Russes toujours à la recherche du soleil.






Reste, en tout état de cause, que l'île, terre d'Histoire dix fois millénaire et de cultures variées peut faire valoir de bons atouts avec de nombreux sites à découvrir. Des villes qui ont chacune leurs charmes particuliers, un arrière-pays heureusement préservé où les cultures d'agrumes et les vignobles composent un paysage attrayant, des villages qui ont su préserver leur authenticité, des distances courtes d'un lieu à l'autre et un réseau routier sans problème.






A cela, ajoutons que Chypre se distingue par une hôtellerie de très bon niveau dotés de spas et de centres de thalasso raffinés disposant d'une très large palette de soins. Avec, pour certains, des golfs 18 trous à proximité qui bénéficient d'un environnement remarquable. Le tout en totale sécurité.


Larnaka et Lazare…


C'est ici qu'on atterrit le plus souvent et l'on file sur Limassol dans la nuit noire. Larnaka, ville natale du philosophe stoïcien Zénon, mérite mieux. L'on peut flâner sur son front de mer planté de palmiers et bordé de cafés et tavernes ou dans l'ancien quartier turc de Scala aux ruelles étroites, aux bazars et aux minarets.

La très belle église byzantine consacrée à Lazare qui y vécut les trente années de sa seconde vie après sa résurrection, abrite son tombeau et mérite le coup d'œil. Tout comme le musée archéologique, le musée médiéval et la mosquée Hal Sultan, l'un des monuments les plus importants du monde musulman.




Non loin, juché sur un pic rocheux, on peut aller visiter le monastère de Stavrovouni, le plus ancien de l'île fondé en 327 et qui offre un splendide panorama sur la baie de Larnaka. On peut découvrir aussi un lac salé où les flamants roses se rassemblent chaque hiver. Et si l'on a le temps, une fin de journée à Lefkakra, dans le célèbre village des brodeuses, est une sympathique option qui peut se conclure par un dîner en musique dans une vieille taverne locale.







Limassol, la festive…


Première ville de l'île pour l'activité économique et le tourisme, premier port de Chypre, bien connu pour son carnaval et sa Fête du vin, Limassol a bétonné son rivage dans le années soixante. Sur une quinzaine de kilomètres à l'est, défilent donc hôtels, résidences de tourisme, night clubs dont les néons clignotent dès la tombée de la nuit. Mais, au-delà, les petites rues sympathiques des vieux quartiers offrent des balades bien agréables où l'on peut encore rencontrer de vrais artisans dans leurs échoppes. Qu'ils travaillent la vannerie, le cuir ou la poterie. Au cœur de la ville, un vieux château aux influences variées : franque, vénitien, ottomane et anglaise avec un musée médiéval. Quelques musées archéologiques, arts et traditions populaires et Beaux-arts peuvent également être mis au programme.

A quelques kilomètres de la ville, surplombant la baie d'Episkopi, les vestiges de la ville antique du château de Kourion se dressent fièrement. Reconstruit au milieu du XV ème siècle, il fut un temps la Grande Commanderie des Chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem avant de passer sous la coupe des Templiers.

De là, un coup d'oeil s'impose à la Maison d'Eustolios dans laquelle trône une belle mosaïque de femme du IV ème siècle et où l'on peut voir des restes de thermes. A ne pas manquer non plus, le site d'Amathus, l'une des plus anciennes cités-royaume de l'île. La légende raconte qu'Ariane, après que Thésée eu, grâce à elle, vaincu le Minotaure, fut abandonnée enceinte et y mourut…







Pafos pour les amateurs d'archéologie…


Dans la région à l'ouest de l'île, le tourisme balnéaire est étroitement lié aux découvertes archéologiques qui figurent, bien sûr, sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. La maison de Dyonisos (Dieu du vin) est incontournable, avec ses mosaïques de toutes couleurs représentant des scènes de chasse et de couronnement sous l'œil salace de satyres aux pieds de boucs. Visite complétée par la Maison d'Aion et par la Maison de Thésée.

La légende veut qu'à une quinzaine de kilomètres de Paphos, sur la route côtière, à Petra tou Romiou, Aphrodite (Vénus pour les Grecs), déesse de la Beauté et de l'Amour, née de l'écume fécondée par Ouranios, est sortie de la mer, tout près de deux rochers blancs posés sur l'eau où les couples viennent aujourd'hui rechercher la promesse de l'amour éternel.

Enfin, on peut faire un saut aux Tombeaux des Rois qui, sans être spectaculaires, ne manquent pas d'intérêt. Ou encore, un peu plus loin, passer un moment au magnifique monastère d'Agios Neofytos en partie creusé dans la roche blanche à l'intérieur duquel on peut admirer un sanctuaire et une cellule entièrement recouverts de fresques très expressives ainsi qu'une intéressante collection d'icônes.






L'histoire du monastère d'Agios Neofytos est bien décrite dans l'autobiographie de son fondateur, l'ermite et écrivain chypriote Neofytos. Il est construit dans ce qu'il était convenu d'appeler un endroit isolé à l'entrée d'une vallée pittoresque, à environ 10 kilomètres au nord-ouest de Pafos. L'"Egkleistra", un enclos taillé dans la montagne par l'ermite à la fin du XIIe siècle, contient quelques-unes des plus beaux exemplaires de fresques byzantines du XIIe au XVe siècle. Des reliques de valeur, telles que d'importantes icônes et d'autres objets ecclésiastiques, sont exposées au musée du monastère.





Le Troodos et le patrimoine…


Poumon de Chypre, important massif couvert de pins et de cèdres noirs (on est à une demi-heure d'avion du Liban), dominé par le mont Olympe à près de 2000 mètres, cette région recèle neuf églises byzantines inscrites au patrimoine mondial de l'Humanité.







On y découvre aussi des villages de montagne très authentiques comme Kakopetria, Platrès, lieu privilégié des rois chypriotes, Prodromos, ou encore Pedlouda avec, à quelques kilomètres, le Monastère de Kykkos qui date de mille ans et possède une icône miraculeuse de la Vierge (peinte, dit-on, par Saint-Luc), non loin de la tombe de Mgr Makarios, premier président de la République.
Sur le versant sud, les villages viticoles comme Omodos, Pachnaz, Arsos et Vouni très connu par sa ferme aux ânes permettent de découvrir les coutumes locales dans un environnement sympathique.







Nicosie et sa ligne Verte…


Capitale encore coupée en deux par la fameuse "ligne verte" coloniale, entre Orient et Occident, Lefkosia abrite les musées archéologique et d'art byzantin, le palais d l'archevêché, la cathédrale Saint-Jean, les remparts vénitiens, le centre artisanal, la porte de Famagouste et flânerie dans les quartiers populaires.

Depuis mai 2004, l'ensemble du territoire de l'île fait en droit partie de l'Union Européenne. Il est donc possible, lors d'une excursion à Nicosie, la capitale administrative de l'île coupée en deux depuis 1974 par la ligne Attila (ou ligne verte), de passer quelques heures dans la partie turque de la ville, et même de pousser un peu plus loin. Le point de passage se fait au palais Ledra, à l'ouest de la vieille ville de Nicosie où sera délivré un visa temporaire gratuit sur feuille volante. Visite de l'ancienne cathédrale Sainte-Sophie transformée en mosquée lors de l'invasion des Ottomans au XVIème siècle. Visite du port de Kyrénia (à 25 km de Nicosie) dominée par sa citadelle fondée par les Byzantins. Musée archéologique abritant l'épave d'un bateau grec datant du III ème siècle avant J.C.

A proximité, visite des ruines de l'abbaye de Bellapaïs ( XII ème siècle) dont il subsiste le cloître, le réfectoire et l'église abbatiale. Eventuellement, visite de Salamine, cité antique du XIème siècle avant J.C dans les environs de Famagouste, considéré comme une attraction archéologique majeure de l'île, bien que les fouilles ne soient pas achevées.


Les spécialités :


- Niki's Sweets



 

Niki Agathocleous fonde en 1989 l'entreprise Niki Agathocleous au coeur du petit village de montagne d'Agros. Elle fabrique de façon artisanale des confitures, marmelades, bonbons... Elle perpétue ainsi une tradition chypriote grâce sa passion pour la cuisine. Niki a commencé à confectionner des friandises "cuillère" et marmelades pour ses amis. En 1986, elle ouvre son premier atelier avant de devenir trois années plus tard une véritable entreprise.

En 1992, elle ouvre son deuxième atelier, tout en restant fidèle aux recettes traditionnelles. Puis, elle lance de nouveaux produits sur le marché : compote de fruits, purée de tomate, feuilles de vigne et bonbons cuillère diabétiques... Aujourd'hui, Niki répond aux exigences des normes internationales de sécurité alimentaire. Elle exporte tout d'abord vers l'Australie puis dans plus de 6 pays dont l'Angleterre, l'Australie, les USA, la France, le Japon et l'Egypte. Elle produit également des Soutzioukos, du sirop de caroube, du sirop de raisin, Kiofteria (mélange de raisins séchés au soleil) et Sun-figues sèches. On peut visiter son magasin et l'usine. Adresse : 5, Triantafyllou street 4860 Agros, tél + 357 25 521 400. Site web : www.nikisweets.com.cy

- Tsolakis Eau de Rose





 Depuis le début du 20è siècle, la grande pente est du village d'Agros situé à 1000 m d'altitude voit fleurir en mai les roses. Ramassées avec les pétales des fleurs, on en fait une eau de rose par distillation. L'établissement Tsolakis propose également des liqueurs de rose, des produits cosmétiques... Tout est fabriqué dans les règles de l'art par la famille Tsolakis selon des méthodes traditionnelles. Adresse : 12 Triantafillou street 4860 Agros, tél. + 357 25 521893. Site web : www.rose-tsolakis.com

- Domaine des vins Lambouri






A Chypre la production des vins remonte à 2000 avant J.-C., et figurent parmi les plus vieux du monde. De nombreux vins réputés du monde entier sont fabriqués à partir de cépages importés de Chypre en Europe, après les Croisades. Depuis plus de 300 ans le pays d'origine du domaine viticole Lambouri produit à 1128 mètres au-dessus du niveau de la mer, sur le versant sud de la chaîne montagneuse de Troodos, une grande variété de vins.

Des vins secs exclusifs, blancs, rouges et rosés, en passant par des Cabernets et Chardonay Fumés au goût unique. On compte aussi le célèbre Maratheftiko, une large gamme "Pure" et des vins de dessert : Sweet Red, Muscat et Commandaria. Ce domaine est le seul à Chypre à produire l'un des vins les plus anciens au monde, le "Ya'in Kafrisin". Les vins Lambouri doivent leur bouquet raffiné à la fraîcheur de la chaîne montagneuse de Troodos. Adresse : Kato Platres, P.O Box 59016 4825 Platres, Limassol, tél. +357 7000 9463. Site web : www.lambouri.com

- Kafkalias viandes fumées






 A Agros, il est intéressant de faire un détour par la boutique Kafkalias. Cette entreprise familiale est spécialisée dans production de viandes fumées. Nos nez sont accueillis par les odeurs les plus merveilleuses et nous sommes invités à déguster les différentes viandes fumées et saucisses. Les viandes fumées sont généralement salées et les saucisses épicées. Un petit coup de coeur pour l'Hiromeri (un jambon de Parme) et les saucissons suspendus. Adresse : 36, Kyriakou Apeitou Street - 4860 Agros, tél. + 357 255 214 26.


Notre Carnet d'adresses :


- Londa Hotel - Limassol





Refuge de la jeunesse dorée chypriote, le Londa incarne une certaine élégance et de branchitude. Cet hôtel-boutique de Chypre offre un design très étudié du lobby au spa. Le service y est parfait et attentionné.

Les 68 chambres, réparties sur sept étages, sont luxueuses, sobres et fonctionnelles. On compte 27 chambres supérieures (standard), 12 chambres supérieures de luxe, un peu plus spacieuses, et tout une gamme de suites, avec ou sans vue sur mer, sans oublier l'incontournable suite Présidentielle. Spacieuses et lumineuses, les chambres sont décorées dans des teintes douces alliant un jeu de contrastes entre les éléments en bois sombre et les murs clairs. En réalité, une vraie chaleur se dégage de l'ensemble, amplifiée par la lumière douce diffusée par les lampes design. Le Londa s'affiche sur le "Sunset Boulevard" de Limassol, la fameuse grande rue parallèle au bord de mer sur quasiment quinze kilomètres. Adresse : Londa Hotel Limassol - PO Box 52000 3509 Limassol, tél. +357 25 865 555. Site web : www.londahotel.com


- Hotel Columbia Beach Resort





 Situé à une trentaine de kilomètres de Paphos, "perle incrustée dans la baie de Pissouri", ce complexe à flanc de montagne et en bord de plage à la déco subtile et aux matériaux nobles est un véritable village chypriote de luxe. On y trouve une piscine intérieure connectée à une immense piscine extérieure, un spa élégant, couts de tennis, sauna… L'établissement possède une situation privilégiée le long d'une baie de 2 km et son architecture s'intègre parfaitement au paysage.

Le Columbia Beach Resort compte 94 suites très spacieuses (au moins 50 m2 chacune) avec une belle décoration grâce à un mobilier en bois précieux et canapés et fauteuils confortables. En plus de l'atout architecture traditionnelle avec tuiles en terre cuite, couleurs douces, on apprécie la cuisine de qualité et la quiétude du site. C'est un lieu rêvé pour des vacances haut de gamme à partager en couple ou entre jeunes mariés. Une vraie réussite ! Adresse : Columbia Beach Resort Pissouri -P.O. Box 54042 3779 Limassol, tél. +357 25 833-000. Site web : www.columbia-hotels.com

- E-Hotel


Située à seulement 200 mètres de la Méditerranée, cet établissement de 52 chambres possède deux piscines, ainsi qu'un Spa avec un hammam. Toutes les chambres sont confortables et décorées de façon contemporaines par un mobilier chic et disposent d'un balcon offrant une vue panoramique sur les jardins luxuriants.

Côté cuisine, le restaurant propose une carte plutôt "fusion méditerranéenne" que l'on déguste au Franke ou sur la terrasse. Sur le toit, le bar-salon Sky sert des cocktails et des tapas. L'aéroport de Larnaka se trouve à seulement 8 km de l'E-Hotel. Adresse : 1, Faros Rd, Pervolia, Perivolia, tél.+49 30 97 80 88 88. Site web : www.hotel-e.com

- Agia Anna Tavern







Abritée dans une maison de pierre traditionnelle, cette excellente adresse est conçuue pour se régaler avec le "mezze". On entend par "Mezze" du poisson avec toute sortes de fruits de mer et de poissons grillé ou frits en petites portions, accompagnés d'assiettes d'humus (purée de pois chiches), de petits choux- fleurs marinés, de sauce au sésame, de feuilles de vigne farcées, de câpres, de haricots blancs...

La viande de porc et de mouton s'invitent aussi à table. On vous sert un mixte des deux, le tout accompagné de salades, de tomates et de halloumi (fromage chèvre grillé). Avec, en dessert, des fruits ou des pâtisseries au miel parfumées à l'orange ou à l'eau de rose. Le tout arrosé des nombreux vins locaux de bonne qualité. Une incontournable table traditionnelle ! Adresse : 1, Agnooumenou Andrea Georgiou - 7641, Agia Anna, tél. +357 22 532 500.


Pratique


- Décalage horaire :

+ 1 heure en hiver et en été par rapport à la France.

- Formalités :

 une carte d'identité suffit (même pour une excursion au Nord).

- Monnaie :

 l'euro.

- Voiture :

 permis national suffit. Attention, la conduite est à gauche.

- Climat :

 50 semaines (minimum) de soleil. Chypre se visite en toutes saisons. L'été dure de la mi-mai à la mi-octobre décembre. Hiver très doux de décembre à février. Automne et printemps quasi-inexistant. La nuit tombe assez tôt.

- Langues :

le grec et l'anglais largement parlés. Le français et l'allemand assez souvent.

- Shopping :

artisanat : broderies, pièces en cuir, poteries traditionnelles, articles en cuir et en argent. Vins et ouzo, filfar (alcool d'orange local), halloumi (fromage de chèvre) et miel d'Akamas.


POUR EN SAVOIR PLUS


Accès aérien :


Cyprus Airways assure une desserte directe départ de CDG1 pour Larnaka. Site : www.cyprusairways.com

Office de tourisme :


Office du tourisme de Chypre 15, rue de la Paix 75002 Paris, tél. + 33 (0)1 42 61 42 49. Site web : www.tourisme-chypre.fr

(Photos : N.Prévost et Office de tourisme).

À lire aussi