Andean Explorer, le Pérou autrement

le 04/09/2014

Arpenter les hauteurs de la Cordillère, surplomber les montagnes andines, explorer les plaines et les collines, cela se vit à bord de l'Andean Explorer. Découverte…



Pour beaucoup d'entre nous, le train fait partie des rêves d´enfance. Mais que dire des Andes, de ses mystères, de ses mille couleurs et de son histoire. Alors, pourquoi ne pas combiner ces deux plaisirs par un voyage hors norme. Le train reste un moyen original pour parcourir l´Amérique du Sud.


En route pour Puno…

Cuzco est à peine réveillée et déjà l'Andean Explorer* attend ses hôtes. Le voyage débute depuis la petite gare privée lovée au cœur de la ville historique. D'aimables hôtesses, habillées d'une élégante tenue bleue aux couleurs de la compagnie PeruRail vous conduisent jusqu'à votre moelleux siège Pullman. A 9 heures, les passagers confortablement installés sont à peine perturbés par une petite secousse qui indique que le convoi s'éloigne lentement du quai. Puis, le train traverse des villages et bien vite, on longe avec bonheur des rivières sinueuses.



Ce train de luxe coquettement décoré à la manière des trains Belle Epoque des années 1920-30 se compose de plusieurs voitures entièrement rénovées, notamment de voitures-restaurants et d'une composée d'un bar et d'une plate-forme d'observation. Voilà un endroit où l'on apprécie de se retrouver pour regarder défiler la voie, saluer les villageois qui semblent toucher notre convoi. Un spectacle unique en Amérique du Sud. On vit un voyage stylé de première classe.

La première partie de l'itinéraire permet d'approcher les montagnes andines, qui surplombent les vallées profondes de la rivière d'Huatanay puis le train qui n'en finit pas de siffler et de cahoter pour le plus grand plaisir de tous traverse ensuite les plaines ondoyantes des Andes, où l'on peut admire vigognes et alpacas. Notre élégant convoi monte progressivement vers des altitudes plus élevées, on enfile alors un pull.



On ne le répétera jamais assez… pour admirer de la meilleure façon qui soit les paysages à bord, il faut stationner sur l'arrière du train de la fameuse voiture panoramique. Outre le fait de s'occuper à contempler les constratés et grandioses paysages, on prend le temps de siroter un délicieux cocktail local, de se régaler du spectacle des hôtesses improvisant un défilé de mode à la manière péruvienne. Puis un groupe de musiciens vient interprèter en "live" des musiques traditionnelles issues du folklore.

Avant de prendre place à table, le train fait une halte touristique à La Raya, le site le plus élevé de l'itinéraire, 4319 m d'altitude ! Puis vient l'heure du déjeuner, les tables sont nappées de blanc. Un délicieux repas comprenant une entrée, un plat et un dessert est servi avec attention et gentillesse.



Le voyage se poursuit sur le plateau, chacun reste attentif aux panoramas qui ne cessent de défiler ou en profitent pour s'assoupir quelques minutes. A l'heure du thé, le train traverse la ville de Juliaca et un joyeux et coloré marché s'étirant sur 4 à 5 kilomètres le long des rails. Certains camelots occupent même avec leurs marchandises la voie ferrée. Inutile de préciser que l'Andean Explorer roule à une vitesse si réduite qu'on a le temps de saluer la population locale voire presque bavarder furtivement.


Lac Titicaca en vue…

Comme des enfants qui attendent un cadeau, le voyageurs s'impatientent… En effet, le train commence à longer les rives du lac Titicaca situé, à 3600 mètres d'altitude, la plus haute surface navigable du monde, (8562 km² de superficie) qui compte une quarantaine d'îles, dont certaines sont habitées. Les plus documentés rappellent à leurs amis que le mot Titicaca trouve son étymologie dans Titi Khar'ka, un rocher situé sur l'Isla del Sol et signifiant Roc du Puma en aymara. Cette Isla del Sol est considérée comme le véritable centre de la mythologie Inca.



L'Andean laisse entrevoir au loin malgré la nuit qui tombe des îles flottantes. On pense, bien entendu, aux Uros du nom des Indiens qui les occupaient jadis. Ces îles construites sur des pilotis faits de troncs d'eucalyptus et de roseaux, première ressource de l'endroit, sont toujours habitées par de nombreux autochtones. Leurs habitants vivent principalement de la pêche, de la chasse aux oiseaux ainsi que de la récolte de plantes lacustres.

Le temps passe… nous avons quitté maintenant Cuzco, il y a un peu plus de 9h. L'Andean Explorer pénètre lentement dans la ville agitée de Puno… il faut se préparer à affronter une altitude élevée dans un climat assez frais. On est d'emblée séduit par cette ville qui fut une colonie espagnole en 1657, date à laquelle les frères Salcedo découvrent une mine d'argent. En 1668, Puno devient la capitale de la région et le port principal du lac Titicaca. A la fin du 19e siècle le chemin de fer dynamise l'économie locale. Notre étonnant voyage touche à sa fin mais d'autres aventures attendent désormais les voyageurs.

*Départs le lundi, mercredi et samedi, toute l'année.


PeruRail : parmi les voies les plus élevées au monde…

Les trains des Andes de PeruRail, sont reconnus comme les chemins de fer dont les voies figurent parmi les plus élevées.

Le moyen le plus raffiné pour se rendre dans la légendaire citadelle inca de Machu Picchu, c'est d'embarquer dans le prestigieux train Hiram Bingham.PeruRail assure la liaison entre les principaux sites touristiques des Andes au Pérou et constitue sans aucun doute la manière la plus spectaculaire de découvrir l'ancienne terre des Incas, à travers des paysages d'une beauté inégalable et des lieux difficilement accessibles par d'autres moyens de transport.

Les trains circulant vers le Machu Picchu :

- L'Hiram Bingham

Ce train prestigieux relie Cuzco et Machu Picchu. Le départ s'effectue de la gare de Poroy (à vingt minutes en voiture du centre de Cuzco) le matin, ce qui permet de débuter la journée plus calmement qu'avec les autres départs du PeruRail. Ce train à la livrée bleue et dorée si caractéristique, aux intérieurs élégants tendus de tissus aux teintes chaleureuses, comprend quatre voitures : deux voitures-restaurants, une voiture-bar et une voiture-cuisine.

- Le Vistadome

Les remarquables voitures de ce train sont équipées de fenêtres panoramiques pour une vue imprenable et des photos des plus réussies. Entourés de vitres, les passagers auront l'impression de faire partie du majestueux paysage péruvien.

- Le Backpacker

Les voitures du train Backpacker ont été conçues pour les voyageurs en quête d'aventure ou de confort et de sécurité, sans cérémonie. Ses voitures offrent aux passagers une expérience authentique du Pérou. Petite touche de folklore local, les sièges sont recouverts de tissus péruvien. Le Backpacker assure les liaisons Cuzco-Machu Picchu et Vallée Sacrée-Machu Picchu.


POUR EN SAVOIR PLUS


Consulter les sites web : www.perurail.com et www.belmond.com

(Photos : Belmond et N. Prévost).

À lire aussi