Fouquet’s Barrière - Paris, une table de légende

le

Le légendaire Fouquet's incarne le goût de la fête sur les Champs-Elysées. Une adresse mythique intimement liée au monde du cinéma français qui vibre et vit dans l'air de Paris depuis 1899. Découverte…






Les Champs-élysées, lieu de promenade incontournable de Paris, accueillent les voyageurs du monde entier. De nombreux visiteurs prennent place aux tables du Fouquet's pour son esprit "brasserie de luxe" à l'angle de l'avenue George V et des Champs-Elysées.


Une belle histoire…







Tout commence à la fin du 19ème siècle… il flotte encore sur les Champs-Elysées le souvenir de la Pompadour, pour qui Louis XV a fait tracer cette avenue mythique afin qu'elle puisse gagner Versailles. Au numéro 99 se trouve l'unique commerce de l'époque, le café The Criterion, où s'arrêtent les cochers de fiacre de retour ou en attente d'une course à Longchamp. En 1899, Louis Fouquet acquiert le café qu'il rebaptise par la suite le Fouquet's, à l'instar de son confrère Maxim's et selon la mode britannique de l'époque.

En 1903, Alberto Santos-Dumont fait atterrir son aéronef sur Les Champs Elysées. Il vient alors fêter son exploit au bar du Fouquet's, logiquement baptisé par la suite bar de l'Escadrille. A partir de ce moment-là, le Fouquet's devient le repaire de tous les héros de l'aviation française.


         


Lorsque meurt Fouquet en 1905, Léopold Mourier, propriétaire de grands restaurants parisiens, lui succède. Il change la carte et propose une cuisine élaborée qui attire le Tout-Paris politique, mondain, artistique et militaire de l'époque. Les années Trente sont marquées par l'invention du cinéma parlant. Raimu, Marlène Dietrich, Fernandel, Gabin et des réalisateurs comme Carné, Clouzot, Guitry viennent y signer leurs contrats… Maurice Chevalier, Raimu, Georges Simenon, Orson Welles ont aussi fréquenté assidûment l'établissement. Jeanne Moreau y côtoyait les reines du spectacle comme Joséphine Baker, et plus tard Liza Minelli. Durant des années cinquante, la Nouvelle Vague incarnée par Truffaut, Godard et Chabrol, en fait son quartier général. En 1976, le restaurant est repris par Maurice Casanova qui est, avec Georges Cravenne, à l'origine des soirées des César et des Molières.

Mais, il faut se rappeler qu'en 1906, un jeune ardéchois venu faire fortune à Paris, François André rêvait de posséder le monde et de construire un palace. Tous les jours il s'installait à la terrasse du Fouquet's. Dans les années 20, François André invente le concept des "resorts" ; ainsi naît Deauville. Puis se développent La Baule, Cannes, Enghien-Les-Bains, le Touquet... On se bouscule aux portes de ses palaces et de ses casinos. François André, véritable visionnaire du tourisme moderne, choisit alors Lucien Barrière, son neveu, comme dauphin. En 1998, le Groupe Lucien Barrière acquiert le Fouquet's.






Le Fouquet's, un art de vivre…


Boiseries blondes, lustres dorés, fauteuils de velours rouge cloutés… Dans un décor
classique de traditionnelle brasserie parisienne, le Fouquet's affiche fièrement son lien éternel avec les arts et le cinéma. Des plaques en laiton indiquent les tables préférées d'artistes comme Edith Piaf, Jean Gabin, Charles Aznavour tandis que des portraits de célébrités immortalisées par les studios Harcourt décorent ce lieu d'exception. D'ailleurs depuis 1990 le Fouquet's est inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques… il est ainsi officiellement consacré haut lieu de la culture française.

Au Fouquet's, le luxe n'est pas dans l'apparence mais dans la vérité et l'attention. A ce titre, les habitués retrouvent sur leur table préférée, à chacune de leur visite, un rond de serviette en argent gravé à leur nom… comme à la maison. Pour les beaux jours, la brasserie se prolonge sur la terrasse avenue George V - autrefois appelée La Plage, en référence aux passants flânant sur l'avenue comme sur les planches de Deauville.






Les grands classiques de la cuisine française, réalisés par Jean-Yves Leuranguer, Meilleur Ouvrier de France, font la réputation du restaurant : le Merlan Colbert, pomme au four à la persillade, sauce tartare, le Bar de ligne en croûte d'algues, betterave et pâtisson sautés, jus de perles noires fumées, les Raviolis au homard, ou encore les célèbrissimes pommes coin de rue.

Si on souhaite passer un bon moment entre amis, on peut également s'installer sur la terrasse du Café Fouquet's. Elle offre une vue imprenable sur la célèbre avenue et on y est accueilli toute la journée, du matin au soir. Certains plats de la brasserie Fouquet's, sont proposés à la dégustation, tels que le Pavé de bar aux herbes, risotto crémeux, émulsion carotte-orange, vierge de coquillages ou encore les Noix de Saint-Jacques poêlées, poireaux truffés, écume de Champagne. Plus informel et léger, on se régale d'une Volaille fumée façon "Croque Monsieur", d'une Salade King Crabe, sucrine en vinaigrette, pomelo et sweety. Pas de doute, le Fouquet's est le rendez-vous parisien par excellence des arts et de la culture.

Pour en savoir plus

Le Fouquet's, 99 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris, tél. + 33 (0)1 40 69 60 50. Site web : www.lucienbarriere.com

(Photos : groupe Lucien Barrière).

À lire aussi