Oslo, entre culture et nature

le 02/09/2014

Oslo, capitale économique et culturelle fait partie des destinations incontournables pour découvrir l'esprit de la Norvège...entre culture et nature. Découverte…





Capitale la plus ancienne des pays Nordiques, Oslo est aujourd'hui en train de vivre l'un des plus grands projets de développement jamais réalisés dans son histoire. Il s'agit d'une ville en pleine évolution ; modernisation des infrastructures mais surtout volonté affichée de s'affirmer comme un centre culturel de premier plan, la ville ne compte-t-elle pas près de 50 musées ou centres d'attractions mondialement connues, notamment...







La Galerie Nationale et l'art norvégien…

Fondée en 1897, la Galerie Nationale est l'un des musées les plus importants de la ville et mérite d'être visité si l'on souhaite découvrir la peinture norvégienne mais également Nordique en général. Des artistes souvent méconnus mais dont le talent est néanmoins réel. S'il est parfois difficile de se repérer dans les petites salles qui se succèdent, en revanche on ne peut manquer la salle Edouard Munch et l'exposition qui lui est consacrée. Son oeuvre la plus célèbre "Le Cri" constitue le clou de la visite, mais le tableau de la Madone qui, s'il est moins connu, n'en est pas moins représentatif de la peinture de Munch.





Les différentes toiles exposées ont ceci de remarquable qu'elles permettent de suivre l'évolution de l'artiste tout au long de sa vie, des périodes tourmentées du début à une peinture plus colorée et plus adoucie ensuite. Deux autres salles sont consacrées à des artistes plus connus et parfois inattendus dans ce musée, à savoir Picasso, Matisse, Monet ou encore Gauguin.


L'Opéra d'Oslo, un nouveau symbole…

Inauguré en 2008, conçu par le cabinet d'architectes Snohetta qui réalisa également la bibliothèque d'Alexandrie, l'Opéra est le plus grand édifice culturel construit en Norvège depuis la cathédrale Nidaros à Trondheim au... 14ème siècle. Oeuvre audacieuse parfaitement intégrée dans la ville, les concepteurs ont voulu que ses lignes d'une grande pureté symbolisent un glacier venant rejoindre le fjord au centre d' Oslo. Le marbre blanc, matériau utilisé pour le revêtement extérieur et importé spécialement de Carrare en Italie, participe pleinement à l'illusion de neige.

L'architecture de l'ensemble permet également, grâce à de vastes rampes, d'accéder au toit, situé à 32 mètres de hauteur et de dominer le fjord et la ville d'Oslo. Impression étrange de se retrouver ainsi, déambuler pour certains, admirer la vue lors de la pause déjeuner pour d'autres, ou encore profiter tout simplement du soleil. Bref le toit de l'Opéra d'Oslo est en passe de devenir un lieu de rendez vous prisé de tous !







Si l'extérieur de l'édifice suscite l'étonnement et l'admiration, l'intérieur n'est pas en reste. Le vaste hall, où la lumière du jour est omniprésente grâce à d'immenses espaces vitrés face à la ville et au fjord, dégage une impression de chaleur et de sérénité. Le bois de chêne foncé, largement utilisé notamment pour le mur ondulant au centre du hall, apporte une douceur parfaitement adaptée à ce lieu.

Des visites commentées sont organisées et vous pouvez ainsi découvrir les trois salles de l'Opéra (de 1400, 400 et 200 places) où l'acoustique est évidemment remarquable ; et découvrir les coulisses de ce vaisseau. A ne pas manquer, dans le grand auditorium, le lustre : il pèse plusieurs tonnes et son diamètre est de 7 mètres, un nouveau record ! Fierté des habitants, mais également apprécié de tous les norvégiens, l' Opéra est en voie de devenir le nouveau symbole de la ville et un repère culturel incontournable pour le pays.


Vigeland et ses sculptures chargées d'émotion…

Gustav Vigeland, s'il est parfois méconnu dans le monde est toutefois le plus grand sculpteur norvégien. Le parc qui porte son nom permet d'admirer une oeuvre sans doute unique : plus de 212 sculptures du même artiste réunies dans un lieu unique. Visiter le parc Vigeland, c'est vivre une expérience à la fois déroutante et émouvante. Ressentir de l'émotion, de la tendresse parfois en contemplant des statues de granit, n'est pas si fréquent. C'est pourtant ce qui attend chaque visiteur dans ce parc.







La visite commence par le franchissement d'un pont d'environ 100 mètres de long orné de 58 sculptures en bronze représentant essentiellement des enfants, des femmes et des hommes. C'est sur ce pont que se trouve la sculpture la plus connue et la plus photographiée : l'enfant en colère. Et immédiatement la magie opère, l'expression du visage et la gestuelle si naturelle rendent cet enfant quasi vivant. Et l'on prend à se demander : que lui est il arrivé ?

Parmi tous les chefs d'oeuvre du parc, difficile de faire un choix mais la Fontaine retient également toute l'attention. Une énorme vasque soutenue par 6 géants dont le bassin est entouré de statues en bronze, un arbre étant associé à chacune d'entre elles. Présence de l'eau et de l'arbre, peut être le symbole de la vie voulu par Vigeland. En perspective de cette fontaine, et après avoir franchi 3 terrasses, le Monolithe la pièce la plus imposante du parc. Colonne haute de 17 mètres, 121 figures sont taillées dans un même bloc de granit d'un poids de 270 tonnes.

Les corps, tous enchevêtrés les uns dans les autres, semblent comme aspirés par le ciel, message d'espoir dans le divin ? A la base cette colonne, 36 groupes de statues représentent de façon expressive le cycle de la vie, de la naissance à la vieillesse.
Témoin ce couple de personnes agées dont l'attitude leur donne l'impression de personnages vivants. Enfin dernière halte au Cercle de la Vie, une roue de femmes, d'hommes et d'enfants avec laquelle le sculpteur a voulu représenter, à nouveau, le cycle de l'existence humaine. Lieu magique, empreint d'émotion le parc Vigeland est également, l'été venu, un endroit de rencontres où les habitants d'Oslo se retrouvent le temps d'une promenade, d'un pique nique, un lieu dans lequel la vie est toujours présente.


Bygdoy… presqu'île des musées…

S'il est aisé de se rendre dans cette presqu'île par la route, le moyen le plus agréable de l'atteindre est de prendre le bateau qui après une traversée d'une vingtaine de minutes sur le fjord d'Oslo, vous permet d'accoster à proximité immédiate des principaux musées.







Offrez-vous une retour dans le passé… Le musée folklorique est très classique dans une partie des bâtiments avec la présentation d'objets de la vie quotidienne en Norvège de 1500 à nos jours. Ce musée, fondé en 1894, est également à ciel ouvert et vous fait remonter le temps avec la reconstitution de 155 maisons de régions et d'époques différentes.... une leçon d'histoire.

Ce village est réparti sur de grands espaces laissant ainsi la possibilité de découvrir, à son rythme, les demeures norvégiennes depuis les années 1600 et jusqu'à 1950. Maisons d'habitation, grenier à sel, entrepôt, étables... tout est reconstitué d'une façon si réaliste que l'on se retrouve transporté en des temps anciens. Parfois au détour d'une demeure, une rencontre avec une brodeuse en costume d'époque, dans un décor qui semble si naturel, vous replonge pratiquement au Moyen Age, saisissant !

L'église de Gol, qui date des années 1200, démontée en 1884, a été fidèlement reconstruite et reste l'un des derniers exemples en Norvège de ces édifices (il en reste 28 sur plus de 1000 à 2000 à l'époque) . Pourquoi "en bois debout" ? Parce qu'à l'origine, ces églises médiévales reposaient sur des pieux enfoncés dans le sol afin d'en supporter l'ossature d'où cette appellation. Particularités de cette église, elle ne possède pas de fenêtre et la décoration avec la présence de dragons laisse parfois perplexe. Ambiance paisible, retour dans le passé empreint d'un grand réalisme, le musée folklorique vous emmène, le temps d'une longue promenade à votre gré, dans les siècles passés pour votre plus grand plaisir.







Des exploits impensables…

Le Kon Tiki est entré dans la légende en 1947 lorsque Thor Eyerdhal, chef de l'expédition, entreprit un pari quasi impossible. Voulant démontrer que les Incas avaient pu rejoindre les îles du Pacifique, il se lança dans la construction d'un radeau, en balsa, copie exacte de ceux utilisés à leur époque. En dépit de tous les risques encourus, après 101 jours de navigation, parfois extrême, il parvint à rejoindre Tahiti.

Et c'est ce radeau qui est aujourd'hui exposé au musée Kon Tiki. Difficile, lorsque vous vous trouvez devant cette embarcation, d'imaginer l'épopée tant il semble inconcevable de traverser le Pacifique sur cet esquif. Tout est réduit au strict minimum, les mesures de sécurité quasi inexistantes, les conditions de vie réduites à leur plus simple expression et pourtant ils réussirent ! Films et photos relatent l'exploit et laissent admiratifs.

Plus tard, en 1970, une autre expédition, toujours conduite par Thor Eyerdahl, retint l'attention du monde entier, le RA II. A bord d'un radeau amélioré construit en jonc, de forme plus élaborée mais malgré tout rudimentaire, 8 hommes de nationalités différentes décidèrent de se lancer dans la traversée de l'Atlantique.

L'embarcation se voulait similaire à celles de l'Egypte antique et l'objectif des explorateurs rejoignait celui de l'expédition précédente de Thor Eyerdhal : prouver que des centaines d'années auparavant des hommes, grâce à leur courage et à leurs connaissances peut être encore méconnues aujourd'hui, avaient réussi à traverser les océans sur des embarcations précaires. Pari réussi également, puisque après 57 jours de navigation, ils traversèrent l'Atlantique depuis le Maroc. Le RA II a rejoint le Kon Tiki au musée et chaque visiteur ne peut s'empêcher de s'imaginer vivre une telle épopée et surtout rester admiratif devant un tel courage et une telle détermination.






Oslo, outre ses grands musées, est une ville à l'image de la Norvège. Ses atouts sont nombreux : parcs de verdure, montagnes environnantes permettant l'hiver d'aller skier en utilisant les trams, rues piétonnes incitant à la flânerie et enfin un patrimoine culturel extrêmement riche. Oui, il fait bon séjourner dans cette capitale caractérisée également par la gentillesse des habitants sachant vous mettre à l'aise !


Notre Carnet d'adresses

- Anker Hotel



 

Parfaitement situé à 15 minutes à pied de la gare centrale et du centre ville, l'Anker Hotel possède 264 chambres dont 100 ont été ouvertes en 2010. De plus si vous souhaitez utiliser les transports en commun (pratique pour se déplacer à Oslo) 4 lignes de tram passent devant l'hôtel.

Les chambres offrent un large éventail de possibilités (chambres individuelles ou à 2 lits, chambres doubles et familiales) et le petit déjeuner servi en buffet est particulièrement copieux. Le personnel par ailleurs, outre une grande amabilité, se révèle une mine d'or pour tous les renseignements dont vous pouvez avoir besoin sur la ville. Pas étonnant donc que l'établissement ait remporté le prix 2012 du choix des voyageurs dans la catégorie : Top 25 des hôtels branchés en Norvège. Petit détail... à l'arrivée ne pas confondre avec l'Anker Hostel situé juste à côté et qui est en fait...l'Auberge de Jeunesse ! Adresse : Anker Hotel - Storgata 55 -Oslo, tél.00 47 22 99 75 00. Site web : www.anker-hotel.no

- Galerie Nationale



 

 Fondée en 1837, la Galerie Nationale permet d'admirer la plus large collection du pays de peintures, sculptures d'artistes norvégiens ou étrangers. On peut en effet passer des tableaux de Munch à d'importantes collections de peinture française des 19ème et 20ème siècles, notamment Picasso, Monet ou d'autres peintres néo impressionnistes. Des évènements sont régulièrement organisés faisant également de ce musée un lieu de rencontres pour tous. Adresse : Universitetsgata 13 - 0164 Oslo, tél. 00 47 21 98 20 00.
Site web : www.nasjonalmuseet.no

- Parc Vigeland


 

 Oeuvre de Gustav Vigeland, le plus célèbre sculpteur Norvégien, le parc regroupe plus de 200 sculptures sur le thème de la vie de l'homme, de son enfance à sa mort. L'émotion très forte ressentie lors de la visite provient à la fois de la simplicité des scènes representées et surtout de l'expression incroyable de ces statues massives. A découvrir impérativement. Adresse : Kirkeveien - Oslo, tél. 00 47 23 49 37 00. Site web : www.vigeland.museum.no


- Musée Kon Tiki



 


 Tous les explorateurs ne sont pas à la recherche de nouvelles terres, certains souhaitent retracer les expéditions de nos ancêtres et prouver qu'ils étaient également de grands voyageurs. C'est ce que fit Thor Heyerdahl sur son radeau le Kon Tiki en 1947 en parcourant le Pacifique du Pérou à la Polynésie. Réplique exacte d'un bateau Inca, le Kon Tiki est aujourd'hui exposé au musée et permet de rêver devant un tel exploit. Adresse : Bygdoynesveien 36 - Oslo, tél. 00 47 23 08 67 67. Site web : www.kon-tiki.no


POUR EN SAVOIR PLUS

Office National du Tourisme de Norvège 22, rue de Marignan 75008 Paris (brochures à disposition uniquement - bureaux fermés au public). Informations par téléphone au 01 53 23 00 50. Site web : www.visitnorway.fr

(Texte : P. Martel - Photos : L.Varin et VisitOslo).

À lire aussi