Francisca Mattéoli et le voyage

le 31/08/2014


Le voyage est un art de vivre qui marie tous les arts selon Francisca Matteoli. Passionnée par les palaces, le Chili, son pays natal, les Etats-Unis et tant d'autres destinations. Ecrivain, journaliste, Francisca écrit lorsqu'elle ne coure pas le monde. Découverte…


Quel est votre parcours ?

"j'ai eu la chance de beaucoup voyager dans ma jeunesse… "


Je suis Chilienne, de père Chilien et de mère écossaise, et j'ai passé la première partie de ma vie en Amérique du Sud avant de venir en France. J'ai eu la chance de beaucoup voyager dans ma jeunesse, à travers le Chili, et aussi en Amérique du sud, en Europe et ailleurs. Notre voyage pour venir en France a été, disons, "une expérience"...

Cela a développé chez moi une passion pour l'aventure et le monde qui nous entoure. Passion que j'ai voulu transmettre dès que j'ai pu écrire en français, (langue que je ne parlais pas du tout en arrivant) en collaborant à différents magazines. Quand National Géographic s'est installé à Paris, je suis allée les voir car je partais à l'époque pour le Rwanda et j'ai senti que ce magazine était pour moi. Mon récit a été publié en 2000 et depuis, je travaille pour eux. J'écris aussi des livres sur des histoires d'hôtels, et des nouvelles de voyages pour, entre autre, le magazine Senso.

Comment avez-vous eu le goût des Palaces ?

"j'ai d'abord habité à l'hôtel du Louvre…"


En arrivant en France, mes grands-parents, mes parents, ma soeur et moi avons d'abord habité à l'hôtel du Louvre, face à la Comédie Française. Mon arrière grand-père, Don Manuel Francisco, homme excentrique et grand voyageur, y avait vécu pendant des années, au début du siècle dernier. En fait, cet hôtel a été l'un des premiers palaces français (ouvert en 1855), et ce coin de la rue de Rivoli était connu de tous les sud-américains fortunés. Je raconte d'ailleurs notre aventure dans mon premier livre "Hôtels, Petites histoires de grands hôtels".

Dans ma famille de nomades, habitués à l'exil et à passer continuellement d'un pays à un autre, vivre à l'hôtel a toujours été un mode de vie. Je suppose que cela nous permettait de récréer un univers qui n'appartenait qu'à nous, où que nous soyons dans le monde. Et puis, si nous avions besoin de partir, nous pouvions le faire en 5 mn...


Quels sont vos palaces favoris et pourquoi ?

"le Beverly Hills & bungalows à Los Angeles par exemple…"


J'aime les palaces historiques qui gardent leur authenticité. Le luxe formaté m'ennuie. Le vrai luxe, c'est aussi se permettre d'être différent. Comme Le Beverly Hills & bungalows à Los Angeles par exemple. Il mêle l'ancien et le nouvel Hollywood, le glamour, le kitch, les excès que l'on s'attend à trouver là-bas. Et l'ambiance est la même qu'à l'époque où Marilyn Monroe y habitait.

A Paris, j'ai un grand faible pour L'Hôtel Meurice. Pour moi, c'est le palace français par excellence. Et puis, ce coin de Paris réveille beaucoup de souvenirs. J'aime sa façade majestueuse sur les Tuileries, son bar cozy, la lumière intime, l'élégance décontractée (même les uniformes de hôtesses sont ravissants), boire un verre, grignoter une salade... gastronomique. Ce n'est pas pompeux, ça bouge, ça vit, les gens ont l'air de s'amuser, on peut y venir quand on veut, sans être assaillie par le cérémonial qui plombe souvent les endroits de ce style. Bref, je m'y sens choyée, légère, heureuse, comme si rien de grave ne pouvait m'arriver.

Considérez-vous le voyage comme un art de vivre et pourquoi ?

"le voyage est un art de vivre qui se renouvelle sans cesse…"


Oh que oui ! Le voyage est un art de vivre qui marie tous les arts. Que ce soit en se déplaçant ou non, d'ailleurs. Cela peut-être au sens large du terme, voyager en peinture, en lecture, en musique... Ou en renouant avec la tradition des voyages légendaires vécus par Bruce Chatwin, Paul-Emile Victor et d'autres. Ou en retrouvant "l'art du voyage" tel qu'il existait à une certaine époque, en paquebots ou train de luxe, dans des palaces ou d'autres lieux exceptionnels, avec malles, bagages élégants, vêtements et accessoires spécialement conçus pour l'occasion... Le voyage est un art de vivre qui se renouvelle sans cesse, selon la façon dont on voyage et les pays où l'on va.


Comment avez-vous abordé le journalisme et pourquoi ?

"j'écris des récits de voyages personnels…"

Je ne me vois pas comme une journaliste. J'écris des récits de voyages personnels, plutôt dans l'esprit des "travel writer" anglo-saxons. J'ai commencé parce que je ne savais rien faire d'autre, que j'étais nulle en classe et que je n'avais pas mon bac. J'avais pas mal bourlingué. Je me suis dit qu'au moins là, je savais de quoi je parlais.

Qu'est-ce qui vous intéresse le plus dans ce métier ?

"pousser ses limites, s'offrir de belles frayeurs…"


Vaste question ! L'intensité des expériences arrive sûrement en premier, car je fais rarement des voyages qui ne me plaisent pas ou sans passion, et je trouve toujours que même l'aventure la plus calamiteuse se solde par un bonus qui me fait voir le monde autrement. Ecrire est un métier solitaire, et quand on le fait en voyageant (et en voyageant comme on veut, ce qui par chance est mon cas) cela permet d'être à la fois seul, libre, et avec les autres. C'est idéal !

Pousser ses limites, s'offrir de belles frayeurs, voir si on est cap',c'est drôlement intéressant aussi. C'est une excellente méthode pour se connaître. Quand on aime vraiment voyager, il y a forcément une idée de défi qui est très excitante. Je pourrais aussi vous répondre, connaître les autres, faire des rencontres etc... Mais ça, c'est le minimum...

Pensez-vous que notre façon de voyager va évoluer dans les prochaines années ?

"on invente une nouvelle façon de vivre et de voyager… "


Vaste question ! L'intensité des expériences arrive sûrement en premier, car je fais rarement des voyages qui ne me plaisent pas ou sans passion, et je trouve toujours que même l'aventure la plus calamiteuse se solde par un bonus qui me fait voir le monde autrement. Ecrire est un métier solitaire, et quand on le fait en voyageant (et en voyageant comme on veut, ce qui par chance est mon cas) cela permet d'être à la fois seul, libre, et avec les autres. C'est idéal !

Pousser ses limites, s'offrir de belles frayeurs, voir si on est cap, c'est drôlement intéressant aussi. C'est une excellente méthode pour se connaître. Quand on aime vraiment voyager, il y a forcément une idée de défi qui est très excitante. Je pourrais aussi vous répondre, connaître les autres, faire des rencontres etc... Mais ça, c'est le minimum...

Pensez-vous que notre façon de voyager va évoluer dans les prochaines années ?

"on invente une nouvelle façon de vivre et de voyager…"


Sûrement ! Tout change en ce monde, n'est-ce pas ? Plus sérieusement, oui, certainement. Il y a des chances pour que l'on aille encore plus vite, consomme encore plus, voyage dans la lune en deux secondes, organise des week-ends cosmiques, virtuels, sans bagages, dans des endroits de plus en plus luxueux ou fous ... Et pourquoi pas ?

On ne connaissais pas les portable il y a quelques années, et on n'utilise pratiquement plus que des billets électroniques... Tous les jours, on invente une nouvelle façon de vivre et de voyager. A côté de ça, on propose des "voyages comme jadis", en paquebots, trains de luxe, et tout ce qui touche à "l'art du voyage" n'a jamais fait autant rêver. C'est intéressant. On peut aujourd'hui partir de mille manières et à tous les prix. Et tous ces changements n'empêchent pas ceux qui aiment voyager de le faire pour les mêmes raisons de toujours, la découverte, l'aventure, la liberté...

Quels sont les endroits de notre planète que vous visitez régulièrement et pourquoi ?

"le Brésil où j'ai vécu avec mon mari chirurgien plasticien…"


Le Chili, parce que c'est chez moi et que j'ai besoin de retrouver les grands espaces, le naturel des gens, mes amis. Le Brésil où j'ai vécu avec mon mari chirurgien plasticien. J'aime la splendeur des paysages, l'énergie des gens qui est vraie une leçon de vie, l'univers fait d'extrêmes, comme au Chili. Tout me plait. La Californie, Los Angeles, le coin de Carmel. Encore une fois, j'aime l'énergie de gens, leur positivisme. C'est très motivant. Et la nature y est époustouflante. Entre L.A et Big Sur, c'est magique.

Quels sont les adresses et lieux les plus "insolites et originales" que vous conseillez ?


"une maison d'hôte incroyable à San Miguel de Allende au Mexique…"


La Patagonie Chilienne, l'hôtel Explora, dans le parc Torres del Paine. C'est tout simplement "hors de tout". Casa Luna, une maison d'hôte incroyable à San Miguel de Allende au Mexique. La direction vient d'ouvrir le Rancho Casa Luna, dans la campagne. Tout y est organique et on y donne des cours de cuisine dans le cadre le plus surprenant et élégant qui soit. L'Hôtel les Ateliers de l'Image à Saint Rémy de Provence. Un hôtel-photo qui propose une incroyable suite cabane dans les arbres. C'est original, moderne, mais aussi chaleureux Une vraie expérience avec les sourires du personnel en prime !

L'hôtel Bourg Tibourg, rue du Bourg Tibourg, dans le marais, à Paris. Un petit bijou complètement inattendu, avec une ambiance "retour de voyage" d'un raffinement total. Il y a un délicieux mini- jardin. Les chambres sont de vrais cocons. Le décor donne l'impression d'être dans un pays rêvé. On ne trouve pas plus dépaysant ni plus charmant.

Quels sont vos projets ?

"je vais publier une version américaine des hôtels de légende…"


Très divers, en fait. Mon mari vient de créer une association humanitaire. Je m'y suis investie. Je signe mon dernier livre dans différents pays. Je prépare un livre qui sortira au printemps aux éditions Fizzi, toujours sur le voyage, mais pas sur les hôtels cette fois. Je vais publier une version américaine des hôtels de légende, prévue aussi pour le printemps prochain. Et quelques voyages par ci, par là.

Pour en savoir plus :


Consulter le site web de Francisca Mattéoli : www.franciscamatteoli.com

Lire :"100 hôtels de Légende" publié aux éditions Assouline.

(Photos : Francisca Mattéoli).

À lire aussi