Les Açores, un fascinant paradis naturel

le 08/05/2023

A 1 500 km au large de Lisbonne, l'archipel des Açores aux nuances vertes, bleues ou noires se révèle un bijou de la nature intact et émerveille les visiteurs. Découverte...



En plein océan Atlantique émergent les Açores composées de trois groupes d'îles d'origine volcanique. Il y a le groupe central, constitué par les îles de Terceira, Graciosa, Faial, São Jorge et Pico, flanqué à l'est par les îles de São Miguel et Santa Maria et, à l'ouest par Flores et Corvo.

São Miguel : volcans, montagnes et vallées tranquilles…



Généralement, le premier contact avec les Açores se fait par Ponta Delgada, capitale de l'archipel et siège du gouvernement régional. Il s'agit de la plus grande ville des Açores (70 000 habitants). Son vaste port fut longtemps une escale de ravitaillement entre l'Europe et l'Amérique. Il est agréable de la visiter à pied en empruntant la longue avenue qui longe le port (Avenida Infante D.Henrique). Cette voie vous conduit vers le centre historique et place Gonçalo Velho Cabral de laquelle s'élèvent les portes de la cité.

Ponta Delgada conserve des six siècles de son histoire de nombreux monuments, églises, couvents et jardins. Elle renferme notamment de belles demeures des 17e et 18e siècles dans les passages étroits de son quartier historique, à l'image du fort de São Bras, du Couvent de Nossa Senhora da Esperança qui abrite le Christ des Miracles et l'église São Sebastião édifiée au 16e siècle, célèbre pour son portail manuélin en calcaire blanc. Il suffit de sortir de Ponta Delgada pour découvrir celle que l'on surnomme affectueusement l'île verte. En effet, São Miguel est une île parsemée de fleurs qui se singularise par la présence de montagnes, de vallées tranquilles couvertes d'une végétation exubérante, de lacs turquoise logés au fond de cratères éteints… L'archipel des Açores est fier de hisser à la seconde place des "meilleures îles du monde pour le tourisme durable" et il est considéré comme l'une des dix meilleures destinations pour l'observer les cétacés et pratiquer les randonnées pédestres au détour de 60 sentiers homologués et balisés.

Furnas, une attraction phare...


A l'ouest de l'île, du côté de Furnas, le visiteur a rendez-vous avec les caldeiras d'Achada das Furnas -sortes de grottes- , offrant une promenade entre des cavités d'où jaillissent des boues sulfureuses en ébullition avec des fumeroles, des sources d'eau chaude contrastant avec des étendues de champs cultivés avec soin. Ces sources sont utilisées pour les soins thermaux prodigués dans la ville de Furnas. Toujours à Furnas, ne manquez pas le parc botanique Terra Nostra fondé en 1780 par un consul américain, Thomas Hickling. Il s'agit d'un beau jardin romantique composé d'étangs, de chemins sinueux, au détour desquels on trouve des fleurs rares, des arbres exotiques centenaires, des rhododendrons de Malaisie…


Après la visite pourquoi ne pas déguster le "Cozido" das Furnas - le pot au feu local (excellent !) cuit sous la terre près du lac. Plusieurs ingrédients sont placés dans un pot qui est enterré non loin des sources d'eau chaude. Il faut environ cinq heures de cuisson par la chaleur naturelle produite par l'activité volcanique. La dégustation du "Cozido" das Furnas est inoubliable.




Immanquable Sete Cidades...


La merveille de San Miguel reste incontestablement Sete Cidades. Imaginez un cratère volcanique de 12 km de circonférence à découvrir depuis son sommet au belvédère de la Vista do Rei. De là, on observe tout en bas, les eaux tranquilles et transparentes de son lac vert et de son lac bleu. Un sentier fait d'ailleurs le tour du cratère empruntant des dénivelés plongeants et parois abruptes. Ces paysages sauvages restent méconnus et contrastent avec la vie protégée des petits villages de l'île.



Sur San Miguel subsistent encore les seules plantations de thé d'Europe… En effet, dans notre imaginaire, le thé évoque de lointaines routes d'explorateurs. Les premiers plants de thé venus de Chine auraient été introduits sur l'archipel, puis croisés avec une variété en provenance d'Inde au 19e siècle. Ici, les conditions géo-climatiques favorisent le développement des pieds de Camellia sinensis. L'arbuste apprécie les sols acides de la terre volcanique. Résultat, on déguste un thé léger en théine et en tanins. Aux Açores, le sens de l'hospitalité reste sans pareil. Ici on aussi le sens de la fête. En été, des célébrations sont données presque tous les jours autour de chants et de danses. Les unités hôtelières sont accueillantes et proposent une excellente table où l'on sert du poisson et des fruits de mer d'excellente qualité.


La température de l'océan, que le Gulf Stream tempère, vous invite à pratiquer la plongée durant presque toute l'année. Outre ce volet, les activités sont diverses et nombreuses : golf, balades équestres, canyoning, observation des baleines, découverte de l'archéologie subaquatique en baie d'Ambra… Grâce aux connexions inter-îles fréquentes soit par bateau ou par avion, il est aisé de découvrir plusieurs facettes de l'archipel (toutefois, cela demande une certaine organisation en amont de votre séjour). Petit conseil, il est bon de s'équiper d'un vêtement de pluie et d'un pull, même en été. Mais, après une averse, les arcs-en-ciel forment parfois comme des ponts entre les îles.

L’île de Terceira  et sa capitale classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco...


Située au centre de l’archipel des Açores, l’île de Terceira, constituée principalement de collines et d’un cratère volcanique, son sommet culmine à Serra de Santa Barbara (1021 m). Deuxième île la plus peuplée de l’archipel, à Terceira les habitants sont concentrés essentiellement sur le pourtour de l’île. La capitale, Angra do Heroísmo, dévastée par un important séisme le 1er janvier 1980 est l’unique ville de l’archipel classée au Patrimoine Mondial par l’Unesco depuis 1983 pour son architecture datant des XVIe et XVIIe siècles. On y admire deux imposantes fortifications dont le château de Saint-Jean-Baptiste édifié il y a plus de 400 ans. Il représente un exemple unique de l’architecture militaire.

Ce château fut construit pour servir d’armurerie et il abrite toujours l’armée portugaise. De là, on accéde au « Monte Brésil ». Il s’agit d’un cratère volcanique qui offre une vue impressionnante sur la baie d’Angra. Au cœur de la cité, visitez le musée d’Angra do Heroísmo retraçant l’histoire d’Angra et de tout l’archipel. À l’ouest de l’île, à Praia da Vitória, on a rendez-vous avec l’unique plage de sable de l’île.


Faial, une escale de choix dans l'Atlantique...



Chacune des îles des Açores possède une identité fascinante, Faial n'échappe pas à la règle… Découverte par les marins d'Henri le Navigateur vers 1450, l'île prit ce nom de en raison des hêtres (Faia) qui couvraient les pentes de la caldeira. Faial est surnommée l'île bleue en raison de la forte présence de haies d'hortensias déclinant toutes les nuances de bleu dont elle est revêtue.


Comme ailleurs aux Açores, l'île s'est développée grâce à la culture du blé et du pastel destiné aux centres textiles des Flandres malgré la terrible éruption volcanique de 1672 au Cabeço do Fogo et les attaques de corsaires et pirates. Plus que les autres îles, elle est une escale mythique. En effet, le port d'Horta accueille tous les navigateurs traversant l'Atlantique. Skippers des courses au large ou de charters, plaisanciers ou équipiers venus tenter l'expérience d'une traversée, ont tous béni l'escale d'Horta et ont laissé leur trace sous la forme d'une peinture murale.


La position stratégique de Faial sur les routes commerciales de l'Atlantique, de tous temps, favorise l'essor d'Horta. Il fut un port d'exportation du vin et de l'eau de vie et des oranges des îles de Pico, São Jorge et Graciosa.
Au 18e siècle, la chasse à la baleine apporte un nouveau souffle à l'économie locale avec les flottes baleinières américaines. On y recrute une partie des équipages. Puis au 19e, on enregistre le déclin des flottes… des maladies s'attaquent aux plantations d'orangers et à la vigne. Seuls les bateaux à vapeur font escale à Horta pour se ravitailler en charbon.



Plus tard, on assiste à l'installation de stations relais de câbles transatlantiques, d'une base d'hydravion de la Panam pour les vols transatlantiques... Horta retrouve son atmosphère cosmopolite. De septembre 1957 à octobre 1958 une violente éruption volcanique sous marine à l'extrémité Nord Ouest de l'île détruit près de 300 maisons et émerge un nouveau volcan relié à l'île, c'est le Capelinhos. En 1998, un tremblement de terre provoque des dégâts matériels dont il ne reste pratiquement plus de traces aujourd'hui. Visitez donc le Centre d'Interprétation du Capelinhos situé sous le phare à moitié recouvert par les sables volcaniques. Un musée captivant, inattendu et didactique, racontant les différents phénomènes éruptifs.

Pico, l'île mystérieuse…



Pour se rendre à Pico, rien de plus simple, un bateau vous conduit jusqu'à elle depuis le port d'Horta en 30 minutes. Pico tire son nom de l'imposant cône volcanique culminant à 2351 mètres. Il s'agit un peu d'un volcan qui fait office de phare au milieu de l'Atlantique, "inutile de nuit", écrivait Chateaubriand, "mais toujours imposant". Pico est une terre de tradition vinicole. On y produit des vins blancs, rouges et rosés -Verdelho- sur le nappage de basalte que les autochtones appellent le "dallage". Longtemps, les vins ont été vendus en Amérique, en Europe et même jusqu'à la cour du Tsar. C'est précisément grâce la richesse de ce paysage gagné sur les flancs du volcan que l'UNESCO a inscrit les vignes, au Patrimoine mondial de l'Humanité.

Un autre secteur a assuré la prospérité de Pico… la chasse au cachalot jusqu'à son interdiction en 1984. Les techniques de chasse n'avaient pas évolué depuis l'époque de Moby Dick. Elle était artisanale... l'approche se faisait sous voile et le harponnage manuellement. Le souvenir de ces derniers baleiniers reste à jamais gravé dans la littérature locale et au Musée des baleiniers à Lajes do Pico (Rua dos Baleeiros, 13 tél +351) 292 679 340.

Aujourd'hui l'observation des cétacés constitue l'une des principales attractions touristiques. N'hésitez pas à embarquer pour un Whale Watching pour admirer le ballets des baleines. Le spectacle est souvent grandiose ! Les amateurs de randonnées réalisent, au cours de leur séjour, l'ascension du cône volcanique du Pico en empruntant les chemins menant au sommet (2 351 m). C'est le point culminant des Açores et du Portugal !

Quand partir ?


Des Açores, on connaît surtout le fameux anticyclone, synonyme pour nous de beau temps. L'archipel éponyme n'est pas pour autant baigné de soleil toute l'année. L'été est la meilleure période pour visiter ce groupe d'îles situé en plein milieu de l'Atlantique. Le reste de l'année est plutôt réputé pour sa pluviosité et ses paysages verdoyants.

Notre Carnet d'adresses :


Musée Angra do Heroísmo île de Terceira



Situé dans un ancien couvent franciscain du XVIIe siècle, ce musée résume bien toute l’histoire de l’île de Terceira à travers des voitures, de la céramique, des armes, des instruments de navigation, des sculptures et peintures. De plus, on visite le couvent qui abrite également l’église de São Francisco, connue sous le nom d’église Nossa Senhora da Guia, qui est un bel exemple d’architecture religieuse du 18ème siècle, avec de magnifiques boiseries des retables et des autels. Adresse : Ladeira de São Francisco 9700-875 Angra do Heroísmo, tél. (+351) 295 240 800. Site web :  http://museu-angra.azores.gov.pt

Le Jardin Botanique - Horta -Ile de Faial



Sur l’île de Faial (à Horta), le Jardin Botanique des Flamengos est unique dans son genre. Il est consacré à l'étude scientifique des espèces botaniques des Açores. On déambule au sein de jardins thèmatiques, comme celui des plantes aromatiques et médicinales. Du côté ouest, le jardin présente une collection de plantes endémiques des Açores avec des spécimens de Madère et des Canaries. Côté est, place aux plantes exotiques ornementales. Le jardin botanique met en valeur l'habitat naturel de plusieurs plantes : la flore caractéristique des zones côtières et de faibles altitudes, les plantes de moyenne, des espèces de Laurisilva.

 

Quinta do Espirito Santo - Ile de Terceira



La Quinta do Espírito Santo est située à moins de 10 minutes en voiture de la ville d'Angra do Heroísmo. Cet établissement rural comprend un jardin et un verger avec plusieurs arbres fruitiers provenant d'Afrique, d'Europe et d'Amérique. Les chambres présentent une décoration rustique, des vieilles poutres apparentes et du carrelage artisanal. Chacune d'entre elles bénéficie d'une entrée indépendante et d'une salle de bain privative. Le petit-déjeuner est servi dans un salle à manger ornée d'un lustre classique et de mobilier Art déco. Les propriétaires très conviviaux sont de précieux « guides ». Ils indiquent à leurs hôtes toutes les curiosités à découvrir sur l’île. Adresse : Rua Dr. Teotónio Machado Pires nº36 - 9700-517 São Bartolomeu de Regatos Angra do Heroísmo, Tel: +351 962 922 938. Site web : www.quintadoespiritosanto.com

Quinta da Meia Eira - Faial



La Quinta da Meia Eira fait face à l'Atlantique. C'est une maison de campagne en pleine nature, sur l'île de Faial. On vit au cœur de vastes jardins luxuriants. La maison offre des chambres soignées et confortables ainsi qu’ une piscine. La Meia Eira propose un hébergement en chambres doubles et lits jumeaux et en appartements. Les chambres disposent de la climatisation, d'une salle de bain privative avec sèche-cheveux, d'une connexion Wi-Fi, d'une télévision par satellite, d'un balcon, d'un patio et d'une terrasse. Toutes offrent une vue sur la mer, le jardin et les montagnes. Les appartements offrent les mêmes services avec, en plus, un salon avec canapé et une kitchenette entièrement équipée. Le matin, on savoure un petit-déjeuner buffet composé de divers produits agricoles. Idéal pour un séjour cocooning ! Adresse : Rua dos Inocentes, 1 Castelo Branco, 9900-323 Horta, tél. +351 965 435 925. Site web : www.meiaeira.com

Furnas Lake Forest Living - São Miguel


Au cœur d'un parc de 103 hectares de verdure, à 200 m du lac de Furnas, l’établissement propose 13 luxueux bungalows à l'architecture moderne, alignés côte à côte. Tous disposent d'un salon, d'une kitchenette, d'au moins une chambre séparée et d'une salle de bain. Côté services, l'établissement dispose d'une piscine et d'un restaurant gastronomique. Un écrin de verdure et véritable un havre de paix. Adresse : Estrada régional do Sul 9675-090 Furnas, tél: +35 129 658 41 07. Site web :  www.furnaslake.com

Café Sport - Ile de Faial



Certains vont aux Açores, d'autres vont au Peter's Bar ou Café Sport. Inauguré le jour de Noël 1918, le Café Sport commence par être un bar. Passés les cycles des navires au charbon, des aventures des hydravions et des voyages transatlantiques, le Café Sport se transforme en base des équipages hollandais.

L'hospitalité fut toujours son image de marque, devenant le port d'abri des propriétaires des yatchs, alors considérés comme des aventuriers qui faisaient escale ici. José "Peter" Azevedo a tenu le gouvernail du Café Sport, et a assisté impassible au défilé des plus grands navigateurs, de nombreuses célébrités et d'une foule d'anonymes qui continuent à trouver ici un abri. Désormais, son fils, José Henrique Azevedo est à la tête du bar et de son décor fait de boiseries cachées derrière les fanions, drapeaux, cordages, pièces d'accastillage et autres souvenirs laissés par les équipages de passage. Au Peter's Bar, on peut grignoter un plat léger au bar, se perdre dans les souvenirs de tous les marins qui y sont passés, acheter des cartes postales, recevoir son courrier -si vous n'avez pas d'adresse, donnez celle du café. Servir de poste restante est une vieille tradition, et coûte l'obligation de boire un verre sur place en lisant le courrier. On peut aussi chercher un embarquement, écouter les potins de la mer, guetter le visage d'un navigateur connu, boire un gin tonic...

Au premier étage de l'établissement se trouve le Musée de scrimshaws, considéré comme le plus beau pour l'art de la gravure sur l'ivoire de cachalot. Entre les navires, les tempêtes, les scènes de chasse, les animaux, on reconnaît gravés des visages célèbres : Cousteau, Tabarly, Chester… Adresse : Rua José Azevedo 9 9900-027 Horta, tél. +351 292 292 327. Site web : www.petercafesport.com


Casa Dos Dabney



Voici une curiosité. La maison des Dabney retrace l'histoire d’une famille américaine, qui s'est installée à Faial en 1806 lorsque John Bass Dabney fut nommé consul général des Etats-Unis aux Açores. La famille y restera durant trois générations. Elle laissera son empreinte dans le patrimoine architectural et culturel sur l'île. Installé dans l'ancien cellier de la maison d'été, le musée retrace le parcours des Dabney. Adresse : Monte da Guia - Horta, 9900-124 Horta, Portugal, tél. +351 292 240 685.

A connaître


Un petit tour de vélo

Outre des balades à vélo, la société Fun Activities propose du canyoning, du kayak, du surf, des randonnées pédestres, de l’escalade… D’excellentes prestations. Site web : https://fun-activities.net/

Sete Cidades en sortie organisée

Si vous souhaitez découvrir Sete Cidades en jeep, kayak et vélo, la société Futurismo propose une journée complète d’excursion. Une belle occasion pour avoir des vues panoramiques sur la région. Le 4x4 permet d’accéder à certains sentiers méconnus. Adresse : Futurismo Marina Portas do Mar, Av. Infante Dom Henrique, 26 - 9500-771 Ponta Delgada, tél. (+351) 296 628 522 ou (+351) 967 805 10. Site web : www.futurismo.pt

Pour rejoindre l’archipel :

Azores Airlines, c’est la compagnie nationale régulière açorienne. Elle opère toute l’année jusqu’à 3 vols directs entre Paris Charles de Gaulle et Ponta Delgada, sur l’île de São Miguel en seulement 4h de vol, à bord d’un Airbus 321 Neo de 186 sièges.



Dès juin 2023 et jusqu'en septembre, Azores Airlines ajoutera un troisième vol le mardi. A bord de son Airbus 321 Neo, la compagnie portugaise accueille 16 passagers en classe Executive et 170 en Economie. Un repas est servi à bord. Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.azoresairlines.pt



Pour en savoir plus


Accès aérien : Azores Airlines, la compagnie nationale régulière açorienne. Elle opère toute l’année jusqu’à 3 vols directs entre Paris Charles de Gaulle et Ponta Delgada. Site web : www.azoresairlines.pt

Offices de tourisme : Consulter l'Office de tourisme des Açores et l'Office de tourisme du Portugal. Sites web : www.visitazores.com et www.visitportugal.com

(Photos : D.Krauskopf et Visitazores).

À lire aussi