Barcelone au bout du rail

le 22/07/2022

Et si on prenait le train pour se rendre dans la capitale catalane ? Un voyage de quelques heures certes, mais confortable, sans stress, consacré à la lecture, au travail ou autre activité ludique sur l’ordinateur ou la tablette grâce au wifi, ou tout simplement à contempler le paysage de ces belles régions traversées. Avec le privilège de partir et d’arriver au centre-ville. Découverte...


Par Martine Delaloye



Barcelone, une métropole bouillonnante sur la Méditerranée...



Gaudi a marqué la ville de son empreinte personnelle et inédite qui en fait son image de marque reconnue mondialement. D’autres architectes de renom, Domènech i Montaner, Jean Nouvel, créateurs modernistes, avant-gardistes ou contemporains ont peaufiné sa réputation.Sans oublier que Barcelone est une ville à l’ambiance méditerranéenne, avec ses plages, ses palmiers, ses terrasses, une ville toujours en vacances, une ville attirante et fascinante.



Capitale cosmopolite et trendy, une des plus visitées au monde...


C’est un pôle d’attraction pour des millions de visiteurs venus du monde entier. Elle offre tous les atouts d’une ville trendy, animée, jeune et dynamique, qui vit à toute heure du jour et réserve de belles soirées festives avec ce plus qui change tout, quelques kilomètres de belles plages, près de 5 km, sur la Méditerranée. Une ville, où flâner sur Las Ramblas, déjeuner perchés sur des tabourets de comptoir pour apprécier la fraîcheur des spécialités locales du marché de la Boqueria, errer dans les ruelles du Barri Gotic dans le cœur historique de la ville jusqu’à la cathédrale Sana Creu i Santa Eulalia, la Placa Reial ou la la Placa Sant Jaume…



Véritable creuset des nouvelles tendances, pour la mode, le design ou la gastronomie. Bars à tapas, restos branchés, terrasses et roof-tops où s’attarder à l’heure espagnole, jusqu’au bout de la nuit, la convivialité se retrouve jusque dans l’assiette et Barcelone ne compte pas moins de 10 restaurants étoilés ! L’hôtellerie non plus n’est pas avare de ses beaux établissements plus prestigieux les uns que les autres.



Plus que jamais, la culture est à l’honneur. Le Moco Museum Barcelona, musée d’Art Moderne et Contemporain a récemment élu domicile dans un magnifique palais du XVIe siècle, à deux pas du musée Picasso, dans la rue Montcada dans le quartier du Born. Le MNAC, le musée d’art de Catalogne expose des œuvres du Xe au XXe siècle. Le MACBA, le musée d’art contemporain, ouvrage de l’américain Richard Meier, retrace les 50 dernières années d’artistes contemporains comme Tàpies ou Klee.


Capitale de l’innovation...


La capitale de la Catalogne, en permanente effervescence, continue son évolution à travers l’innovation et la créativité, dans de nouveaux quartiers, comme dans le centre culturel Fabra i Coats, où d’anciens entrepôts d’une filature abritent un laboratoire de création artistique et de développement du talent. Capitale de la technologie et de la science, elle est le siège d’infrastructures de premier ordre, 1500 start-ups, se développent dans le domaine des TIC, les technologies de l’information et de la communication, également des loisirs et de la santé. Barcelone est aussi la 1ère Smart City (ville intelligente) d’Espagne et la 4ème d’Europe, désignant les stratégies d’innovation urbaine, sans oublier qu’ici a été conçu le super ordinateur MareNostrum, un calculateur ultra rapide, classé le 7e plus puissant en Europe.

Depuis 2011, la ville qui s’est engagée dans de bonnes pratiques d’un tourisme durable, est la première ville au monde à obtenir le label de « Destination Biosphère » touristique responsable. La verdure se fait la part belle dans les parcs, comme le parc de Montjuïc ou celui de ciutadella et tout au long des rues où 240 000 arbres déploient leur ombrage bienveillant. Pistes cyclables, trottoirs élargis, nouvelles rues piétonnes et amélioration des transports, réinventent un mode de vie plus convivial, plus respectueux de l’environnement et des hommes.

 

Il n’y a pas que la Sagrada Familia à Barcelone...


Bien sûr l’œuvre magistrale et emblématique de la ville, du génial Antoni Gaudi, dans le quartier de l’Eixample, cette église en perpétuelle construction, défiant tous les principes de l’architecture traditionnelle en évitant contreforts et arts boutants, reste un incontournable.


La Casa Milà, une des plus importantes curiosités du modernisme catalan


Toujours dans le quartier de l’Eixample, la Casa Milà, aussi surnommée, La Pedrera maison de pierre pour son aspect rugeux le dernier projet civil de Gaudi avant de commencer la sagrada familia, n’a pas toujours été très appréciée ni de son commanditaire, un riche industriel, Pere Milà, ni des barcelonais, déconcertés par les formes organiques jamais vues. La terrasse toute en courbes, aux cheminées sculptées est l’une des plus iconique de la ville et offre une vue imprenable sur la Sagrada Familia. La villa est classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1984. www.lapedrera.com/es



La Casa Batllo, un chef d’œuvre du modernisme, bien ancrée dans notre époque


Cette maison extraordinaire, due une fois encore au génie de Gaudi, pourrait se contenter d’une fonction de musée, mais depuis 2002, la famille Bernat, à laquelle elle appartient aujourd’hui, l’a ouverte au public et en a fait un lieu d’activités culturelles innovantes, comme de nouveaux espaces immersifs ou encore de divertissement sur le toit-terrasse où l’on peut assister à la nuit tombante à des concerts - flamenco, jazz, saoul, rumba - tout en prenant un verre et quelques tapas avec une vue extraordinaire sur les toits illuminés de la ville. Un moment de pure magie et une belle manière de faire revivre cette maison et son histoire passionnante.




En 1877, Joseph Batllo fait l’acquisition d’un immeuble situé dans l’Ila de la Discordia, au 43 Passeig de Gracia, alors le nouvel axe principal de la ville où s’installent les familles les plus illustres de l’époque, en quelque sorte les Champs Elysées barcelonais.


Il en prévoyait la démolition et laisse toute liberté à l’imagination débordante de Gaudi, qui, avec audace entreprend la rénovation, change complètement la façade, redistribue les espaces, agrandit le patio et en fait un véritable œuvre d’art. Les meilleurs artisans de l’époque y ont travaillé le fer forgé, le bois, les vitraux, les céramiques, les ornements de pierres. Du hall au toit terrasse, chaque élément, rampe d’escalier, forme des fenêtres, des boiseries, telles des vagues composent une ode à la lumière, à l’espace, aux formes. On est au cœur d’un univers où beauté et fonction sont à l’unisson. www.casabatllo.es



La Casa Vicens, la première œuvre de Gaudi, une maison à sensation de colorée et spectaculaire



Dans le district de Gracia, alors un village tranquille, bien à l’abri d’une grille en fer forgé, la Casa Vicens pourrait être un secret bien gardé, si ce n’est que l’ouvrage, coloré, aux formes surprenantes déborde sur la rue et ne manque pas d’attirer l’attention. Construite entre 1883 et 1889, elle s’inscrit dans un style orientaliste, proche du néo-mudéjar revu par Gaudi. Au départ, elle est intégrée dans un grand jardin, malheureusement divisé en parcelles occupées désormais par des immeubles d’habitation. Depuis 2018, elle se visite comme un musée et est le lieu d’une collection permanent et d’expos temporaires.  L’édifice est classé Monument historico-artistique, Bien d’intérêt culturel et inscrit au patrimoine mondial. www.casavicens.org/es


Palau de la Musica Catalana, une des plus belles salles de concert du monde


Joyau du modernisme de l’architecte catalan Domènech i Montaner, elle est située dans une petite rue étroite du vieux quartier de la Ribera où son architecture de briques rouges et de piliers recouverts de mosaïques ne manquent pas de surprendre.


Mais dès l’entrée, c’est une explosion de couleurs, de détails, de formes singulières, qui étonne si bien que l’on ne sait où poser le regard. Sculpture, mosaïque, vitraux, ferronnerie, peinture, tous les arts décoratifs sont à l’honneur. La salle de concert est un bijou baigné de lumière naturelle grâce à de grandes fenêtres et à une magnifique coupole de toit aux vitraux colorés.

Conçue comme une boite à musique, elle bénéficie d’une excellente acoustique et de nombreux artistes très renommés, de la musique symphonique, opéra, flamenco, jazz ou Canço chanson catalane - s’y sont produits devant plus d’un demi-million de spectateurs. Une profusion de mosaïques aux motifs floraux enchante le balcon de la salle Lluis Millet. www.barcelonesite.fr



La Tour Glories, l’icône emblématique du XXe siècle


Tel un phallus, cette tour géante, qui se voit attribuer tous les noms liés à sa forme, contribue à rendre le paysage urbain de Barcelone unique, tout comme la Sagrada Familia. C’est l’autre emblème de la ville.



Située au début du nouveau quartier technologique @22, l’ancien quartier industriel Poblenou, elle est l’œuvre de l’architecte Jean Nouvel. On peut y voir une ressemblance avec les clochers de la Sagrada Familia ou un jet d’eau bleu, qui convient bien à la compagnie des eaux qui y réside. Le soir, 4 500 LED colorées la parent de mille feux, la journée les stores en aluminium reflètent la lumière du soleil. Construit selon des critères de développement durable, le bâtiment de 145 m et 33 étages, dont 4 en sous-sol, profite de l’énergie solaire et de l’eau des nappes phréatiques pour réduire sa consommation énergétique.



Depuis juin 2022, il est possible de découvrir l’intérieur de la tour. Au sous-sol, un espace permet de prendre véritablement le pouls de la ville et de son environnement. En détail, apparaissent sur de grands écrans, la qualité de l’air, la force des vents, les pollens dans la ville, les températures, les marées, les bruits de la terre, les ondes radio, la pollution industrielle… tout ce qui se passe en temps réel à Barcelone. C’est absolument impressionnant.

 

Puis en quelques seconde, on accède au mirador au 30ème étage d’où l’on peut contempler Barcelone à 360°, à travers les lamelles vitrées, avec une exception où aucune structure ne vient entraver la vue sur la sublime Sagrada Familia. On peut voir cela comme un hommage de Jean Nouvel à son homologue Gaudi. Les plus audacieux pourront escalader une impressionnante sculpture de l’artiste Tomas Saraceno constituée de sorte de niches retenues par des câbles. Mieux vaut porter un pantalon et déposer les objets personnels à la consigne. www.bons-plans-de-barcelone.com




Le MOCO Museum Barcelona un musée d’art contemporain dans un ancien palais du XVIe


Après le succès du Moco d’Amsterdam ouvert en 2016 et qui a accueilli près de 2 millions de visiteurs, le Moco Barcelona est une nouvelle gageure de Lionel et Kim Logchies, les fondateurs.


Dans une des petites rues les plus fréquentées du quartier historique, dans le bel espace du Palacio Cervello, ancienne résidence d’une famille de la noblesse, un lieu chargé d’histoire qui a traversé le temps, du Moyen Age au XXe siècle, occupé tour à tour par des aristocrates, des marchands et des membres de la famille royale, le Moco a pris ses marques depuis octobre 2021. A deux pas du musée Picasso, ce musée indépendant présente des œuvres emblématiques d’artistes modernes ou contemporains célèbres et également d’étoiles montantes. Banksy, qui se montre peu et dont les œuvres font sensation, Jean-Michel Basquiat, KAWS, Keith Haring, Koons, Damien Hirst, Yayoi Kuwama, Haysen, Kays, David LaChapelle, vidéaste et photographe dont les œuvres sont marquées par le surréalisme et le pop art.



Guillermo Lorca, Takashi Murakami, Andy Warhol, et beaucoup d’autres y sont exposés. L’Art digital expérimental et immersif de teamLab, Les Fantômes ou le Studio Irma, plonge le visiteur dans un monde féérique, coloré, hors du temps.


Un art qui paraît simple, tant le monde de la vidéo, nous est familier mais qui demande énormément de travail, de technique, de sensibilité pour quelques secondes de réalisation. Un espace est dédié au phénomène NFT (non-fungible Token) en Europe, une production d’œuvres numériques permettant aux acquéreurs d’acquérir des œuvres uniques, qui ne peuvent être dupliquées à volonté. Le musée est fréquenté par beaucoup de jeunes, qui, pour certains entrent pour la première dans un lieu de culture, et qui ressortent enchantés, curieux, intéressés par cette forme d’art qui leur est proche. « Nous représentons la voix de la rue et nous voyons l’art comme le véhicule incroyable qui nous aide à y arriver ». déclarent Lionel et Kim Logchies. www.kimptonvividorahotel.com



Notre carnet d’adresses :



Hôtel Kimpton Vividora, un hôtel luxueux en plein cœur de Barcelone



Dans le quartier gothique, à deux pas des Ramblas, cet hôtel est un véritable havre de décontraction dans un décor méditerranéen au design léché inspiré des appartements élégants de Barcelone. Une palette de couleurs chaudes, de beaux matériaux, un mobilier fabriqué localement, tout est fait pour le bien-être de chacun. Le lobby est conçu comme un salon, il faut monter à l’étage pour trouver la réception, et même sonner ! Une belle manière de vivre l’hôtel comme une maison de famille. Le must, le roof-top doté d’une piscine de belle taille, qui est non seulement un lieu de détente confortable, où boire un verre et se restaurer mais qui offre aussi un incroyable point de vue sur la ville et la Sagrada Familia, particulièrement éblouissant la nuit. La gastronomie est aussi à l’honneur, au restaurant Fauna où les saveurs traditionnelles espagnoles revisitées sont sublimées par des vins d’exception.

Comme dans tous les Kimpton, de 19 h à 20 h, tous les clients de l’hôtel se retrouvent autour d’un verre de vin, offert bien sûr, un rendez-vous que personne ne voudrait manquer tant il est convivial et permet de faire des rencontres, d’échanger des tuyaux sur les voyages et surtout de passer un bon moment. La convivialité inclue les animaux qui sont les bienvenus. Un lieu où règne une belle ambiance. www.kimptonvividorahotel.com



Hôtel Ohla Eixample et Gallery Hotel non loin des ramblas



La façade aux mille yeux en céramique, œuvre de Fréderic Amat, est comme un clin d’œil invitant à rentrer et à profiter du confort contemporain de cet hôtel de taille intimiste de 74 chambres. Bâti sur les ruines de canalisations romaines, il franchit les siècles et nous propulse dans notre ère à travers un design efficace, les tons doux des belles matières qui se fondent avec le bois clair du sol.


Curieusement, dans certaines chambres, la salle de bain longe le couloir conduisant à l’espace nuit. Un concept surprenant. Sur le roof-top, une longue piscine aux parois vitrées surplombe la rue et offre un bain de fraîcheur avec vue sur la ville. L’établissement dispose aussi d’un fitness, d’un espace bien-être avec sauna. La gastronomie est aussi un des atouts du restaurant Caelis, où Romain Fornell, qui a fait ses classes après de grands chefs comme Sarran ou Ducasse, est récompensé par une étoile au Michelin depuis 2005, pour sa cuisine méditerranéenne inspirée et novatrice. www.ohlabarcelona.com

D’autres hôtels luxueux


Hôtel Hilton Diagonal Mar Barcelona


Le Hilton Diagonal Mar Barcelona, à 10 mn de marche de la plage, dans un quartier urbain chic, face au centre commercial Diagonal Mar, est un bel établissement dont on apprécie la superbe piscine entourée d’une belle terrasse où boire d’excellents cocktails au bar, avec vue de nouveaux quartiers. www.hilton.com



Hôtel Hoxton Poblenou



Dans le quartier de Poblenou, ancien quartier industriel où les moulins et usines ont tissé l’histoire, où les artistes et designers se sont installés, cet hôtel à la décoration unique, un savant mélange de style, de couleurs et de matières, reflète un mood très actuel, très décontracté, jeune et dynamique, bien dans son époque et ses technologies. Sur le rooftop, une grande terrasse avec piscine, permet de se restaurer de tapas ou pizzas en ayant l’œil sur la ville et la Torre Glories, la voisine. www.thehoxton.com


A faire également :


AIRE Ancient Baths Barcelone, le hammam barcelonais par excellence


Dans le quartier populaire d’El Born au centre de la ville, il fait bon se relaxer dans l’ambiance feutrée de ces bains aux allures d’anciennes civilisations ottomane, grecque ou romaine, d’où s’échappent des arômes et des sons envoûtants. Dans un magnifique décor de voûtes, de brique et de bougies, on s’immerge dans un bain à 36° pour commencer en douceur, puis de plus en plus chaude à 41°, et pour finir dans un bassin glacé à 15° pour l’effet tonifiant assuré. Un périple qui se poursuit par une séance de jets massants, un passage au hammam ou dans un bain salé reminéralisant. D’autres soins sont proposés à la carte. A partir de 29 € pour un rituel de 90 mn.


Y aller :


Au départ de Paris- Gare de Lyon, où arriver tranquillement par les transports en commun dix minutes avant le départ et rejoindre sa place réservée en première ou seconde, sans avoir à passer de fastidieux contrôles de police, ni arriver 2 h avant le départ après un coûteux trajet pour rejoindre l’aéroport… Le périple de 8 h 50 s’annonce sous les meilleurs auspices.

On peut en profiter pour se restaurer, comptez 18 € pour un déjeuner avec boisson. Le train traverse les régions aux architectures différentes, les vignes et les oliviers succèdent aux pâturages et cultures de céréales, les paysages méditerranéens annoncent les plages. Valence, Montpellier, Sète, Béziers, Narbonne, Perpignan, Figueres, Girona et déjà on est à quai et point n’est besoin d’attendre la livraison des bagages. Finalement, le voyage paraît court et c’est un plaisir de débarquer sans fatigue à Barcelone !

Paris/Barcelone : à partir de 39 €en 2e classe et 49 € en 1ère. Au départs de Paris, Lyon, Nîmes, Montpellier, Narbonne, Perpignan, 2 à 5 fréquences par jour selon les villes et les dates. www.sncf.com




Pour en savoir plus :


Consulter les sites web : www.spain.info et www.catalunya.com


(Photos : Martine Delaloye et OT espagnol).

À lire aussi