La Vallée des Merveilles par le train

le 16/03/2022

Le train des Merveilles est un train régulier effectuant la liaison Nice - Breil – Tende, assuré toute l’année par un autorail TER. Reconnu pour la beauté sauvage de ses paysages, la ligne est remarquable par le génie qui a présidé à sa construction. Découverte…


La liaison ferroviaire Nice - Tende est inaugurée en 1928 mais elle est presque totalement détruite durant la guerre. Il faut attendre 1979 pour célébrer sa seconde inauguration. La ligne d’une centaine de kilomètres est une œuvre monumentale qui compte de nombreux ouvrages d’art. La construction engagée en 1883 fut un véritable défi technique qui a nécessité pas moins d’une centaine de ponts et viaducs et presque autant de tunnels (dont trois exceptionnels tunnels hélicoïdaux) et de murs de soutènement pour parcourir les reliefs accidentés. Le train part du niveau de la mer et culmine à plus de 1.000 mètres d'altitude en offrant de magnifiques panoramas. Grâce à ces atouts, la ligne Nice-Breil-Tende-Cuneo-Ventimiglia, a obtenu le premier prix des « Lieux du Cœur – Luoghi del cuore » du FAI (Fondo per l’Ambiente Italiano) en 2021.

De Nice à Tende, le train des Merveilles parcourt 70 kilomètres à travers de somptueux paysages du littoral méditerranéen jusqu'au parc national du Mercantour. Il dessert les villages des vallées des Paillons, Bévéra, et Roya et de la Roya-Bévéra. Chacune des dix haltes déploie ses attraits : circuits de randonnée, musées, monuments, artisanat local, etc...


A certaines heures, tout au long du trajet, un guide-conférencier commente les points d’intérêts. Une façon originale de mettre en relief les beautés du paysage et la richesse du patrimoine artistique et culturel de l’arrière-pays niçois et mentonnais. Le guide conte également les anecdotes liées à certains sites et villages, en français, en italien ou en anglais. Le passage à Peille, superbe petit village médiéval accroché à flanc de montagne dans l'arrière-pays de Monaco et Menton est une première étape. Puis vient l’Escarène, avec ses places, ses fontaines et ses maisons médiévales. Bercé par le doux clapotis des eaux du Paillon qui traverse le village, les vieux ponts de L'Escarène sont incontournables, ainsi que l'église Saint-Pierre avec ses deux chapelles.

Halte à Sospel...


Le train sillonne la vallée de la Bévéra pour s’arrêter à Sospel, nichée à 350 m d’altitude, au sud de la vallée des Merveilles. Sospel est un village très pittoresque offrant un avant-goût de l’Italie toute proche. Elle a appartenu successivement au Comté de Vintimille, à celui de Provence en 1258, puis au Comté de Savoie.  Le village était autrefois une étape incontournable sur la « Route du Sel » qui reliait Nice à Turin. Les voyageurs qui l'empruntaient devaient s'acquitter d'un péage quand ils traversaient la Bévéra au niveau du Pont Vieux, l'emblème de la commune. Visiter Sospel, c’est tout d’abord voir le Pont Vieux. Aujourd'hui, ce pont du XIIIe siècle est devenu l'un des derniers ponts fortifiés d'Europe. Il enjambe la Bévéra et coupe la commune en deux parties. Bâti en bois au XIIIe siècle, il a été reconstruit en pierre en 1522. Endommagé en 1944 lors de la Libération, il a été entièrement restauré.


A Sospel, on s'attarde également place Saint Michel, où se trouve la cathédrale Saint-Michel, église de style baroque, mais flanquée d'un clocher plus ancien datant du XIe siècle. La cathédrale Saint-Michel, qui se dresse sur une place pavée de galets blancs et gris formant des motifs originaux, a été récemment restaurée. Elle abrite une œuvre remarquable, le retable dit de la « Vierge immaculée ». En poursuivant la ligne, bienvenue à Breil-sur-Roya ! Un village chargé d’histoire avec ses maisons aux porches voûtés.

La rivière de la Roya partage en deux le territoire de la commune, conférant ainsi un charme particulier à ses ponts qui l’enjambent. Également connu comme le « Pays des Oliviers », c’est un village animé doté d’une activité artisanale, associative et culturelle. Le parcours du chemin de fer rejoint ensuite Fontan, un petit village fondé en 1616, selon les désirs du duc de Savoie, dans le but d’en faire une halte pour les porteurs de sel en direction du Piémont. Saorge prend place à la frontière franco-italienne, et, connu comme le « verrou (militaire) de la Roya » depuis le Moyen Âge, surplombe les gorges de la Roya.

Peuplée dès l'époque romaine, la commune de Saorge aussi desservie par le Train des Merveilles fut longtemps une partie du comté de Vintimille. Devenue propriété du comté de Savoie à la fin du XIVe siècle, elle fut le théâtre de nombreuses destructions et autres attaques militaires dans les siècles qui suivirent. Le village redevient français au milieu du XIXe siècle suite à un référendum auprès des habitants. Saorge compte un monastère, classé au Centre des Monuments nationaux. Son ancien couvent franciscain fondé en 1633 de style baroque, a conservé sa structure d'origine, ses décors peints et son jardin vivrier. L'église Notre-Dame des Miracles présente de remarquables boiseries en noyer, tableaux et objets liturgiques. Le cloître est orné de fresques du XVIIe siècle, qui illustrent les épisodes de la vie de St-François d'Assise, ainsi que d'un ensemble exceptionnel de neuf cadrans solaires d'époque. Le réfectoire conserve des fresques du XVIIe siècle sur les vertus monastiques. Le jardin, véritable havre de paix est ouvert sur les montagnes.


En poursuivant sur la ligne, un arrêt à La Brigue est presque indispensable. En dehors des grands axes de circulation, la Brigue est un village médiéval, niché au pied d'un cirque de montagnes, dominées par les monts Saccarel, Tannarel et Bertrand, à l’orée du massif du Marguareis. Il recèle plusieurs monuments historiques, le plus connu étant la chapelle Notre-Dame des Fontaines, une petite merveille de bande dessinée du XVe S., cachée sous de hauts sapins dans un bâtiment tout simple extérieurement. Lorsque l’on arrive à Tende, les portes du parc national du Mercantour sont toutes proches, s’ouvrant sur une nature préservée. Perché à flanc de montagne à 800 mètres d’altitude et placé sur la Haute Route du Sel et la Route Royale depuis Nice, le village de Tende s’épanouit au coeur de la vallée de la Roya. Il constitue l’ultime étape française avant le Piémont italien.


Au-dessus de lui, le col de Tende culmine à 1871 mètres. Dans cet écrin vertigineux, Tende abrite les vallées des Merveilles et de Fontanalbe et leurs milliers de gravures rupestres. En déambulant au sein de la petite cité, une halte au Musée des Merveilles est incontournable. Ce musée d'archéologie est consacré à l'un des plus importants sites de gravures rupestres d'Europe. Rappelons que Tende et la région du Mont Bego compte plus de 40.000 gravures rupestres de l'Age du Bronze. C'est cette passionnante énigme de plus de 5.000 ans que le musée invite à découvrir sur ses 1.000 m² d'expositions permanente et temporaire.

A voir aussi :


Écomusée des transports - Breil


Depuis une vingtaine d’années, les membres bénévoles de l’association de l’Écomusée du Haut-Pays et des Transports du Train des Merveilles à Breil rassemblent des pièces rares sur l’histoire des transports dans les Alpes du Sud et sur la Côte d’Azur (locomotives, tramways, bus, etc.) dont l’impressionnante locomotive du Mistral 141 R qui est classée "Monument historique". On y aborde l’histoire du train Nice-Tende-Coni, à voir une spectaculaire maquette du train des Merveilles qui séduira à coup sûr vos enfants, une exposition de locomotives SNCF, des modèles réduits. Le musée est ouvert du 1er mai à fin septembre. Pour toute information : contacter l'office de tourisme de Breil au + 33 (0)4 93 04 99 76.

Chambre d'hôtes de charme : La Chapelle Saint-Gervais


Au sein d'une ancienne ferme templière de Sospel, aux portes du Parc du Mercantour, séjournez dans l'une des trois chambres d'hôtes et dans un écrin de verdure. A noter, hébergement en yourte possible. Excellent accueil. Adresse : 20, rue de Piene Haute 06380 Sospel, tél. + 33 (0)6 17 26 51 69 - www.chapellesaintgervais.com

Le Musée du Patrimoine et des Traditions brigasques



A La Brigue, le Musée du patrimoine et des traditions brigasques met en scène la vie d’antan et les traditions brigasques. Voilà donc une immersion ludique et authentique. Espaces décorés avec soins avec guidages sonores… Un lieu où se croise art et traditions. Ce musée témoigne de la vie quotidienne d’autrefois en offrant un éventail complet des activités traditionnelles locales, comme l‘apiculture, l’agriculture, les activités forestières et vinicoles ainsi que l’élevage de brebis et la fabrication de fromages. Le dernier étage de la Maison du Patrimoine abrite le Musée des Orgues Historiques et retrace la richesse des églises de la vallée de la Roya et de la Bévéra. Contact : 04 93 85 26 13 - www.labrigue.fr

La chapelle Notre-Dame des Fontaines



Peu d'églises en France ont conservé un décor aussi impressionnant de peintures murales que la Chapelle Notre-dame-des-Fontaines. Elle se trouve à environ 4 km de La Brigue, au pied d'une passe menant de Tende à San Rémo. Au XIIe siècle, lors de sa construction, elle n'était pas aussi isolée qu'aujourd'hui, car un important chemin muletier conduisait vers la Ligurie. Par ailleurs, les pèlerins étaient nombreux à venir jusque-là. En effet, à l'emplacement de la chapelle se trouvent des sources intermittentes auxquelles on attribuait des miracles lors de leurs résurgences d'où le nom du sanctuaire. Désormais on ne vient plus pour les sources mais bien pour visiter "l'église peinte". Un lieu incontournable !

Tende…


Cité marchande sur la route du sel, Tende fut le siège d’une puissante corporation de muletiers. De cette période, est issu un riche patrimoine religieux ; la collégiale N.D. de l’Assomption, classée, de style gothique (fin XVème siècle), recèle des orgues des facteurs Serassi (1807). Outre les fortifications qui couronnent la ligne de crête en frontière avec l’Italie, le territoire de Tende comprend le hameau de Casterino, "porte” du Parc national du Mercantour. Presque un tiers de cette commune, la plus grande des Alpes-Maritimes, est inscrit dans le Parc, ce qui confirme la richesse tant archéologique, avec la vallée des Merveilles, que naturelle et paysagère de son territoire. En effet, en plus d’une flore rare et d’une faune variée, sont recensés près de 120 km de rivières et torrents poissonneux, ainsi que vingt-quatre lacs au pied de sommets frisant les 3 000 m d’altitude.

A visiter :


Le musée départemental des Merveilles de Tende


La vallée des Merveilles accueille plusieurs dizaines de milliers de gravures rupestres dans un site naturel remarquable, à plus de 2200 mètres d’altitude. Le musée départemental des Merveilles de Tende apporte un éclairage sur l’origine de ces gravures et l’occupation de cette région des Alpes-Maritimes du Néolithique au deuxième millénaire avant Jésus-Christ. Adresse : Av. du 16 Septembre 1947, 06430 Tende, té. + 33 (0)4 93 04 32 50. 

La Fée Capeline



Créatrice, label de chapeaux, tapis, bijoux, lampes en laine feutrée de brebis brigasque, La Fée Capeline - Emilie - présente le travail à façon pour éleveurs, tondeurs et associations de valorisation des laines issues de races locales françaises. Dans son atelier en plein cœur du village, Emilie vous fait découvrir l’univers de la création de chapeaux en feutre. Elle conte l'histoire et la fabrication du feutre de laine et initie au moulage, à la mise en forme des chapeaux à la vapeur selon une méthode traditionnelle avec les laines naturelles. Adresse : 97 Av. du 16 Septembre 1947, 06430 Tende, tél. + 33 (0)6 89 25 64 87. www.lafeecapeline.com


Pour en savoir plus :


Consulter l’Office de Tourisme Menton, Riviera & Merveilles 8 avenue Boyer, 06500 Menton, tél. + 33 (0)4 83 93 70 20. Site web :  www.menton-riviera-merveilles.fr

(Photos : Office de Tourisme Menton, Riviera & Merveilles, Vincent Jacques - Drone de Regard, D.Vian et E.Scotto).

À lire aussi