Au fil de la Dordogne, d’un château à l’autre

le 31/08/2021

Dans le Périgord où forteresses et châteaux foisonnent, on peut aussi descendre la Dordogne en canoë ou en gabarre, plonger dans la préhistoire à Lascaux, savourer truffes et foie gras. Découverte…


Des sites préhistoriques aux châteaux Renaissance en passant par les forteresses, les villages et les abris troglodytes médiévaux, le patrimoine de la Vallée de la Dordogne est d’une extraordinaire richesse. Particulièrement, le Périgord Noir qui se distingue par des paysages uniques et une incroyable concentration de sites préservés.


Le Périgord noir, c’est sans doute la plus ancienne des appellations qui existait avant même le département de la Dordogne. La couleur noire fait référence aux chênes verts très sombres qui sont très présents dans cette partie de la Dordogne et qui donnent au paysage une belle couleur. Le Périgord noir s’étend sur le sud-est du Département. Il est connu pour Sarlat-la-Canédat, Les Eyzies, Montignac ou Domme. Réputée l’une des plus belles d’Europe, la rivière Dordogne est reconnue Réserve Mondiale de Biosphère par l’UNESCO. Ces vallées protégées sont le fil conducteur, le dénominateur commun entre nos ancêtres artistes de la préhistoire, les hommes de Cro-Magnon, les châteaux des seigneurs féodaux, puis le réseau de bastides des rois de France et d’Angleterre qui rivalisèrent sans cesse dans la région pendant près de 700 ans.


Castelnaud et son imposant château...



À une dizaine de kilomètres de Sarlat, Castelnaud-la-Chapelle, réputée comme étant imprenable, du haut de son éperon rocheux, la cité est construite en terrasse, et surplombe la Dordogne et la Vallée du Céou. Tout y est. Pierres dorées, mâchicoulis, chemin de ronde, donjon, une exceptionnelle charpente habillée de lauzes, mobilier médiéval-renaissance, parc arboré parsemé de roses, entre quelques dentelles de buis et un fascinant cèdre géant. Le Donjon, d’origine romane et remanié jusqu’au XIXe siècle avec son parapet néogothique, fait partie des plus anciens donjons du cru. Dans ce château rien ne manque pour s’inventer chevalier l’espace d’un instant : épées, armures, boucliers...


En face du château, sur le bastion, des machines de guerre datant du Moyen-Age trônent le temps des guerres et des défenses du château de Castelnaud ! Bombarde, trébuchet, mangonneau semblent prêts à tirer à n’importe quel instant. Classé monument historique depuis 1966, le château offre une visite animée pour toute la famille !

Des visites guidées sont proposées durant les vacances scolaires. Des visites libres avec un guide gratuit sont également possibles, des maquettes et des bornes multimédia ponctuent le parcours. En été, on assiste à des démonstrations des machines de guerre. On observe aussi le batteur d’armes qui transforme le fer en flèche tranchante Admirez également des spectacles de maniements d’armes pour apprendre les techniques d’escrime. Adresse : Château de Castelnaud, 24250 Castelnaud-la-Chapelle, tél. + 33 (0)5 53 31 30 00. https://castelnaud.com

Le château de Marqueyssac, suspendu à ses jardins...



Les jardins de Marqueyssac, c’est sans conteste le belvédère le plus merveilleux de la Dordogne. Il offre un voyage inédit entre Périgord et Italie, une expérience extraordinaire entre ciel et terre. Ce paradis végétal de 22 hectares, suspendu à 130 mètres au-dessus de la Dordogne, a presque éclipsé la beauté de son château. Marqueyssac, c’est donc un panorama incomparable à 360 degrés sur la plaine et les méandres de la rivière, ainsi que sur les châteaux et villages qui s’accrochent aux falaises : Castelnaud, Beynac et Fayrac d’un côté, La Roque-Gageac et Domme de l’autre.


Depuis bien longtemps, Marqueyssac fascine pour son romantisme. En 1692, Bertrand Vernet, architecte et conseiller du roi, acquiert l’endroit. Un élégant château de plaisance, couvert de lauze grise, y est bâti à la fin du XVIIIe siècle. Un certain Julien de Lavergne de Cerval, magistrat à Sarlat, hérite du domaine en 1861. Passionné par l’art des jardins, amoureux de l’Italie, il consacre trente années de sa vie à embellir sa propriété. Il plante des milliers de buis, des arbustes qui s’adaptent particulièrement bien sur les sols calcaires, aménage 22 hectares de jardins, agrémentés de belvédères, rocailles, cascades et théâtre de verdure... Les allées dessinent 6 kilomètres de promenades.



Abandonnée au XXe siècle, cette folie verte a retrouvé sa féerie et son cachet italianisant grâce à Kléber Rossillon, un autre amoureux du patrimoine. Marqueyssac compte 150.000 buis centenaires entretenus par des jardiniers et experts dans l’art topiaire. Ils leur donnent des formes complexes. L'avantage avec ces plantes, c'est qu'elles restent vertes toute l'année. Et avec 200.000 visiteurs par an, les équipes ne doivent rien laisser au hasard.



Quand Kléber Rossillon, rachète Marqueyssac en 1996, ce polytechnicien a déjà acquis le château voisin de Castelnaud dans les années 1960, et en assistant à sa rénovation, il s'était passionné pour le patrimoine. Pendant un an, Kléber Rossillon fait restaurer le domaine, avant de l'ouvrir au public. Enfin, quel que soit le jour de votre visite, vous ferez connaissance avec la nouvelle star de Marqueyssac, exposée dans la serre : un squelette de dinosaure âgé de 150 millions d'années. Cet ancêtre du tyrannosaure, découvert en 2013 aux Etats-Unis, a été acheté aux enchères. Adresse : 24220 Vézac, tél. + 33 (0)5 53 31 36 36 www.marqueyssac.com


Beynac impressionne...


C’est l'un des châteaux forts les mieux conservés de la vallée de la Dordogne. Datant du XIIe siècle, le château de Beynac est construit sur un plateau rocheux, perché au-dessus du village de Beynac-et-Cazenac et de la vallée de la Dordogne. Il fait face au château de Castelnaud. Edifié au XIIe siècle par les Seigneurs de Beynac à flanc de falaise, le château de Beynac impressionne. En effet, il est dressé sur un piton rocheux, naturellement bien protégé d’assaillants éventuels. Sa situation, sur un axe de circulation, lui permet aussi un contrôle des voies navigables et terrestres.


Les Seigneurs demandent aux transporteurs empruntant la Dordogne ou la route, un droit de passage fort élevé contribuant à leur fortune. Durant la guerre de Cent ans, Beynac devient une véritable place forte tandis que la Dordogne à ses pieds est une frontière naturelle entre la France et l’Angleterre. C’est un des châteaux médiévaux les mieux conservés du Périgord. En le visitant, vous traversez 5 siècles de l’Histoire de France, sur les traces de Richard Coeur de Lion, Simon de Montfort et la Guerre de Cent Ans. Bon nombre de films d’époque ont été réalisés sur le site : Les Visiteurs 2, Jeanne d’Arc ou La fille de d’Artagnan. Adresse : Château de Beynac, route du château, 24220 Beynac-et-Cazenac, tél. + 33 (0)5 53 29 50 40. http://chateau-beynac.com


Lascaux-IV, réplique grandeur nature du chef-d’œuvre de l'art pariétal...


Lascaux IV, c’est la possibilité unique de découvrir la grotte dans son intégralité ! Grâce à l’exceptionnel travail des artistes de l’atelier des fac-similés, vous vous retrouvez comme il y a 20 000 ans dans ce chef-d’œuvre de l’art pariétal. Parcourez des espaces retraçant l’histoire de la découverte, l’art pariétal dans le monde et les liens avec l’art contemporain. Les visites sont 100% guidées. Accompagné d'un médiateur pendant environ 1h30, vous débutez la visite guidée par le belvédère avant de plonger au coeur de la réplique de la grotte de Lascaux. Vous poursuivrez la visite dans les différents espaces présentant les techniques de peintures, le mode de vie de Cro-Magnon, l'histoire de la découverte ou encore l'impact des peintures rupestres sur l'art contemporain.


A privilégier : la Visite Prestige. Tous les soirs à 17h30, partez pour une visite exceptionnelle de 2 h en petit comité. Informations : www.lascaux.fr

Le charme de Saint-Léon sur Vézère...



Saint-Léon sur Vézère, situé à une dizaine de kilomètres de Montignac-Lascaux est classée parmi les « Plus beaux villages de France ». Outre ses maisons typiquement périgourdines de pierres blondes, Saint-Léon-sur-Vézère possède un riche patrimoine historique, et notamment une église romane du XIIe siècle. Classée Monument historique, elle fut édifiée selon une architecture très simple, et se compose d’une nef unique prolongée d’un transept puis d’une abside abritant l’autel, entouré de deux absidioles. L’église est, en été, le cadre des concerts du Festival Musical du Périgord Noir.


Saint-Léon-sur-Vézère abrite aussi le Manoir de la Salle, bâtiment privé. Edifié au XIVe siècle, l’ensemble comprend le Manoir et un donjon carré auquel est accolée une tour d’angle, le donjon et la tour étant couronnées de mâchicoulis. Après la Révolution, ce sont les propriétaires du Château de Clérans qui l’achetèrent. Le Château de Clérans, lui aussi privé a été la propriété de Monsieur Cambronne au début du XXe siècle, petit neveu du célèbre général Cambronne ! Datant du XVIe siècle, il possède un parc composé d’arbres centenaires et présente une belle tour d’escalier polygonale, des tourelles d’angles et des frontons avec plusieurs lucarnes.

De nombreux artistes et artisans d'art ont choisi le village pour s'y installer avec pour matériaux de prédilection le bois, le feutre et l'ivoire de mammouth. Informations : www.saint-leon-sur-vezere.fr

Le Donjon et Manoir de Saint-Léon sur Vézère...


Au cœur du village, ne manquez donc pas Le donjon du manoir de la Salle, un splendide logis, typique du Périgord, avec sa tour-maîtresse du XIIème siècle, qui a traversé les siècles, du Moyen-âge jusqu’à aujourd’hui. Cette demeure a été rachetée par l'exploitant de sites touristiques, Jean-Max Touron fin 2020. Dans le manoir du XVème siècle, on découvre du mobilier et des collections agencées en un cabinet de curiosité allant de la musique à l’herboristerie, en passant par les légendes des animaux fantastiques…



Depuis les jolis jardins, admirez la lourde toiture de lauze, montez ensuite tout en haut pour parcourir l’ancien chemin de ronde et bénéficiez d’une splendide vue sur le village. Une partie du Donjon et Manoir de la Salle est classée Monument Historique depuis 1957, quelques ailes ont été rénovées par les propriétaires depuis les années 70. Site web : www.manoirsaintleon.com

On ne peut pas passer à côté de la gastronomie : parmi les incontournables du terroir périgourdin, les truffes et les cèpes, les châtaignes, les noix, les foies gras et magrets, mais aussi les fraises, des fromages comme le cabécou, des bières locales, ou les fameux vins de Bergerac. La Dordogne perpétue l’authenticité et un art de vivre. Tourisme et gastronomie sont les maîtres-mots.

A connaître :


Patrick Bécheau, une passion pour le vélo



A 15 ans, Patrick Bécheau n’aimait pas l'école -son père a eu l'idée de le laisser devenir aide-mécanicien à l'aéroclub de Sarlat. Il avait envie de voler. Il se frotte aux avions, pratique le parapente dans le monde entier et durant plus de 15 ans, il exerce l’activité d’aéronaute -pilote de montgolfières- dans le Périgord. Aujourd’hui, Patrick Bécheau anime le camping du Garrit et surtout se passionne pour la bicyclette (il est devenu loueur de vélos aussi). Site web : www.campingdugarritendordogneperigord.com

Notre Carnet d’adresses :


Hôtel Château De Monrecour*** - Saint-Vincent-de-Cosse



Dans un parc de onze hectares, succombez aux charmes du Domaine de l'envoûtant Château de Monrecour et de son domaine adjacent dominant la vallée de la Dordogne. L'hôtel et très bien situé pour entreprendre des excursions culturelles. Adresse : Lieu-dit Monrecour, 24220 Saint-Vincent-de-Cosse, tél. + 33 (0)5 53 28 33 59 - https://monrecour.com


Hôtel des Augustins**** - Saint-Cyprien


Situé au cœur de la cité médiévale de Saint Cyprien, cet hôtel de charme 4 étoiles, de 12 chambres (dont deux suites) vous accueille toute l'année. Chaque chambre offre une décoration unique rappelant les plus beaux villages de Dordogne. Toutes disposent de la climatisation, d'une salle de bain avec douche à l'italienne et double vasque et de toilette séparées. Au restaurant, le chef, Damien Joubert propose une cuisine gastronomique, faite maison et élaborée à partir de produits frais et de saison. Adresse : 49 Rue Gambetta 24220 Saint-Cyprien, tél. +33 (5) 53 28 73 08 - www.hoteldesaugustins.fr

Hôtel de Bouilhac**** - Montignac


L’Hôtel de Bouilhac, hôtel restaurant 4*, est aménagé dans un ancien hôtel particulier classé Monument historique en centre-ville de Montignac. Avec ses dix chambres déclinées sur le nuancier de l’eau de la Vézère et les couleurs de la nature environnante, on entendrait presque les clapotis de la rivière. Adresse : 1003, rue Dr Mazel, 24290 Montignac, tél. + 33 (0)5 53 51 21 46. Site web : www.hoteldebouilhac-montignaclascaux.fr


Pour en savoir plus :


Consulter le Comité départemental de tourisme de la Dordogne  25, Rue du Président Wilson 24000 Périgueux, tél. + 33 (0)5 53 35 50 24. Site web : www.dordogne-perigord-tourisme.fr

(Photos : E.Scotto, Comité Départemental de tourisme de Dordogne).

À lire aussi