Loches et le Sud Touraine invite à la flânerie et à la gourmandise

le 07/07/2021

Ville d’Art et d’Histoire, Loches vous immerge au coeur de 1000 ans d’histoire entre ruelles pavées, hôtels Renaissance et sa magnifique Cité royale. Dans les environs, les villages de caractère séduisent les visiteurs. Découverte...



Le Sud Touraine déploie une mosaïque de paysages : vastes forêts, rivières, villages de charme et de jolis sites troglodytiques. Bienvenue sur une destination source d’inspiration et parfaite pour pratiquer la randonnée et les balades à vélo.

Un marché du terroir...


Et si vous commenciez votre visite de Loches par son marché ? Avec pas moins de 110 vendeurs et producteurs, le marché de Loches est une véritable institution. Que vous soyez bec sucré, bec salé ou bec gourmand de tout, on y trouve forcément son bonheur parmi les étals colorés et particulièrement vivants qui animent les ruelles de la pimpante ville, tous les mercredis et samedis matin.


Parmi les produits "star" dégustez, le Sainte-Maure de Touraine, un célèbre fromage de chèvre AOP Fromage de chèvre allongé à la pâte ivoire. Le Sainte-Maure de Touraine est célébré comme une richesse gastronomique de Touraine depuis plusieurs siècles. Fabriqué uniquement à base de lait cru de chèvre afin de conserver toute la typicité de son terroir, le fromage est saupoudré de charbon et une paille de seigle, gravée au nom du producteur, est introduite en son centre. Elle sert à consolider la bûche mais est également une marque de reconnaissance et une garantie d’origine. On ne peut pas passer à côté des Rillons, ces petits morceaux de poitrine de porc maigres, épicés puis rissolés pour la coloration et confits à la graisse, délicieusement fondants. Les Rillons sont considérés en Touraine comme le fleuron de la charcuterie. On privilégie ceux confectionnés avec du porc Roi rose de Touraine, garantie d’une viande de très grande qualité.

Si vous ne connaissez pas la Géline de Touraine, sachez qu'elle fait partie des meilleures races anciennes de volailles françaises. Connue et reconnue sous la marque « La Dame Noire » garantissant l’authenticité de l’espèce, cette volaille demeure très réputée pour la finesse de sa chair. Race pure, rustique et authentique, cette poule noire a marqué de son empreinte un terroir historiquement riche. Immanquable, le Macaron de Cormery, -douceur douze fois centenaire- est né au VIIIe siècle, dans l’abbaye de Cormery. Son aspect n’a rien de commun avec les macarons traditionnels, il est de forme arrondie avec un trou en son centre. La légende raconte que le moine inventeur de la recette, à force de pétrir la pâte, serait tombé dedans à plat ventre en y laissant l’empreinte de son nombril. Les macarons de Cormery sont réalisés à partir de poudre d’amande, de sucre glace, de sucre et de blancs d’œufs, mais les proportions restent secrètes !

Loches et sa Cité Royale...



Evidemment, on vient à Loches pour son patrimoine bâti et son exceptionnelle Cité Royale édifiée sur un éperon rocheux. De la ville basse à la forteresse, les ruelles tortueuses sont jalonnées de joyaux architecturaux : parmi eux, le logis royal de la Renaissance, haut lieu de l’Histoire de France qui accueillit Jeanne d’Arc, Agnès Sorel et Anne de Bretagne. Résidence favorite de la dynastie des Valois, la Cité Royale de Loches a été bâtie au XIV siècle, sous Charles V, par le Duc Louis Ier d’Anjou.

L'ensemble médiéval remarquablement bien conservé est composé également d’un donjon - chef d'oeuvre de l'architecture militaire du Moyen-Age, d’imposants remparts, d’une porte royale monumentale et d’une collégiale. Contrairement aux idées reçues, le donjon carré, n’était pas uniquement dédié aux prisonniers. Il a notamment servi de résidence royale, de salle de garde et de point haut pour scruter l’horizon.



Ce haut lieu historique de Touraine, d’une épaisseur de 3.40 m sur la base et de 2.60 au sommet, possédait autrefois sur une hauteur de quatre étages, cellier, chambre et cheminée au rez-de-chaussée. Depuis la guerre de Cent Ans, le donjon a subi de grandes améliorations dont la construction d’un pont levis. Le donjon de Loches est aussi connu pour son célèbre prisonnier le Cardinal de la Balue, conseiller du roi Louis XI. Ce dernier fut enfermé trois ans pour trahison dans une cage de fer. Afin de satisfaire notre curiosité, la visite du site est ponctuée de projections, d'animations vidéo , d'une évocation de la vie de la cour et d'un parcours scénographique nous plongeant au cœur des grandes heures de la Cité royale.

Plus romantique, le jardin d’inspiration médiévale, s'étale à la base du donjon millénaire. Il offre aux visiteurs à l’intérieur de la forteresse militaire, un havre de paix et de repos. Ce lieu magique recèle des plantes médicinales, aromatiques, des céréales, des légumes anciens, des fleurs… De quoi éveiller le plaisir des sens.


Si vous visitez le logis Royal, la terrasse vous offre une vue imprenable sur la ville et l’Indre : une vue romantique à contempler en amoureux. Le château gothique, aux allures de forteresse fut longtemps un rendez-vous de chasse. Des lucarnes surmontées de chiens évoquent cet art pratiqué dans la forêt domaniale du site, proche de Tours et de Chinon.



Profitez d'une visite immersive du Donjon en réalité augmentée grâce à l’HistoPad ! Site web : https://citeroyaleloches.fr

Emmanuel Lansyer, un peintre de paysages oublié...



Les amateurs d'art pictural feront une halte au Musée Lansyer, installé au sein de la Cité royale, dans une maison bourgeoise que le peintre avait héritée de sa mère et dont l'atmosphère XIXe siècle a été fidèlement reconstituée. Emmanuel Lansyer (1835-1893) était un peintre de paysage qui a connu la gloire de son vivant. Il a vendu plus de 450 toiles dans toute l'Europe. C'était aussi un voyageur et un collectionneur d'art : art japonais, gravures de Piranèse et de Canaletto.


Son parcours a débuté par des cours d'architecture puis il est entré au cabinet de Viollet-le-Duc en 1857. En 1861, il s'inscrit aux cours de Gustave Courbet, puis entre dans l'atelier du peintre Harpignies. Sa carrière de peintre commence véritablement en 1864 (il a 31 ans). Ses paysages bretons sont remarqués, il en devient un peintre officiel. En 1881, il est membre du jury du Salon des artistes français. En 1889, il reçoit des commandes publiques pour l'Exposition universelle. Emmanuel Lansyer s'éteint à Paris en 1893. La Maison-Musée Lansyer renferme une collection de tableaux, dessins, gravures (dont des Piranèse et Canaletto), photographies… Adresse : 1, rue Lansyer, 37600 Loches, tél. + 33 (0)2 47 59 48 21.

Beaulieu-lès-Loches, domine la vallée de l’Indre...

A deux pas de Loches, direction, Beaulieu-lès-Loches. Cette petite cité constituait autrefois un champ de bataille entre les seigneurs qui se battaient en duel. Siège d’une abbaye florissante, prospère place de foire, Beaulieu-lès-Loches a cédé le pas devant Loches au XVIe siècle. Elle a conservé de son histoire mouvementée un exceptionnel patrimoine et un urbanisme d’origine médiévale. Ici se côtoient des édifices de toutes les époques, du moyen-âge au XXIe siècle. Les rues, les ruelles et les places sont parfois intimes, parfois spectaculaires.

La cité est ceinturée à l'est par un coteau calcaire percé par les anciennes carrières d'extraction du tuffeau et à l'ouest par le canal de Beaulieu et les "Prairies du Roy", une vaste zone humide aux fonctions agricole, récréative et culturelle. Ici, l’atmosphère invite à la flânerie et à la découverte. Le charmant village  de Beaulieu-lès-Loches a reçu en 2020 le label « Petite Cité de Caractère » pour la richesse de son patrimoine : église abbatiale, maisons médiévales, hôtels particuliers, moulins, petits jardins…, mais aussi pour son offre culturelle : festival d’art contemporain, scène musicale, guinguette estivale, festival des métiers d’art.


Des projets fédérateurs sont nés, à l'image des "Petits Jardins de Beaulieu" un extraordinaire jardin partagé, lieu de vie et de création. On compte aussi un parcours artistique et bucolique "Beaux Lieux ". Il présente des oeuvres d'art contemporain en plein air créées grâce à des partenariats entre un artiste, une entreprise et un établissement scolaire. Ne manquez pas les Jardins des Viantaises - l'ancien potager du couvent des sœurs Viantaises - où poussent des fleurs, des légumes, des idées et de la poésie. Ce vaste espace de détente est géré par une association dynamique et conviviale. et notamment à travers La guinguette des Javanaises - ouverte de mi-avril à septembre. Elle propose un bar, de la restauration et de nombreuses animations.

Montrésor et les Balcons de l’Indrois...


Le village médiéval de Montrésor, blotti sur les rives de l’Indrois, abrite un château dont l’histoire commence en l’an 1005. Grand batailleur et comte d’Anjou, Foulques Nerra ordonne son édification. Aujourd’hui, les vestiges du donjon du XIe siècle et la double enceinte du XVe s'y reflètent toujours. Montrésor abrite également la collégiale Saint-jean-Baptiste, construite au XVIe siècle par Imbert de Bastarnay.

Classé parmi les Plus beaux villages de France, Montrésor sait valoriser son riche patrimoine. On dit de Montrésor, qu'elle est la plus slave des communes françaises. En effet, le château, fut le refuge d'un conte polonais. Les destins tourmentés de la Pologne et de la Russie sont liés à jamais à la douceur de cette vallée paisible. Xavier Branicki, un aristocrate polonais, fils d'une riche famille de propriétaires terriens, choisi ce château après un exil en Italie et à Paris. Impliqué à 28 ans dans un complot contre le tsar, Montrésor devient sa deuxième patrie. Proche de Napoléon III, le jeune aristocrate rêve de voir un jour son pays libre et indépendant.



Montrésor affiche également d'autres atouts de charme : ses halles du 19 e siècle, son musée du Gemmail, sa collégiale Renaissance, ses maisons pittoresques et... les Balcons de l’Indrois, une belle promenade longeant la rivière avec un panorama exceptionnel sur le village. On apprécie les ruelles peuplées de maisons à pans de bois et de petites échoppes proposant des produits locaux. Mais l'attachement à ce petit village, réside en grande partie grâce à la présence de l’Indrois. Cette rivière qui serpente le long du village, donne un aspect tout ce qu’il y a de plus bucolique. Chaque été, la promenade nocturne des Nuits Solaires révèlent la beauté des lieux grâce aux effets de lumière.

A noter : le château est ouvert du 1er mars au 11 novembre et pendant les vacances scolaires. Site web : www.chateaudemontresor.com

Aux environs de Loches, Chédigny...



Chédigny a été façonné par ses habitants, année après année, en un jardin luxuriant où s’épanouissent 1.000 rosiers et plus de 3.000 plantes vivaces. Il est le seul village en France labellisé Jardin Remarquable. Tout débute en 1998, lorsque son ancien maire Pierre Louault, a transformé les rues du village en aménageant les trottoirs en zones fleuries par la plantation de nombreux rosiers et vivaces. Il existe aujourd'hui 1000 rosiers dont 270 variétés et plus de 3000 vivaces. Le village est répertorié dans « Roseraies et Jardins d'Europe ».


A Chédigny, on admire les rosiers lianes grimpant sur les façades des habitations. Les trottoirs sont remplis de plates bandes de rosiers arbustifs mélangés à des vivaces, arbustes et autres graminées. Dans l'enceinte du presbytère, rareté en France, un jardin de curé est ouvert à la visite. Il rassemble plusieurs variétés de plantes vivaces et annuelles: décoratives, médicinales, aromatiques, des arbustes, des arbres fruitiers et un arbre Remarquable. Propice à la flânerie, Chédigny est couronné de la Fleur d’or, la plus haute distinction du label des villages fleuris. De nombreux artistes et artisans, inspirés par son charme, sont venus s’y installer.

Parking gratuit à l’entrée du bourg.


Notre carnet d'adresses :



Restaurant Le Vicariat - Loches



Installé entre le Logis Royal et la Collégiale Saint-Ours, le Restaurant Le Vicariat offre une vue imprenable sur la forêt de Loches. C’est un lieu préservé et calme avec une grande terrasse ombragée. Le Vicariat présente une carte brasserie aux accents du terroir. Une adresse gourmande idéale pour passer un moment de détente. Adresse : 4 place Charles VII, Loches, tél. + 33 (0)7 80 53 35 19.

 


Le Clos aux Roses à Chédigny



On ne peut que recommander Le Clos aux Roses. La jeune cheffe Armelle Krause couronnée d'un Bib gourmand au Guide Michelin 2020- régale nos papilles. Sa cuisine fine et savoureuse revisite des plats classiques avec une touche de légèreté et de modernité. Des plats à apprécier en salle -simple et lumineuse- ou en terrasse, ombragée dans la cour intérieure. Site web : www.leclosauxroses.com

Exposition évènement à Loches : "Trésor de Naples, le mystère San Gennaro"



Jusqu'au 1er octobre 2021, Loches accueille une partie du Trésor de San Gennaro de Naples. Constitué au fil de sept siècles, avec ses 21 000 pièces d’orfèvrerie, de joaillerie, de statues d’argent et d’or offertes au Saint-patron de Naples, ce trésor est l’un des plus riches au monde, dépassant celui de la couronne d’Angleterre et des tsars de Russie.

Son histoire tout à fait surprenante le rend absolument unique. Au début du XVIe siècle, la ville de Naples est marquée par trois fléaux : la recrudescence de la peste, l’éruption du Vésuve et la guerre entre l’Espagne et la France dans le cadre des guerres d’Italie. Le peuple de Naples s’adresse alors à son saint patron, San Gennaro, afin qu’il protège la ville.

Pour sceller cette protection, les élus de Naples signent en 1527, en présence d’un notaire, un contrat historique avec le saint, mort pourtant douze siècles plus tôt : San Gennaro protègera Naples et Naples offrira au saint une magnifique chapelle. Ce contrat inédit et fondateur sera exposé à Loches. Construite au début du XVIe siècle, la chapelle adjacente au Duomo (cathédrale de Naples) abrite le sang et les reliques de San Gennaro. Sa grande particularité est le statut laïc qu’elle détient depuis sa création. En effet, ni la chapelle ni son trésor ne dépendent du Vatican, conformément au contrat de 1527 qui précisait qu’elle devait être administrée par une institution indépendante du pouvoir religieux.

Seule la Députation a autorité exclusive sur l’ensemble, encore aujourd’hui. Depuis la construction de la chapelle, aucun noble, prince ou roi, en arrivant à Naples, en signe de respect pour la population, ne pourra s’exempter de rendre visite au saint et de lui apporter en cadeau une pierre ou un objet précieux. Ajoutées à ces cadeaux, les offrandes des notables locaux et du peuple constituent le Trésor de San Gennaro, à la valeur inestimable. Même Napoléon, qui aimait rapporter à Paris des trophées de guerre, n’osa y toucher, mais demanda à Joachim Murat de rendre visite au saint et de lui apporter un cadeau : un ostensoir en or, qui est exposé à Loches. Adresse : Chancellerie 8, rue du Château, 37600 Loches. Billet jumelé avec la Maison-Musée Lansyer. Renseignements : tél. + 33 (0)2 47 59 48 21.


Pour en savoir plus :


Office de Tourisme Loches Touraine Châteaux de la Loire, Place de la Marne 37600 Loches, tél. + 33 (0)2 47 91 82 82. Site web : www.loches-valdeloire.com

A connaître : www.loireavelo.fr


(Photos : E.Scotto, Léonard de Serres, Isabelle Bardiau).

À lire aussi