Au fil du Danube à bord du MS Vivaldi

le 16/01/2020

CroisiEurope, compagnie française spécialisée dans les croisières fluviales et maritimes côtières, propose une romantique traversée du Danube de Vienne à Bratislava en passant par Budapest. Et ce, sur l’un des fleurons de sa flotte, le MS Vivaldi. Découverte...


Par Marina Lempert




Le Danube : un Bleu, tant chanté par les poètes...


Le Danube, connu depuis l’Antiquité, deuxième fleuve d’Europe après la Volga, de par sa longueur -2888 kilomètres- est indissociable de l’Europe centrale qu’il traverse ou longe et des différents peuples slaves, finno-ougriens, romans, baltes, germaniques, juifs et roms qui y ont coexisté, marquant de leur empreinte linguistique, religieuse, culturelle, économique et politique, ce territoire si singulier. Au fil de la navigation, des paysages variés de montagnes, plateaux, bassins et plaines se déroulent.

D’abord l’Autriche et Vienne : la mélomane...


Où l’on démarrera cette croisière, le bateau y étant amarré. Vienne, fière de son héritage impérial, révèle avec élégance son centre historique fréquenté par les Viennois comme par les nombreux touristes, amateurs d’architecture, de musées et d’opéra. En 2015, la ville a célébré les 150 ans de la Ringstrasse, sans doute l’un des plus beaux ou plus signifiants Boulevards de l’Histoire avec sa concentration d’édifices, palais et parcs. Depuis la colline du Kahlenberg, on pourra admirer la ville dans son entier, les vignes alentours et le Danube. Et on se promènera avec plaisir au hasard des rues où le fameux art de vivre viennois entre passé et présent rayonne.



A l’escale : les immanquables :

- La Cathédrale Saint-Etienne : structure gothique du XII eme siècle, parmi les plus importantes d’Autriche, qui surplombe la ville des 136 mètres de hauteur de sa flèche.

- Le musée d’histoire de l’art : il abrite depuis 1891 les collections de la famille impériale et la collection de Bruegel, peintre flamand du XVIeme siècle, la plus vaste au monde. Adresse : Maria-Theresien-Platz, 1010 Wien, tél. + 43 1 525 24 -www.khm.at

- La Hofburg : l’ancien Palais impérial et résidence d’hiver où le faste du quotidien des Habsbourg revit et le Musée Sissi, dédié à la cultissime impératrice. Adresse : Hofburg, Michaelerkuppel 1010 Wien, tél. +43 1 533 75 70- www.hofburg-wien.at

- La Serre à papillons : près du Hofburg, dans un magnifique bâtiment Art nouveau, 400 papillons de 150 espèces différentes, nées en captivité et non capturées dans la nature, s’ébattent en liberté, sous 280 m2. Adresse : Burggarten, Josefsplatz 1, 1010 Wien.

- La Grande Roue : dans le parc du Prater où se tient une fête foraine permanente. A près de 65 mètres de hauteur, on découvre encore d’autres points de vue sur la ville.

- Le Château de Schönbrunn : classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1996. Résidence cette fois, d’été, qui se voulait être le « Versailles autrichien ». Là encore, on remonte le temps au travers les 22 salles d’apparat et les appartements privés de la famille impériale. Adresse : Schönbrunner Schloßstraße 47, 1130 Wien, tél. + 43 1 811 13-0 www.schoenbrunn.at


Les parcs de Vienne...


Les parcs sont nombreux à Vienne - on compte environ 2 000 espaces verts- qui recouvrent plus de la moitié de son territoire-, les près de 40 kilomètres de plages au bord du Danube, les restaurants et bars branchés le long du fleuve et le vignoble. Vienne, à la tradition viticole depuis 2500 ans, possède en effet, au sein même de sa ville, le plus grand vignoble intra-muros européen. 700 hectares de vignes que font vivre près de 300 vignerons pour une cinquantaine de Domaines. Issus des crus locaux, les blancs en particulier, légers et perlés sont excellents. Une balade le long des ruelles pavées, des maisons bourgeoises du XIXe siècle de style Biedermeier, puis, dans les vignes, pour finalement s’attabler dans une des quelques 150 Heurigen, tavernes typiques et véritable institution où l’on déguste des spécialités telle la fameuse escalope viennoise ou Apfelstrudel et les vins exclusivement viennois, terminera avec bonheur la journée ou la soirée.

La Hongrie et Budapest : « la Perle du Danube »...


Tout doucement, en naviguant donc en « slow tourisme », nous voici ancrés à Budapest. Fondée en 1873 par la fusion de Buda, alors capitale de la Hongrie et de Pest et Obuda ; à cheval entre les collines de Buda, à l’ouest, et la plaine où s’étend Pest, la ville se déploie de part et d’autre du Danube. Plus bourgeoise côté Buda, elle est plus populaire, côté Pest. Le passage de l’une à l’autre rive se fait par le long pont des Chaînes ou par le funiculaire. Les rives du Danube à Budapest sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco.



A l’escale, les immanquables...


Attirant hipsters et noctambules de toute l’Europe, Budapest est réputée pour son ambiance nocturne et festive. Mais la journée, on découvre ses places et monuments grandioses, ses différents quartiers et toute son originalité avec ses 525 km2 de superficie qui en font l’une des villes les plus étendues d’Europe. On visite également la Citadelle qui couronne le sommet du mont Gellért construite en 1851. L’Enceinte, le Chemin de Ronde s’y parcourent à pied et la vue en contrebas permet de mieux appréhender la ville. Budapest, c'est aussi le Parlement. Inauguré en 1902, évoquant celui de Londres, c’est l’édifice le plus grand du pays..

Les croisiéristes se rendent également au Bastion des Pêcheurs situé sur la colline de Buda. Place à un belvédère dont la construction achevée en 1902 permet de contempler Pest. Ses 7 tours rendent hommage aux 7 tribus fondatrices de la Hongrie. Incontournable, le Château de Buda, auparavant Résidence des rois de Hongrie, abrite désormais la Bibliothèque Széchenyi, la Galerie Nationale Hongroise et le Musée d’Histoire de Budapest.

Mais Budapest, c'est aussi la Basilique Saint-Etienne ou Szent István-bazilika : hommage au premier roi de Hongrie, Etienne -975-1038, c’est le plus grand édifice religieux du pays avec ses 55 mètres de large, ses 87 mètres de long et sa coupole de 96 mètres de hauteur. Vue panoramique depuis la tour droite dans laquelle on peut monter. Côté musée, on appréciera le musée Vasarely consacré aux œuvres du peintre et plasticien hongrois Victor Vasarely, père de l’art optique. Adresse : Szentlélek tér 6, tél. +36 1 388 7551 - https://vasarely.hu

Une déambulation dans Budapest passe obligatoirement par le Quartier de la Vaci Utca et sa zone piétonne. Rien de mieux que de s'attarder sur le marché central, le plus grand des 5 marchés. Lové dans un bâtiment gothique de la fin XIX eme et sur 2 étages, on y achète charcuteries, fromages, paprika, pâtisseries en tous genres, souvenirs… Ouvert du lundi au vendredi : 6h - 18h, samedi 6h-14h. Adresse : Vámház krt. 1-3, 1093).

Budapest compte de nombreux établissements thermaux. Parmi les plus prisés, il y a les Bains Széchenyi, de style néo renaissance et inaugurés en 1913. Ils font partie des plus grands complexes thermaux d’Europe. L'eau avoisinant les 76°C provient du deuxième puits le plus profond de la ville : 1246 mètres de profondeur. Adresse : 1146 Állatkerti krt. 9-11, tél. +36 20 435 00 51-http://fr.szechenyifurdo.hu

On citera aussi Les Bains Gellert avec ses 12 piscines réparties en bains bouillonnants, à vagues, thermaux entre 21 et 40°. Adresse : 1118 Kelenhegyi ut. 4, tél. + 36 1 466 6166- www.gellertbath.com

La Slovaquie et Bratislava : Les petites Carpates...




Enfin, après une traversée sereine, Bratislava, anciennement Presbourg, apparait. Peu fréquentée encore, elle est devenue la capitale de la Slovaquie indépendante en 1993. Les Carpates, principale chaîne de montagnes de l’Europe centrale, commencent là, avec les petites Carpates. L’altitude moyenne de la ville étant de 514 mètres. Une ville en plusieurs strates, des hauteurs des collines où belles villas et sites naturels se succèdent à la vieille ville plus intime, au souvenir de l'ex bloc soviétique en force… un condensé en images où l’histoire s’entremêle.



Bratislava attire les visiteurs avec son château situé sur une colline dominant le Danube et la plaine de Panonie habitée dès le Néolithique. Il fut édifié au Xème siècle et remanié entre styles Renaissance et Baroque jusqu’au XVIIème siècle. On y accède par une longue montée, et enfin au sommet une large et belle vue sur le centre historique de la ville et le Pont-Neuf s'offre à nous. Adresse : Hrad, 811 06 Bratislava, tél. + 421 2/204 831 10.

On tombe sous le charme de la vieille ville avec ses façades colorées, sa place centrale avec la Fontaine Maximilien -construite en 1572, les boutiques de souvenirs et de produits locaux. Les mélomanes ont rendez-vous à la maison où Liszt donna son premier cours de piano et ne manquent pas les petits cafés fréquentés par toute la bohème d’alors. Le vignoble est intéressant. Là encore et les vins blancs et rosés se laissent boire. Retour sur le bateau qui nous ramènera à Vienne ensuite…

La croisière à bord du M.S. Vivaldi navigue de "capitale en capitale" au fil d'un rivage qui défile doucement. On aime le rythme de la navigation, tout en souplesse, d’escale en escale sur un parcours de 290 km entre Vienne et Budapest, puis encore 227 km entre Budapest et Bratislava, que l’on effectue de nuit et enfin 63 km entre Bratislava et Vienne. Soit 580 km en tout ou 313,175 miles marins et deux écluses Wien-Freudenau et Gabcikovo.


La vie à bord : confort et décontraction...


Nous avons rencontré, Michaël Nihola, un animateur heureux. Il indique : « Je suis animateur de croisière pour CroisiEurope depuis 2011 après avoir rejoint la Compagnie sur différents postes dès 2009. J’ai navigué sur la Gironde, le Rhin, l’Elbe, le Pô, le Guadalquivir, le Danube… Cette entreprise restée familiale, fondée en 1976 et indépendante, m’a permis d’apprendre mon métier, d’améliorer mon contact avec la clientèle française comme étrangère. Les attentes de la clientèle -familiale, jeunes quinquas, seniors- ont évolué, plus exigeantes, plus culturelles parfois ou plus famille avec des soirées à thème. Les retours sont positifs, nos concepts de croisière plaisent, tant par les voyages proposés et les escales, les nombreuses formules, les différentes nationalités à bord, que par les coûts abordables, le confort des cabines et la qualité de la restauration, de spécialités locales concoctées par le Chef. »

Le M.S. Vivaldi, un bateau 5 Ancres Coup de coeur


Construit en 2009 à Namur, l’élégant Vivaldi long de 110 mètres, large de 11,40 mètres possède un tonnage de 1985 tonnes. Impeccablement entretenu tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, ses 3 ponts cabines avec une capacité de 88 cabines, réparties sur le pont principal, le pont intermédiaire et le pont supérieur, peuvent accueillir 176 passagers. Un restaurant, un salon-bar avec une piste de danse, un ’pianoramabar’’ et terrasse, un pont Soleil contribuent encore à la bonne ambiance à bord.

Les + que l’on aime : Le prix modéré - Croisière standard 5 jours : Hors aérien à partir de 629 euros et l’attention apporté à l’empreinte Carbonne avec un moteur Greenship et l’économie des eaux usées avec une installation adaptée.

Pour en savoir plus :


Consulter CroisiEurope 12, rue de la Division Leclerc 67080 Strasbourg cedex, tél. + 33 (0)3 88 76 40 66. Site web : www.croisieurope.com

Renseignements et réservations : 0825 333 777.

Autres sites à consulter : www.austria.info/fr - www.budapest-bons-plans.fr et www.slovaquie.fr

(Crédit photos : CroisiEurope, Yarchyk, Helen Ross, Marina Lempert).


À lire aussi