Orléans, tournée vers la Loire

le 31/10/2019

Riche de son passé carolingien et capétien, Orléans est indissociable de son fleuve la Loire, « reine des fleuves et fleuve des rois » le plus grand de France, qui la traverse d’Est en Ouest ; et de sa rivière, le Loiret. Découverte...


Par Marina Lempert


Orléans, labellisée « Ville d’Art et d’Histoire »  affirme également son rôle de capitale régionale et son statut de métropole obtenu le 1er mai 2017. Du Moyen-Âge au XIIe siècle, par le port d’Orléans, le plus près de Paris, transitent les trésors de la Méditerranée : les huiles, les fruits, les épices d’Orient, le bois et la pierre en provenance du Massif Central, les vins du Rhône, les céréales de la Beauce, le tuffeau et l’ardoise de l’Anjou... À partir du XVIIIe siècle, le commerce sur l’Atlantique se développe. Sur les quais récemment pavés, s’étalent alors des cargaisons évoquant mille voyages au bout du nouveau monde : le sucre, le café et le précieux cacao... L’arrivée du chemin de fer amènera ensuite les Orléanais à se détourner du fleuve royal et les guerres abimeront les quais…

Des quais réaménagés, pour le bonheur des promeneurs...


En 2007, la Mairie d’Orléans décide de réaménager les quais pour les adapter à la détente et aux loisirs. Depuis, pour apprécier au mieux la métropole fluviale, on peut la parcourir à pied ou à vélo, ou mieux encore, à bord d’une gabare ou d’une toue pour découvrir le fleuve et ses méandres classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

Quais et levées font partie intégrante des 900 km de l’itinéraire cyclable « la Loire à vélo ». S’y déroulent également le Festival de Loire tous les deux ans et la Fête des duits, ces levées construites par l’homme pour faciliter la navigation des bateaux. Le pont de l’Europe érigé sur la Loire en l’an 2000 par l’architecte Santiago Calatrava, s’y admire. A la belle saison, les traditionnelles guinguettes de Loire reprennent possession des quais telles la Sardine, le Boui-Boui, la Paillote… . Concerts, animations et gastronomie locale attirent orléanais comme touristes français et étrangers.



Entre Loire et jardins, le cœur historique revalorisé

Près de mille demeures historiques ont été restaurées, mettant à jour des façades à pans de bois du Moyen Age ou de la Renaissance. On arpente ainsi les rues pavées baignées de la lumière dorée de sa pierre et de la douceur si particulière de la Loire. Incontournables, différents lieux aimantent la ville.

La cathédrale Sainte-Croix : classée au titre des Monuments Historiques

Sa construction de 1601 à 1829, explique son style contrasté entre Roman et Gothique. Ses 114 mètres de haut, ses 252 marches à gravir, offrent un beau panorama sur la ville. Place Sainte Croix.

L’Hôtel Groslot : style Néo-Renaissance

Près de la Cathédrale et reconnaissable à sa magnifique façade de briques rouges, cet ancien hôtel particulier du XVIème siècle, retrace le rêve de Jacques Groslot, bailli d’Orléans de 1521 à 1545. Ancien Hôtel de Ville, il a vu passer nombre de personnages historiques tels que Charles IX, Henri IV, François II, Marie Stuart ou Catherine de Médicis.


On peut admirer l’escalier à double volée et dans une décoration de style « gothique troubadour », le salon d’Honneur, l’ancien bureau du maire et la salle des mariages où mourut François II, venu présider les Etats Généraux en 1560. Du mobilier d’époque, des tapisseries d’Aubusson, la cour et sa statue de Jeanne d’Arc, sont également intéressants. Classé Monument Historique. Adresse : 2, place de l’Etape.

Maison Jeanne d’Arc : centre de recherches historiques

Cette maison à pans de bois, est une reconstitution de la demeure de Jacques Boucher, trésorier général du Duc d’Orléans, chez lequel Jeanne d’Arc fut hébergée du 29 avril au 9 mai 1429 durant le siège d’Orléans. Actuellement, elle abrite 37 000 documents consacrés à son époque et à sa vie. Bornes multimédias, expositions, visites… Adresse : 3, place de Gaulle, tél : + 33 (0) 2 38 68 32 63 www.jeannedarc.com

Place du Martroi : rendez-vous des orléanais

Principale place du centre ville, on y voit en son cœur, la célèbre statue équestre de Jeanne d’Arc, réalisée en 1855 par Denis Foyatier. Cette statue en bronze de plus de 4 mètres de haut est montée sur un piédestal orné de reliefs évoquant la vie de la « Pucelle d’Orléans ». Jeanne d’Arc, y est représentée à cheval et en armure, abaissant son épée afin de rendre grâce à Dieu pour cette victoire lui ayant permis de libérer la ville.

A voir encore :



Le Parc floral de La Source : des milliers de visiteurs par an

Situé dans le quartier de La Source, le parc a été créé en 1963 par l’architecte et urbaniste français Louis Arretche. Le Loiret, un des plus petits affluents de la Loire, y prend sa source. « Jardin remarquable » sur 35 hectares, dédiés à la nature, aux plantes, aux animaux, il est à la fois site touristique, espace d’expositions, de concerts, de salons, de conférences et rencontres diverses, espace pédagogique et espace de préservation. Jardins à thème, Serre aux papillons, ferme, oiseaux exotiques, flamands roses du Chili… Adresse : Avenue du Parc Floral, tél. +33 (0) 2 38 49 30 00 - www.parcfloraldelasource.com



Orléans saveurs : de vraies spécialités...


Martin Pouret : unique vinaigrerie restante



Acheminés par bateaux, les fameux vins de Loire arrivaient bien souvent à Orléans « piqués » et imbuvables. Les Orléanais firent donc de cette marchandise impropre à la vente, un vinaigre très apprécié. Près de 400 vinaigriers oeuvraient encore au XIXème siècle, avant l’industrialisation… Paul-Olivier ClaudePierre et David Matheron viennent de racheter cette belle Maison, unique vinaigrerie restante dans la tradition des Maîtres-Vinaigriers d’antan.

Tout une gamme de vinaigres de grande finesse -fermentation naturelle de 3 semaines au lieu de 48 heures dans la fabrication industrielle-, de moutarde dont les graines proviennent des agriculteurs du Val de Loire et de cornichons est ainsi proposée. Une fierté que de relancer ainsi toute une filière, valorisant la région, de souligner toute une nuances d’arômes et de textures, de faire travailler les producteurs locaux et de collaborer avec des Chefs tels Alain Passard ou ceux de l’Atelier Robuchon. Adresses : Maison Martin Pouret, 236, Rue du Faubourg Bannier, 45400 Fleury Orléans, tél. + 33 (0) 2 38 88 78 4. Boutique : 11, rue Jeanne d'Arc, 45000 Orléans, tél. +33 (0) 2 38 62 19 64 - www.martin-pouret.com

Le Cotignac : très ancienne friandise

Bien avant le Moyen-Age, on trouve les traces de cette confiserie de gelée de coing, présentée dans une boite ronde en épicéa. Le couvercle se casse pour se transformer en cuillère. Ancêtre du « Roudoudou », le Cotignac est rapidement adoptée à la Cour du XVIIème siècle. Benoit Gouchault, est le tout dernier confiseur d’Orléans- et uniquement à Orléans-, à le fabriquer. « J’utilise de petits coings encore verts, de vergers voisins. Je les coupe sans enlever la peau, qui dégage un parfum unique et je les laisse cuire lentement avec du sucre, plus de 5 heures.

Au filtrage, une gelée se constitue à laquelle se rajoute du rouge de cochenille, pour la couleur et le brillant. » La gelée est alors coulée à chaud dans des boites rondes et plates, « les Friponnes », de divers diamètres et en bois d’Epicea du Jura, décorées à l’effigie de Jeanne d’Arc ou d’une vue de la ville. Adresse : 30 bis, rue des Voisinas, 45130 Saint Ay, tel + 33 (0) 2 38 88 84 66 - Et dans toutes les pâtisseries d’Orléans ainsi qu’à l’office de Tourisme.



La Poire d’Olivet : procédé de distillation secret

Terre horticole depuis toujours, l’Orléanais produit de nombreux fruits et légumes L’eau-de-vie de poires d’Olivet est née au Moyen- Age, période pendant laquelle les moines de Saint-Mesmin de Micy produisaient cet alcool à partir de poires de la région. Les arboriculteurs enferment les poires naissantes dans des bouteilles qu’ils accrochent dans les arbres.

Les poires se développent alors à l’intérieur des bouteilles. Une fois les poires arrivées à maturité, les bouteilles sont remplies d’un alcool de poire et y macèrent pendant 3 ans. Dès 1933, des producteurs se réunissent et fondent la Coopérative Vinicole et Fruitière d'Olivet, la Covifruit. Depuis, plus de 500 T de poires cueillies à la main à maturité sont distillées annuellement. Adresse : 613, rue du Pressoir Tonneau, 45160 Olivet, tél. +33 (0) 2.38.69.70.88 - www.covifruit.com


Les moulins d’Olivet : le long du Loiret

Une balade qui témoigne d’une activité économique passée, même si aujourd’hui, les moulins ont été transformés en maisons d’habitation. Nombreux festivals et animations en saison.

Notre Carnet d’Adresses :


Le Pavillon Bleu : gastronomique

Anciennement guinguette sur les rives du Loiret, c’est maintenant un élégant et vaste restaurant aménagé dans l’ancien hangar à bateaux. Carte de poissons de rivières, menus généreux aux produits locaux à 29 € (donc à tout petit prix pour une qualité et un service irréprochables). Chariot de fromages à l’ancienne. Très agréable vue sur le Loiret. Terrasse. Location de bateau écologique sans permis. Egalement Hôtel de Charme. Adresse : 351, rue de la Reine Blanche, 45160 Olivet, tél. + 33 (0) 2 38 66 14 30 - https://pavillonbleu-restaurant.com

Le Moulin Saint Julien : véritable moulin à eau du XVème siècle



A côté du Pavillon Bleu, Aurélie et Philippe Béreaud ont repris cette ancienne et belle bâtisse pour la transformer avec un goût parfait, mélange d’ancien et de moderne, de simplicité campagnarde et de chic bohême, en Maison d’Hôtes de charme, B and B, pour un séjour apaisant et tout confort. Collection d’appareils photos anciens, 4 grandes chambres : 120 € environ avec petit-déjeuner maison. Piscine extérieure, grand jardin fleuri, terrasse extérieure, vue exceptionnelle sur la rivière où cygnes et autres oiseaux se laissent approcher. Barque et prochainement vélos prêtés. Adresse : 303, rue de la Reine Blanche, 45160 Olivet, tel. +33 (0)6 18 09 35 70 - https://moulinstjulien.com

Pour en savoir plus :

Consulter Orléans Val de Loire Tourisme - Office de Tourisme d'Orléans Métropole 2, place de l'Étape, 45000 Orléans, tél. +33 (0)2 38 24 05 05. Sites web : www.tourisme-orleansmetropole.com et www.orleans-metropole.fr

(Crédit Photos : Tourisme Orléans Métropole, Val de Loire Tourisme, CH.Mouton, Jean Puyot, Maison Martin Pouret, Marina Lempert).


À lire aussi