Hakone, rendez-vous avec la nature et la culture

le 26/06/2019

Nichée à flanc de montagne, au sud-ouest de Tokyo, la station thermale de Hakone est très prisée pour ses sources chaudes naturelles et le lac Ashi d'où on aperçoit le Mont Fuji par temps clair. Découverte…



Deux heures sont nécessaires pour rejoindre Hakone depuis Tokyo. Hakone, est une station très populaire et c'est de là que l'on a une vue de carte postale sur le Mont Fuji. La région  avec ses sources chaudes vous invite à tester plusieurs stations thermales et le magnifique lac Ashi cerné de montagnes.

En train panoramique…


Le voyage en train panoramique de la ligne Odakyû mérite à lui seul le déplacement. On prend place à bord du Romance Car en gare de Tokyo-Shinjuku. Il permet de rejoindre Hakone-Yumoto sans changer à Odawara. On vous conseille de vous procurer avant le départ le Hakone Free Pass - qui existe en version 2 ou 3 jours- qui, à l'image du Japan Rail Pass, offre la gratuité du trajet aller-retour et des déplacements dans la région sans oublier des réductions sur certaines attractions touristiques.



Le Romance Car est un train très confortable et climatisé. Les voitures sont organisées en 2 rangées de deux sièges que l'on peut tourner à volonté pour former, par exemple, un carré de 4 sièges se faisant face. A bord, une hôtesse propose un service de boissons froides ou chaudes ainsi que des pâtisseries.

Une fois arrivé à Yûmoto, la découverte de la région d'Hakone peut débuter. Il est captivant d'utiliser plusieurs moyens de transport. Généralement, on prend un bus qui sillonne la montagne vers Moto-Hakone-Ko. On découvre le lac Ashi (Ashinoko) via différents moyens de transport : train, bus, bateau, funiculaire et téléphérique. Pour naviguer sur le lac Ashi, plusieurs possibilités s’offrent à vous. On peut réaliser une promenade sur le lac sur des embarcations originales : un galion, des bateaux cygnes, un bus amphibie… Pour les plus sportifs, une petite virée en pédalo ou en canoë s’impose.

A deux pas, ne manquez pas Hakone-jinja, un sanctuaire dans la forêt, au cadre très agréable avec son grand Torii qui donne sur Ashinoko sans oublier l'avenue des cèdres anciens -l'arbre de la région qui se retrouve d'ailleurs sculpté dans pas mal de boutiques du coin.

Quelques courtes promenades sont également agréables à faire. La plus prisée, c'est celle sur l’ancien chemin de Tokaido. Point de départ au "Hakone Check Point” pour vour une reconstitution historique d’un point de contrôle de l’époque Edo. L’ancien poste frontière de Hakone Sekisho marquait l’entrée de la région du Kantô, et ne pouvait être franchi sans autorisation. Le contrôle des voyageurs, en particulier des Seigneurs, était une des bases du pouvoir du shogun Tokugawa, qui s’assurait ainsi de la présence permanente d’otages de tous les clans dans la ville de Tôkyô pour garantir la paix civile.



Poursuivez votre promenade en longeant le lac sur votre gauche. Comptez environ 30 à 40 minutes de marche à pour faire le tour du parc Kyū Hakone Rikyū (ancien palais d’été de la famille Impériale), et revenez au Check Point.

Pour le plaisir des petits et des grands, embarquez à bord du bateau pirate au dock Hakone-Machi-ko. Il traverse le lac en une quarantaine de minutes. Arrivé à Togendaiko, montez dans le téléphérique Hakone Ropeway. En arrivant à Owakudani, votre regard sera attiré par les fumerolles de la carrière de souffre.

Sur un cratère…


Rappelons que la région d’Hakone côtoie le cratère effondré d’un volcan, une caldeira dont le lac occupe l’endroit le plus bas. Lors de la dernière éruption qui remonte a 3000 ans, le lac d’Ashinoko et la vallée d’Owakudani ont été formées. Un sentier permet d’observer les flancs dénudés et rocailleux du volcan Kamiyama d'où émanent les fumerolles. Les boutiques vendent des oeufs noirs - kurotamago au goût de soufre- , cuits par la géothermie.



Ensuite, place à un second téléphérique pour rejoindre en une dizaine de minutes de descente Sounzan. De là, un funiculaire conduit jusqu’à Gora et sa gare. On embarque alors, à bord du sympathique train Hakone-Tozan qui sillonne la montagne jusqu'au point de retour, Hakone-Yûmoto. Cette ligne remonte le long de la montagne en changeant de sens à 3 reprises !


Une multitude de musées passionnants…


A Hakone on trouve des musées d’art contemporain, impressionnistes mais aussi pour les enfants. Voici une sélection :

Le Musée Pola : niché dans la forêt, le musée Pola séduit les visiteurs à la fois pour son architecture et ses magnifiques collections. Il présente de nombreuses œuvres et particulièrement d’artistes européens : Monet, Renoir, Kandinsky… mais aussi du japonais Foujita qui a beaucoup travaillé à Paris.

Hakone Open Air Museum : ouvert depuis 1969, ce musée abrite au sein du par cet de ses différents pavillons plus de 700 sculptures d’artistes contemporains notamment Klein, Henry Moore, Niky de Saint Phalle et bien d’autres. Le pavillon Picasso rassemble quelques 200 pièces de l’artiste. Un musée à ne pas manquer !

Le musée du Petit Prince : il est très étonnant de trouver ce musée si loin de la France. La visite est très agréable. On apprend beaucoup sur Saint Exupéry.

Pour en savoir plus :


Consulter le site web de la compagnie ferroviaire : www.odakyu.jp/french/passes/hakone/

(Photos : E.Scotto et Odakyu).

À lire aussi