Ho Chi Minh-Ville, un cocktail de modernité et d’authenticité

le 20/01/2019

La trépidante Saïgon, pardon Hô Chi Minh-Ville offre à ses visiteurs un vrombissement formidable de cyclomoteurs, de cyclo-pousses chargés de légumes et de fleurs mais on trouve toujours, au coin des rues des marchands de chapeaux coniques. Découverte…


Peuplée de 10 millions d'habitants ; rebaptisée Ho Chi Minh Ville en 1976 après l'entrée des chars nord-vietnamien ; la capitale économique du pays est toujours nommée par la majorité d'entre eux Saïgon. Cette mégalopole est un peu une « terre promise »... et  on y afflue dans l’espoir d’y trouver du travail.

Vers la modernité...


Cette cité a des allures de petit Shanghaï avec son horizon de gratte-ciel clignotant dans la nuit, que domine l’élégante et haute tour pointue construite par le groupe vietnamien Bitexco, un géant de l’immobilier, des mines, des constructions d’infrastructures et de l’eau minérale.


Avec ses 262 mètres de haut, cette tour ouverte de verre, à la forme inspirée d’une fleur de lotus est entaillée d’un côté. Ce building imaginé par les architectes Jean-Marie Duthilleul et Étienne Tricaud présente au niveau du 57e étage, une plateforme saillante où atterrissent les hélicoptères. Ce symbole conforte la thèse de certains spécialistes, comme quoi Ho Chi Minh-Ville pourrait bien devenir, à plus ou moins long terme, un centre d’affaires important de l’Asie du Sud-Est.

Malgré ce tourbillon, on prend plaisir à retrouver les empreintes du passé. L’authenticité est toujours au rendez-vous. Le quartier chinois de Cholon ce qui signifie « grand marché » immortalisé par Marguerite Duras et son roman L’Amant- reste l’un des plus animés. On y trouve des boutiques de soieries, d’épices, d’herbes médicinales, de fruits, de chapeaux, de bibelots en jade et au détour des rues, on remarque d’exceptionnels temples (Thien Hau et Tam Som Hoia notamment) et de belles pagodes.



Si l’on emprunte, la rue Dong Khoi, -qui s’appelait autrefois la rue Catinat lorsque Saïgon était le « petit Paris de l’Extrême-Orient »- elle est bordée de grands hôtels, de magasins chics, de cafés sans oublier les monuments emblématiques de la colonisation française. Ils sont bien là : la cathédrale Notre-Dame construite entre 1877 et 1880 dans un style néo-roman en briques rouges importées de France. Il s’agissait, lors de l’empire colonial, de la plus grande église construite par les Français avec ses deux tours de 40 mètres.


Côté histoire coloniale...


Non loin se dresse fièrement le bâtiment de la poste centrale achevée en 1891, avec sa façade rose et ses effigies de célèbres philosophes et scientifiques que l’on admire sous la structure métallique dessinée par Gustave Eiffel soutenue par des piliers en fer forgé.


Quelques centaines de mètres plus loin, on remarque l’ancien théâtre municipal, de style néoclassique typique de la Belle époque. Après avoir abrité, de 1954 à 1975, l’Assemblée nationale, il accueille de nos jours de nombreux spectacles. Parmi les autres immeubles typiques de la période coloniale, on compte l’hôtel Continental qui a accueilli jadis André Malraux,William Somerset Maugham ou encore Graham Greene.

D'autres bâtiments emblématiques de la période de la guerre du Vietnam subsistent. Il y a le Rex, édifié en 1953.. il abritait à l’époque les reporters étrangers et les services d’information de l’armée américaine. La terrasse du bar offre un panorama exceptionnel sur Ho Chi Minh-Ville. Tous ses souvenirs d'une autre époque font aujourd'hui partie du patrimoine.

Ce qui marque le visiteur actuellement, c’est la vitalité surprenante de la ville. Mais rassurez-vous, même  si on se laisse porter par la modernité, le séjour reste empreint d’authenticité et la gentillesse des Vietnamiens est de mise. Pas de doute, Saïgon s'apprécie et c'est une destination prisée !



Asiatica Travel pour un voyage sur-mesure en Indochine

Fondé en 2001 à Hanoï, le Tour opérateur Asiatica Travel a acquis une forte expérience dans l'organisation des voyages individuels en Indochine, crée depuis 2001 des voyages sur mesure grâce à ses équipes dynamiques composées de conseillers et guides locaux.

Depuis plus de 17 ans, Asiatica Travel bâtit des voyages privatifs et sur mesure dans le but de créer des moments exceptionnels, intimistes et vrais, à travers le Vietnam, le Laos, le Cambodge, le Myanmar et la Thaïlande. Le tour opérateur propose une large gamme de voyages qui tente de répondre à vos désirs et à votre style de voyage, avec différents niveaux de confort. L'agence s'adresse principalement à la clientèle francophone et possède outre un important bureau au Vietnam, des antennes au Laos, Cambodge, Myanmar et Thaïlande.

Comment préparer votre voyage ? Dès les premières prises de contact, vous trouvez à votre écoute des conseillers attentifs pour vous aider à construire votre rêve. Faites votre demande de devis gratuit via le formulaire de voyage sur-mesure sur le site web : www.asiatica-travel.fr

Pratique :

Saison : la meilleure période se situe entre novembre et mai.

Formalités : Passeport valide au moins 6 mois après la date d'entrée sur le territoire. Un visa est nécessaire pour un séjour de plus de 15 jours.

Décalage horaire : + 5 h en été, + 6h en hiver.

Guides : Petit Futé Vietnam,  Lonely planet Vietnam, Guides Voir (Éd. Hachette).

Monnaie : le Dong, 1 euro équivaut à environ 28 000 Dongs.

Pour en savoir plus :


Consulter le site web du voyagise Asiatica Travel : www.asiatica-travel.fr

(Photos :  E. Scotto).

À lire aussi