Bangkok, le sens de la fascination

le 18/12/2018

Ville traditionnelle, parcourue par des klongs, reliée au fleuve Chao Phraya, Bankgok possède de réels attraits touristiques, culturels et historiques mais également un centre des affaires et de grandes tours modernes. Découverte…



Quand le visiteur arrive à Bangkok, il a l' impression d'un impénétrable enchevêtrement de routes, de tours et d'immeubles modernes. Cette métropole et sa province de 12 millions d'habitants a le don de vous mettre très vite parfaitement à l'aise. Les curiosités et les merveilles de cette extraordinaire métropole, où se rejoignent les coutumes anciennes et le style contemporain captive le visiteur. La vitalité de cette cité fantastique est surprenante. Bangkok (aujourd'hui le quartier de Thonburi) était un village situé sur la rive droite du fleuve Chao Phraya.

À la suite de la destruction d'Ayutthaya, capitale du royaume, par les Birmans en 1767, le général Chanhda, devenu roi, se replia en aval sur ce site et décida d'y fonder la nouvelle capitale. Ce dernier fut assassiné et remplacé par le général Chakri qui, sous le nom de Rama Ier, devint le premier roi de la nouvelle dynastie Chakri régnant encore aujourd'hui. En 1782, il décida, pour des raisons de défense, de transférer la capitale sur la rive gauche et commença des constructions fortifiées, comme le Grand Palais.

Bangkok, trépidante…


Dans de nombreux endroits de la ville, on rencontre des marchands et vendeurs de rues poussant leurs charrettes ou leurs carrioles, empaquetant et vendant toutes sortes de marchandises. Cet immense et interminable marché propose aux flâneurs toutes sortes de productions et de fins objets, depuis les vêtements les plus élégants et les objets faits main, jusqu'aux petites gourmandises et amuse-bouche aux herbes odorantes, confectionnés devant vous, en passant par les délicieuses soupes de nouilles, les petites bananes douces et les Khanom au riz gluant.



Du marché de productions vivrières de Khlong Toei, à celui du dimanche de Chatuchak, ou du marché aux fleurs de Pat Khlong Talat, animé tôt le matin, jusqu'au marché aux vêtements de Pratunam, les rues de Bangkok vibrent fébrilement de vie de jour comme de nuit. Bangkok avec tous ces lieux d'animations trépidants pique tous nos sens et provoque une certaine fascination. Mais on y trouve également des centres commerciaux très modernes à l'image de ceux de Siam Paragon et Emporium. En fin de journée, on peut profiter du calme d'un hôtel ou lécher les vitrines au marché du soir de Silom.Là tout voyageur est véritablement captivé par l'atmosphère d'une vie nocturne à la fois vibrante et bourdonnante.

De temples en temples...


Bangkok, cependant, n'est pas qu'activité commerciale. On peut y goûter un peu partout des endroits calmes… des oasis de silence. Là même où se trouvent les temples de la ville ou dans les parcs Lumpini ou Chatuchak. Peu de villes dans le monde enflamment l'imagination avec des images exotiques comme Bangkok. Des palais magnifiquement décorés présentant des cortèges royaux, des temples Bouddhistes avec leurs moines psalmodiant d'anciens sutras, des canaux sinueux qui mènent à un dédale de marchés sur l'eau, à des bazars qui ne s'endorment jamais.

Culturellement, Bangkok est une merveille. Les environs du Palais Royal, de l'autre côté de Sanam Luang, abritent le Musée National, l'École du Théâtre National, l'Université Thammasat, le temple de la Montagne d'Or, ainsi que de nombreux édifices siamois restaurés. Ce qui domine l'ensemble, ce sont les rutilants pavillons du temple royal du Wat Phra Kaeo. Là, le très vénéré Bouddha d'Émeraude, sur son trône, siège parmi les nombreux temples éblouissants dans leur splendeur dorée près du fleuve Chao Phraya. Tout près du district de Sanam Luang, non loin des bords du fleuve, se trouvent les vieux quartiers de Bang Lampu et Phra Athit, aux étonnantes influences mêlées de l'Occident et de la Chine.



De l'autre côté de la rivière se trouve le temple royal Wat Arun et le Temple de l'Aube, qui abritait autrefois le Bouddha d'Émeraude. Fièrement dressé sur la rive du fleuve du côté de Thonburi, ce temple, avec ses chedis de la période Ayutthaya, dont la silhouette se dessine sur le ciel orangé de Bangkok au soleil couchant, rappelle à l'imagination la grandeur d'un monde passé.

Parmi la longue liste de monuments à visiter ou à admirer, on notera : le Wat Pho et son grand Bouddha couché, le plus ancien, l'enceinte du Palais Royal qui renferme le Wat Phra Si Ratana Sasadaram (Wat Phra Keow) et son Bouddha d'Émeraude, emblème national, le Wat Benchama Bophit en marbre de Carrare, le Wat Saket ou temple de la montagne d'or construit sur une colline artificielle. Son chedi doré renfermerait une partie des véritables cendres du Bouddha. On ne passera pas à côté du Wat Traimit qui tire sa gloire du Bouddha d'or de 5,5 tonnes, du Wat Arun ou temple de l'aube, au bord du fleuve, à la forme d'un prang de style khmer, haut de 85 mètres et le Vimarn Mek, de l'ancien palais royal devenu musée et considéré comme le plus grand bâtiment en teck doré au monde.

Il est vrai que le développement de la ville sur la rive droite a été plutôt anarchique réalisé sans plan d'urbanisme durant des décennies. Les grandes voies ont été créées en bétonnant les anciens klongs. Les îlots ainsi créés ont été pourvus de voies secondaires appelées soï. Ceux-ci ont la particularité de se finir très souvent en impasse, ce qui empêche énormément la création d'itinéraires transversaux et concours à l'encombrement des axes principaux. Néanmoins, la ville possède depuis 1999, un métro aérien, appelé Bangkok Skytrain (BTS) composé de deux lignes en viaduc et bien utile pour circuler au cœur de cette Venise de l'Asie. Ce séduisant mélange de mondes moderne et ancien relié au passé enchante le visiteur et on peut l'affirmer Bangkok marque les voyageurs d'une profonde et durable fascination.

Koh Kret, l’île aux potiers...


A 20 km au nord de Bangkok, rendez-vous à Koh Kret, une île au milieu du fleuve où aucune voiture ne circule, seuls les scooters sont autorisés. Avec ses maisons sur pilotis, elle dégage tout le charme de la Thaïlande traditionnelle. Créée en 1722 sous le règne de Thaisa, roi d’Ayutthaya, l’île fut d’abord appelée Khlong Lat Kret Noi, qui signifie « un raccourci vers le canal de Kret ».

Surnommée l’ile aux potiers, elle est une conséquence de la construction d’une voie navigable permettant d’éviter un détour par le Chao Phraya. Avec le temps, le cours d’eau s’est élargi pour devenir une île. L’ histoire Koh Kret est originale par sa population. A la chute d’Ayutthaya, elle a servi de refuge aux ethnies birmanes Mons qui avaient dominé le centre de la Thaïlande entre le 6e et le 10e siècle. Ce peuple se distingue notamment par son approche du bouddhisme et des poteries. On compterait aujourd’hui en Thaïlande entre 60 000 et 100 000 Mons.

Les édifices religieux de l’ile comme Wat Chimphli Sutthawat, Wat Phai Lom, Wat Sao Thong Thong et bien d’autres temples s’offrent à votre regard. La population Mon de l’île fait découvrir son savoir-faire en matière de poterie. Les artisans cherchant à promouvoir leur savoir-faire et à le vendre pour continuer de faire vivre les familles de potiers de Koh Kret.


Notre Carnet d'adresses :


The Banyan Tree Hotel


Situé dans la route sud de Sathorn, construit, cet hôtel en forme de tour dispose d'un bâtiment principal de 60 étages et d'un bâtiment annexe de 20 étages avec en tout 216 suites. La combinaison du charme traditionnel thaïlandais, son excellent service et son design moderne font de cet endroit très chic un hôtel au concept unique.

Cet établissement de luxe, le plus haut de la ville, a été spécialement conçu pour accueillir les cadres internationaux. Le Banyan Tree propose des suites qui marient élégance discrète à une grande commodité. Son restaurant, Le Vertigo est un restaurant tout spécial logé au 61ème étage, sur le toit en plein air. La vue extraordinaire vous coupe le souffle. D'un style particulier et sophistiqué, il n'y a pas de meilleure place pour un tête-à-tête romantique. On y sert d'excellents mets au dîner et au bar du champagne et une large sélection de cocktails et vins…

Le Bai Yun : restaurant du 60ème étage propose des spécialités style nouvelle cuisine chinoise. Le restaurant Pier 59 lové au 59ème étage séduit les amoureux de fruits de mer, dans un cadre sur le thème de la mer. Le Taihei est aussi, à sa manière, le paradis sophistiqué des gourmets avec la plus large sélection de cuisine du sud est asiatique.

Au 61 étage, rendez-vous sur la terrasse du Moon Bar pour un verre à 194 mètres de hauteur Le point de vue sur toute la ville est vraiment impressionnant. Place à un moment de détente très agréable, devant un petit cocktail. Et puis poursuivez par un dîner au restaurant Vertigo sur la même terrasse dans une ambiance lounge. Dans cette métropole tentaculaire, le Banyan Tree Bangkok apparaît comme un "sanctuaire pour les sens" et vous accueille dans l'atmosphère de la légendaire hospitalité thaïlandaise. Adresse : Banyan Tree Bangkok, 21/100 South Sathon Road - Sathon, Bangkok 10120 Thailand, tél. +66 2 6791200. Site web : www.banyantree.com

Hôtel Buddy Oriental Riverside


Situé à 40 km de Bangkok dans la zone Bang Phut de Pak Kret, l'établissement au charme colonial Buddy Oriental Riverside se love près du fleuve. L'établissement compte 83 chambres à la décoration personnalisée, dans un style colonial. Elles sont dotées d'un balcon. Une télévision à écran plasma 25 pouces avec chaînes par satellite mini bar, Wi-Fi. Les salles de bain comportent baignoire et douche.

L’hôtel propose de nombreuses infrastructures de loisirs : courts de tennis extérieurs, un centre de remise en forme, un centre de conférence et deux magnifiques piscines extérieures. Vous trouvez également un service d'organisation de mariages et d'assistance pour les visites touristiques. Une navette gratuite vous conduit dans les principales destinations aux alentours de l'établissement. Ici, tout invite à la détente et notamment son Spa qui dispense des massages d’excellente qualité. dans un cadre soigné. Adresse : Buddy Oriental Riverside Hotel, tél. +66 2584 2222. Site web : www.buddyriverside.com

Restaurant Nahm - Bangkok


Le restaurant le Nahm au COMO Metropolitan Bangkok, auréolé pour la seconde année consécutive d’une étoile Michelin, met en scène l'art culinaire thaï.  Le restaurant Nahm, spécialisé dans la cuisine traditionnelle thaïe, est né en 2010 de la volonté du Chef réputé, David Thompson. Avec son équipe de cuisiniers, il su proposer de la modernité dans les plats en jouant de contrastes, sans jamais perdre de vue la tradition... il a relevé un challenge hors norme en faisant du Nahm un incontournable auprès des gourmets occidentaux et locaux à Bangkok.

Le Nahm, dirigé depuis mai dernier, par le chef Pim Techamuanvivit propose une nouvelle carte subtilement composée de plats qui sont restés fidèles à la vision originale de la cuisine thaïlandaise authentique de David Thompson.  Le chef Pim Techamuanvivit tout en maintenant un intérêt renouvelé pour des relations plus étroites avec les agriculteurs et les producteurs d’aliments artisanaux en Thaïlande compose ses plats avec des produits exceptionnels. Ajoutons que le service est assuré en salle par un personnel hautement qualifié et à votre écoute. Adresse : Restaurant Nahm - COMO Metropolitan Bangkok 27 Sathon Tai Rd, Thung Maha Mek, Sathon, Bangkok 10210, Thaïlande, tél. +66 2 625 3333. Site web : www.comohotels.com


Pour en savoir plus :


Office National du Tourisme de Thaïlande 90, avenue des Champs-Elysées, 75008 Paris, tél. + 33 (0)1 53 53 47 00. Site web : www.tourismethaifr.com

(Photos : E. Scotto, Hôtels et Office de Tourisme de Thaïlande).

À lire aussi