Parcours thermal dans les Vosges

le 13/11/2018

Entre montagne et forêt, lacs et tourbières, les Vosges offrent bien des idées de séjours insolites et relaxants. Entre autres, dans ses 4 villes thermales près d’Epinal, la « capitale des Vosges » dont on peut suivre de l’époque gallo-romaine à nos jours, l’histoire et le développement. Découverte...




Par Marina Lempert

Plombières, Bains-les-Bains, Contrexéville et Vittel, furent remises à la mode dès 1850 par Napoléon III. Aristocrates et Bourgeois les fréquentent alors assidument, leur attirant une nouvelle prospérité. Depuis, ces stations bien que toujours fréquentées par les curistes, -La France est le 3eme pays thermal en Europe après l'Allemagne et l'Italie avec 108 stations-. ont su se réinventer et se moderniser en proposant également des offres assez uniques de remise en forme et de bien-être.

Plombières-les-Bains, « la ville aux mille balcons »...



Dans cette petite ville de charme, à l’ambiance animée et désuète à la fois, on se perdra dans une rêverie nostalgique en contemplant devantures, balconnières fleuries et bâtiments à l’architecture délicate. Quant à l’eau qui jaillit des 10 sources thermales, autre principal attrait de la ville, elle est issue de couches granitiques profondes et chemine le long d’une faille sismique de 1600 mètres de profondeur. D’un débit de plus de 400 000 litres par jour, elle est considérée comme l’eau la plus chaude -entre 50° et 85°C- et la plus chargée en fluor d’Europe.

Les Thermes construits dès 1857 à l’initiative de Napoléon III, soulignent la splendeur du second Empire. Cette véritable cathédrale en pierre de taille avec son hall en grès des Vosges qui s’élève à plus de 18 mètres de hauteur sur un couloir de 65 mètres de longueur vaut la visite. Seul établissement thermal offrant une infrastructure de soins et de spa dans un espace historique, il regroupe le Grand Hotel *** et un restaurant gastronomique l’Orangerie. Adresse : Thermes Napoléon avenue des Etats-Unis 88370 Plombières-les-Bains, tél. 03 29 30 07 14 - www.plombieres-les-bains.com

La Vôge-les-Bains, un regroupement de 3 communes...




C’est au cœur des vallons de la Voge, que se niche cette petite station, à proximité de la forêt vosgienne, qui couvre près de 48% du département. Le bâtiment thermal -qui appartient à la Chaine Thermale du Soleil- comme le parc mélangent allégrement les styles gréco-romain, Napoléon III et Art Déco. Les 11 sources d’eau chaude furent déclarées d’intérêt public par décret impérial. On circule sur 1500 m2 dans les différentes salles, entre ombre et lumière, entre bains aux huiles essentielles, chromothérapie et table massante… un peu comme dans un décor de cinéma. Soin exclusif à l’établissement et unique au monde : l’immense bassin empli de kaolin où l’on flotte en apesanteur. Adresse : Thermes de Bains-les-Bains 1, avenue du Docteur Mathieu Bains-les-Bains 88240 La Vôge-les-Bains, tél. 03 29 36 32 04 - www.chainethermale.fr et www.lavogelesbains.fr

A voir encore, la Manufacture Royale...


Cette ancienne manufacture de fer-blanc, édifiée en 1733, est l’un des sites industriels des XVIII e et XIXe siècles les mieux préservés de Lorraine. On y produisait les 2/3 du fer blanc de France. On visite la halle au charbon, la chapelle et le parc aux arbres centenaires. Adresse : La Manufacture Royale 88240 Bains les Bains, tél. 03 29 31 32 87 - www.bainsmanufactureroyale.eu

A côté des Thermes, au sein des parcs, on peut se promener sur plusieurs sentiers pédestres aux noms évocateurs : « La Forêt », « Les Amoureux », « Les Grands Prés « et parcourir le sentier « Botanique ».

Contrexéville, dans un écrin de verdure...




Proche du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges, cette ville assez discrète, arrosée par la rivière le Vair est labellisée « station verte ». Les multiples fontaines du centre ville offrent une eau dont les qualités magnésiennes sont reconnues depuis plus de 250 ans. Dans le parc thermal, sur les rives du lac, au cœur des 450 hectares de forêt domaniale, les possibilités de détente ou d’activités sportives sont nombreuses ainsi que des compétitions sportives -pétanque, triathlon, tennis… - toute l’année.

Un casino, un bowling, un golf complètent encore cette invitation au bien-être. C’est en 1760 que le roi Stanislas Leszcynski, Duc de Lorraine et beau-père de Louis XVI, consacre la notoriété des eaux de Contrexéville. La ville devient alors le lieu de prédilection pour l’aristocratie française et britannique. En 1860 la fontaine minérale, protégée par un petit édifice hexagonal et surnommée de ce fait « la Source Pavillon » est déclarée d’utilité publique.



Un deuxième établissement thermal se construit ensuite, fréquenté par toute la jet set internationale. En 2017 la ville a obtenu le label « Terre Saine » et celui de « Commune Nature 3 Libellules ». Le Spa est doté du plus grand bassin thermo-ludique du sud Lorrain. Sur près de 300 m2 dorés et bleutés on profite de lits bouillonnants, de bains à remous, d’aromathérapie et autres alcôves minceur. Adresse : Galerie Thermale 88140 Contrexéville, tél. 03 29 08 03 24 - www.spa-contrexeville.fr et www.ville-contrexeville.fr

Vittel, au cœur de la plaine des Vosges...




Toute proche de Contrexéville, Vittel est une station élégante connue depuis l’Antiquité pour les vertus de ses eaux. Mais ce n’est réellement qu’à partir de 1856 que la saga Vittel démarre. En cure à Contrexéville, l’avocat Louis Bouloumie fait l’acquisition à Vittel, de la Fontaine de Gérémoy, dont on commence à reconnaître les bienfaits. Il y fait construire un petit pavillon destiné à la mise en bouteille de la précieuse eau.* Cette initiative visionnaire devient l’amorce d’un Etablissement Thermal. A la fin du XIXème, Ambroise et Pierre Bouloumié, fils de Louis, conçoivent la station de Vittel. Charles Garnier, l’architecte ayant réalisé l’Opéra de Paris, donnera sa signature aux grands édifices emblématiques du parc thermal de Vittel : le premier Casino, les Thermes et le Grand Hôtel.

En 1884, il trace la première ébauche du parc, avec la construction de la Grande Galerie thermale et ses fresques mauresques, l’établissement thermal et les villas. Tout au long du XXème siècle, d’autres grands architectes contribueront également à bâtir la légende de Vittel: François-Joseph Nachon, élève de Garnier, qui transforma le Casino et qui bâtit le Pavillon de Cérès ; Georges Walwein à qui l’on doit le Grand Hôtel, Auguste Bluysen, pour son Pavillon de la Grande Source ainsi que pour son nouveau Casino, Fernand César, à qui l’on doit, 40 ans après Charles Garnier, l’Ermitage, la piscine du Palmarium, le champ de courses, l’Hôtel des Thermes et la décoration intérieure du Grand Hôtel.



La ville ne cessera alors de se développer dans un essor économique et un dynamisme audacieux. Classée aux Monuments Historiques en 1990, Médaille d’Or des villes et villages fleuris depuis plusieurs années, Prix de la valorisation touristique du label, Vittel a été également élue en 2014, Station Thermale préférée des Français.

Avec son Parc Thermal qui s'ouvre sur un domaine de 650 hectares, Vittel est une véritable ile verte. Entre autres atouts : ses nombreuses infrastructures dont ses hôtels, ses 2 golfs sur 450 hectares, un casino, un théâtre, un hippodrome et un club Méditerranée. Enfin, en plus de ses soins spécifiques, son espace Spa, dédié à la détente, aux soins anti-age, à la cryothérapie, atteint le seuil des 4000 curistes par an. *Commercialisée par Nestlé depuis 1969. Vittel est également gardienne de la source Hépar. Adresse : Vittel Thermes & SPA 36, place de la Marne
88 800 Vittel, tél. + 33 (0)3 29 08 08 88 - www.vitteltourisme.com



L’Effet Vosges...


Les Vosges, territoire de thermalisme comme de forêts a inspiré le Conseil départemental des Vosges a lancer la marque FORê l’Effet Vosges® en novembre 2012. L’objectif étant de créer une offre touristique innovante basée sur la sylvothérapie ou forêthérapie en complément du thermalisme. Cela afin d’enrichir l’identité de sa marque territoriale « Je vois la vie en Vosges ».

Le concept repose avant tout sur l’optimisation des atouts naturels du biotope du massif mais également sur ses savoir-faire artisanaux ou industriels. 3 axes composent cette marque : ’Produits alimentaires et Restauration’’ à partir des ressources naturelles de la forêt et des productions locales, ’Spa et Bien-être’’ aux produits de soins élaborés avec des actifs naturels 100% Vosges et ’Hôtels & Résidences’’ pour des hébergements labellisés, bénéficiant de la proximité du milieu forestier et valorisant des matériaux locaux. Site web : www.for-e.fr




Notre Carnet d’adresses


Hôtel L’Orangerie

Situé à quelques mètres des bains thermaux Napoléon, le restaurant du Grand Hôtel, l'Orangerie, est aménagé dans une majestueuse salle inscrite aux Monuments Historiques ouvrant sur le jardin et la terrasse. Le chef Frédéric Mory propose une cuisine traditionnelle aux accents vosgiens. Adresse : 2, avenue des États-Unis 88370 Plombières-les-Bains, tél. 03 29 30 07 07

Hôtel d’Angleterre

Un hôtel de caractère au cœur de la ville. Une résidence du XIX e siècle à l’esprit « british ». Restaurant, piscine intérieure, sauna, lounge bar. Adresse : 162 rue de Charmey 88800 Vittel, tél. 03 29 08 08 42 - https://hotelangleterre.popinns.com

Les Commis

Un coup de cœur ! Un accueil tout en simplicité chaleureuse pour une cuisine authentique, de saison et de terroir. Ici on privilégie le circuit court et la filière bio. Adresse : 13, rue Grande Duchesse Wladimir 88140 Contrexéville, tél. 03 29 08 52 74 - www.restaurantlescommis.fr

Hôtel et Restaurant Burnel***

Dans le pays de Jeanne d’Arc, établi depuis 4 générations cet hôtel-restaurant (Logis de France) dans l’art du recevoir, offre un confort feutré, 21 chambres à la décoration raffinée et une cuisine labellisée "maître restaurateur". Salle de gym, sauna, jardin-terrasse et véranda. Prêt de vélos. Adresse : 22 rue Jeanne d'Arc 88500 Rouvres-en-Xaintois, tél. 03 29 65 64 10 - www.burnel.fr

Spirulin’Vosges Rancourt

Une production insolite. Une petite algue bleue-verte tonique au goût subtil et très légèrement salé qui vient notamment d’Amérique du Sud. Elle s’élève ici sous serre et dans de grands bassins de production chauffés à 37 °C. Présenté en paillettes, ce complément alimentaire 100% artisanal est cultivé sans pesticide, herbicide, insecticide, fongicide ou agglomérant. Adresse : 89, rue de l’Atre 88270 Rancourt, tél. 06 84 79 67 77 - https://spirul-in-vosges.fr




Pratique


Y aller : en train, Gare Paris-Est - Epinal. TER ensuite. Liaisons directes Nancy - Vittel et en 2019 Paris - Vittel.

Pour en savoir plus


Consulter les sites web : www.vosges.fr et www.tourisme.vosges.fr

(Crédit Photos : CDT 88, JF Hamard, Marina Lempert).


À lire aussi