Le Nessay, l’âme d’une belle maison bretonne

le 05/09/2018

A deux pas de Dinard, bienvenue au Nessay, un château-hôtel qui se dresse comme un « Balcon d’Emeraude ». Avec seulement 17 chambres avec vue, un Spa cosy et un restaurant gourmand, l’établissement incarne l’esprit voyageur-convivial. Découverte…



On ne vient pas vraiment Saint-Briac-sur-Mer, par hasard… Ce typique et paisible village au charme discret fut immortalisé par Auguste Renoir, Paul Signac, Henri Rivière...

Le Nessay, face à l’île des Ebihens…


C’est là? posé sur une presqu’île que l’on trouve le Château du Nessay. Il fait partie de ces lieux étonnants qui vous déconnectent du monde... Il regarde l’île des Ebihens et le Cap Fréhel, à la croisée des eaux douces et des eaux salées.

Le Nessay, ancienne demeure du comte de la Villebresme, construit en 1886, fut longtemps un centre de vacances pour jeunes. Depuis de nombreuses années, le château avait besoin d’une sacrée cure de rajeunissement mais faute d’investisseurs le site se dégradait. La ville a lancé un appel à projets il y deux ans car ce monument emblématique ne demandait qu'à retrouver son esprit d' autrefois : l'atmosphère chaleureuse d'une maison et d'un lieu de vie.



Et, c’est le projet d’hôtel de Martin Bazin fils aîné de Sébastien Bazin, PDG du groupe hôtelier Accor qui fut retenu. Cet homme qui fut aussi aventurier dans l’émission Koh-Lanta est donc devenu le patron des lieux. Il a investi 5,5 millions d’euros, alors que la Ville conserve la propriété du site et des murs. Martin Bazin n’est pas un nouveau venu dans l’hôtellerie de luxe, il déjà possède deux établissements, l’un à Méribel (Le Savoy) et l’autre à Lège-Cap-Ferret (La Maison du bassin).

Une véritable institution…


Le Nessay…véritable institution renait grâce à la volonté et à l'énergie d'hommes et de femmes passionnés. Martin Bazin a préservé, avec brio, le caractère historique et prestigieux de la bâtisse à travers un agencement contemporain. Il est parvenu à réaliser un hôtel à l’atmosphère d’une véritable demeure familiale.



Depuis juillet 2018, l’établissement vous accueille dans l’une des 17 chambres et suites. Chacune possède sa propre personnalité mais toutes les chambres sont spacieuses, modernes, douillettes et confortables. On apprécie le mélange d'ambiances d'époque et contemporaines. Onze chambres se lovent à l'abri du château, deux dans l'annexe -qui regarde la plage- et quatre dans les poternes du château, idéales pour accueillir les familles. L’équipe est aux petits soins, chacun dans son domaine donne le meilleur de lui-même.


Une table généreuse et chaleureuse…


Le Nessay se veut un lieu de vie ouvert à tous. Le patron des lieux entend ouvrir les portes du Nessay aux Briacins à travers une table généreuse et chaleureuse où l'on partage des moments conviviaux autour d'une cuisine « bistronomique familiale » savoureuse. Et c’est plutôt réussi, le week-end on s’y précipite !

Ici, on s’installe en tenue décontractée... un personnel attentif et passionné veille sur le service. Si vous ne choisissez pas de dîner, vous pouvez retrouver vos amis autour de tapas au bar ou déguster un cocktail en amoureux sur la large terrasse avec pour décor le coucher de soleil ou pour admirer les humeurs de la mer et des spectaculaires marées.



Pourquoi ne pas profiter du cadre exceptionnel du Nessay pour organiser un séminaire, un repas de famille ou d'affaires ? Lors de votre séjour, profitez d'un moment de bien-être au SPA Phytomer composé d’un sauna, d'un hammam et d'une cabine de massage.

A partir de l’hôtel, les possibilités de balades sont nombreuses sur le sentier des douaniers qui longe le Golf de Saint-Briac au nord-est du château, et pour les amateurs de voile, de surf, de kitesurf ou de kayak... rendez-vous à la base nautique de Saint-Briac.

Pas de doute, au Nessay, place à l’élégance et à la convivialité. On se sent comme chez soi !


Pour en savoir plus :


Hôtel Le Nessay**** Boulevard du Bechay - BP 10 - 35800 Saint-Briac-sur-Mer, tél. + 33 (0)2 99 210 210. Site web : www.lenessay.com

Reportage réalisé avec le concours du Comité Départemental de Tourisme de Haute Bretagne : www.bretagne35.com

(Photos : Adrian Kilchherr, Julien Pignol et Y. Gautier).

À lire aussi