Istanbul : City break sur deux continents

le 14/09/2017

Si la Turquie accueille chaque année, des millions de touristes amateurs d’histoire et d’archéologie ou attirés par ses stations balnéaires, Istanbul, ville d’art et d’histoire, en est la destination la plus attractive. Découverte…



Par Marina Lempert

Byzance, Constantinople puis Istanbul…


Cosmopolite, brassée entre différentes cultures, elle évoque depuis toujours le charme et le mystère d’un Orient fantasmé et les fastes de ses anciens empires dont elle fut la capitale. Intemporelle et effervescente, elle se révèle encore et encore surprenante. On n’en finit plus de visiter ses somptueux monuments rivalisant de prouesses architecturales, d’arpenter ses avenues chics et branchées, ses dédales de ruelles animées, d’explorer ses différents quartiers, bouillonnants ou paisibles selon les heures, ses bazars et ses boutiques, ses hammams, ses marchés, ses palais et ses Hans ou caravansérails confidentiels.

Rêver près du Bosphore, y faire une lente promenade en bateau, savourer un café ou un thé à la pomme dans un jardin, se laisser aller à une flânerie contemplative et le soir venu, écouter de la musique en terrasse, rencontrer les stambouliotes et profiter de la vitalité débordante de la ville, se révèle magique. Seule ville au monde à être bâtie sur les deux continents, l’Europe et l’Asie ; Istanbul s’allonge sur les deux rives du Bosphore où se mêlent les eaux de la mer Marmara à celles de la mer Noire, elle-même reliée à la mer Egée par le détroit des Dardanelles.



Au cœur du quartier historique…

On visitera évidemment parmi les 500 mosquées de la ville, Sultanameth Camil dite « la mosquée Bleue » en raison de ses milliers de carreaux en précieuse faïence d’Iznik 15ème siècle- qui lui confèrent son élégant intérieur bleuté. Immense, construite en 1616 sous Ahmet 1er, ses 260 fenêtres et sa série de coupoles, forcent l’admiration. Du haut de ses 6 minarets, elle défie la basilique Sainte Sophie, édifiée au 11ème siècle, symbole de la civilisation byzantine et de la chrétienté d’Orient. Devenue mosquée au 15ème siècle sous Mehmet II ; elle est depuis 1934, un musée. Les volumes, -coupole de 56 mètres de haut et 31 mètres de diamètre- là encore, coupent le souffle.

Sur un promontoire dominant le Bosphore et la mer de Marmara, le Palais de Topkapi, ancienne résidence et harem des sultans ottomans est également devenu un musée. On se perd dans ce labyrinthe de salles où l’on devine la magnificence d’alors et la vie très codifiée des concubines. A l’extérieur, se suivent le pavillon des audiences, la mosquée, la bibliothèque, des cours, d’autres pavillons, des kiosques. On termine la visite par une longue promenade dans des jardins embaumés par le parfum des roses. En contrebas de Topkapi, la gare de Sirkeci, construite en 1890, a été le terminus de l’Orient-Express reliant Paris à Istanbul de 1895 à 1977. Si la gare accueille de nos jours, principalement des trains régionaux et des lignes de pays voisins, son charme reste intact. D’autres visites au musée archéologique, à l’hippodrome où se déroulaient les courses de chars, à la citerne-basilique aux 336 colonnes s’imposent.


Les bazars : Une animation constante…


En plein centre ville, se tient Le « Grand Bazar », érigé en 1455. C’est l’un des plus grands du monde avec ses 4000 boutiques et ses 58 rues intérieures auxquelles on accède par 18 portes. Bijoux, tissus, vaisselle colorée, tapis, cuivres, vêtements de cuir, fruits secs, bibelots et souvenirs divers coexistent dans la bonne humeur. Le Bazar Egyptien, plus proche du port fut construit en 1663 par les Vénitiens. Il est appelé familièrement « Marché aux Epices » pour la multitude d’épices en tous genres que l’on peut y trouver.



En dehors de la « péninsule historique »…


Il serait dommage de manquer, la Tour génoise de Galata et son quartier de vieilles maisons en bois du XIV eme siècle, les remparts de Théodose II, l’église Saint Sauveur in Chora, ancienne église byzantine où fresques et mosaïques évoquent la Vierge et le Christ.

Le café Pierre Loti : romantique…


L’écrivain-voyageur dont le souvenir ici reste marquant ; aimait ce lieu d’où l’on peut observer depuis la terrasse un panorama unique sur la Corne d’Or -estuaire et port naturel aménagé par les Grecs d’où est née Byzance- . Situé dans le quartier d’Eyup, ce salon de café a conservé son décor intérieur d’époque.


Eminonu, le port : un incontournable…


Rendez-vous populaire, il est également le point de départ de nombreuses croisières vers l’autre rive, la secrète asiatique et vers les iles avoisinantes, lieux de villégiature des stambouliotes, telles les Iles aux Princes, entre villages de pêcheurs et opulentes villas.



Quatre points historiques de la ville sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1985 : le parc archéologique, , le quartier de Süleymanye avec l'ensemble de la Mosquée de Soliman le Magnifique, les bazars et les habitations vernaculaires aux alentours, la zone d'habitations de Zeyrek autour de la mosquée du même nom qui fut auparavant l'ancienne église du Pantocrator, la zone le long des deux cotés des murailles terrestres de Théodose et les vestiges du Palais de Blachernae.

Une ville résolument contemporaine…


Si elle revendique fièrement son si riche passé d’histoire, de culture, de traditions, Istanbul la ville aux 7 collines, est devenue une métropole voire mégapole, -19ème du monde- résolument dynamique. Au premier plan intellectuel et artistique du pays, elle en est également le principal pôle industriel, commercial et financier.

Salons et congrès professionnels ou grand-public, nationaux ou internationaux, festivals et évènements divers font la joie des touristes comme des voyageurs d’affaires ou même des investisseurs. Istanbul, décidément destination à l’offre très diversifiée, est la 39ème ville la plus importante mondialement au niveau de l’organisation de congrès. Parmi les principaux, on peut citer et renouvelés en 2017, les remarqués World Petroleum Congress, le Shopping Festival où portes ouvertes des ateliers de créateurs et défilés de mode ont déjà séduit la planète mode, le Worldfood l’un des plus importants salons internationaux de l’alimentation, la Contemporary Istanbul, l’une des foires d’art contemporain des plus signifiantes, la Istanbul Art Week. Enfin, le festival de Jazz et celui de Théâtre* font vibrer les spectateurs au rythme de plus de 50 concerts et représentations multiples.

* du 13 au 26 novembre. Site web:  http://tiyatro.iksv.org/en

Pratique :


Formalités : La carte nationale d’identité suffit, mais mieux vaut être muni d’un passeport (tous deux valables au moins 180 jours après la date d’entrée dans le pays).

Meilleures saisons : Printemps et automne.

Décalage horaire : + 1h en été, + 2h en hiver.

Notre Carnet d’Adresses


Restaurants Hamdi

Situé près du Bazar Egyptien. Restaurant traditionnel d’un grand raffinement : spécialités de grillades et de kebab. Adresse : Tahmis Caddesi, Kalçın Sokak No:11. Site web : www.hamdirestorant.com

Yakup2 Restaurant

Situé près de Taksimdans, un passage couvert. Terrasse et accueil chaleureux. Mezzé et spécialités de poissons. Adresse : Asmalı Mescit Mahallesi, Asmalı Mescit Cd. No:35. Contact : info@hamdirestorant.com.fr

Restaurant Sofyali à Beyoglu

Situé sur la rue, convivial, on y propose de très bons poissons, fruits de mers et desserts typiques tels le baklava, le Halva… le tout arrosé de Raki comme il se doit. Adresse : Asmalımescit Cad. Sofyalı Sok. No:9 34430.Beyoğlu. Site web: www.sofyali.com.tr

Le Mikla Bar



Situé sur le toit du Marmara Pedra Hotel, on y accède au Mikla par un ascenseur privé. Ambiance intimiste, décor original avec un très long bar où l’on vous servira des cocktails hautement créatifs. Depuis la terrasse, vue imprenable sur la mer Marmara. Ouvert en 2005, également restaurant, le Mikla a été élu 51ème meilleur restaurant du monde et meilleur restaurant d’Istanbul grâce à la cuisine « turco-scandinave » du chef Mehmet Gürs. Site web : www.miklaretaurant.com



Hôtel Hilton Bosphorus

Situé tout près de la place Taksim, donc très central, cet hôtel représente avec élégance et classicisme, la marque Hilton avec toute la gamme de ses prestations. Très grand luxe et service impeccable... De très beaux jardins et depuis sa terrasse-lounge, l'un des plus beaux points de vue sur le Bosphore. 500 chambres et plus grande piscine d'un hôtel cinq étoiles dans le centre-ville. Courts de tennis et de squash, et parcours de jogging, centre d’affaires… Adresse : Cumhuriyet Caddesi Harbiye. Istanbul. Site web : www.hiltonhotels.com/fr

Conrad Istanbul Bosphorus



Un autre hôtel du groupe Hilton, avec là encore des équipements d’exception. Décor design. Terrasses panoramiques avec vue à 360° sur le Bosphore. Très beaux buffets dressés par un vrai chef cuisinier. Adresse : Cihannüma Mahallesi, Saray Cad. No:5, 34353 Beşiktaş. Istanbul. Site web: www.hiltonhotels.com

Y aller :

Atlas Global : 100% privée et 1ère compagnie aérienne de Turquie, elle opère des vols 7 jours sur 7 en flotte Airbus. Au départ de Paris Charles de Gaulle : vols réguliers et charters vers la Turquie, le Moyen-Orient, l’Europe. Seul transporteur réalisant le transport de lignes intermédiaires avec plus de 60 compagnies aériennes étrangères et 3500 points de vente. Le confort en cabine : Des sièges larges de 77 cm. Les repas servis à bord par un chef particulier. Adresse parisienne : 86 rue Faubourg Saint Martin 75010 Paris, tél. 33 (0)1 40 40 41 39. Site web : www.atlasglb.com



Pour en savoir plus :


Consulter l'Office de tourisme de Turquie 102, Champs Elysées - 75008 Paris, tél + 33 (0)1.45.62.78.68. Site web : www.turquietourisme.gov.tr

(Photos : Office de tourisme de Turquie, Marina Lempert et hôtels).

À lire aussi